Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 23:01

Après une petite reconnaissance de la route d’accès depuis La Rivière au retour de notre balade d’hier, on revient dans le ce coin du Vercors qu’on fréquente peu habituellement. Alléchés par la description qu’en fait Victor sur C2C, l’occasion est trop belle de découvrir cette cascade qui semble magnifique. Nous ne serons pas déçus bien au contraire. Pour l’accès ça monte en pneus contacts sans problème jusqu’au virage coté 598 sur la carte. On fera 40 m de déniv en plus avec des chaines mal mises, pinaillage inutile car de toute façon on gagne au mieux 100 m jusqu’au terminus de Pied Frais.

rb1On est donc partir pour 500 m de marche d’approche, la trace est faite alors nous avalerons tout ça tranquillement en 1h (je pense que cette approche est plus rapide que par Montaud). Au passage au dessus de Cyril la cascade Orient Express qui prend bien le soleil l’après-midi et ne semble plus en conditions. Une fois à l’attaque, petit moment de flottement, 1 cordée est déjà dans L2 et une autre se prépare. Configuration pas top normalement mais là finalement, la glace n’est pas trop cassante, les niveaux sont homogènes, les gens très sympas, du coup ce sera une ascension très conviviale et l’occasion de faire connaissance dans une ambiance plutôt relaxe (Un solitaire arrivera même encore, on le laissera passer et on ne le reverra plus).

rb2A gauche un œil percent devinera Olga en haut de L2. A droite Olivier à R1 et Julien au pied du passage raide.

rb3Julien et Cyril dans L2 toujours, raide, encaissée et splendide  La glace est très sèche et on a hâte de se réchauffer après l’attente initiale. Ensuite L3 est une jolie goulotte facile qui donne accès à une large terrasse.

rb4A partir de là les longueurs sont beaucoup plus larges et permettent de grimper assez sereinement même à plusieurs. Cyril dans L4 vite gravie.

rb5Olivier et Aurélien dans L5 un superbe mur soutenu pour le niveau (4).

rb6La longueur finale, la plus soutenue mais pas forcément la plus dure car la glace y était fort tendre. Elle doit prendre un peu le soleil l’après-midi du coup elle coulait beaucoup, ça nous a valu d’être pas mal trempés une fois en haut (l'humidité, le froid, les vraies joies de la cascade... vive les gants de rechange). A noter la zone sombre à droite d’Olga est une cloche qui ne va pas tarder à percer rendant sans doute l’escalade très délicate (ou impossible). Pas d’autres photos car l’appareil déjà hésitant plus bas n’a pas supporté toute cette humidité. Du coup pendant que nos camarades de cordées venus par Montaud rentrent par le haut, je vous parlerais simplement d’une descente rapide en 5 rappels (avec 55 m on va directement de R2 à l’attaque) et d’un retour super agréable au soleil avec une belle lumière sur les falaises alentours. Décidément cette courte saison de glace nous offre vraiment des choses remarquables, merci Victor de nous avoir fait partager cette «pépite» comme tu dis.    

Partager cet article

Repost0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 18:59

ec1 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Cet aprem on profite du redoux car un petit redoux ce n’est pas toujours catastrophique en cascade, pour peu que celle-ci soit de débit raisonnable et dans un endroit bien froid, pour retourner taper une glace qu’on espère plus souple.

 

 Départ vers 13h, alors un credo, peu de marche d’approche. 10 minutes disait le topo, je crois que c’est plutôt 5, et voici l’objectif du jour, la cascade de L’Echelle dans le secteur des Ecouges. Un grade 5 qui ne parait pas si raide vu d’ici…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ec2Euh pourtant si finalement sous cet angle. Cyril dans L1 magnifique mur soutenu de 45 mètres.

ec3Un peu plus haut dans cette très belle longueur où comme espéré, la glace est nettement plus amicale que samedi dernier. En contre partie on se mouille un peu…

ec4Après ça on fera encore L2 facile et originale (du 4 d’après le topo…), mais pas L3 très enfouie sous la neige (du 3 d’après le topo).

ec52 rappels, une petite pause dans le deuxième pour admirer ce joli pan de glace du dessus, et voila encore une sacrée friandise de bord de route offert par cet hiver décidément très original,dans un très beau coin en plus que ni Cyril ni moi ne connaissions

Partager cet article

Repost0
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 23:04

Une super journée initiation cascade avec Marie et Michel, on profite des conditions actuelles pour s'offrir une session matinale à 2 pas de la maison, un bon repas, puis une session d’après-midi dans le Vercors.

mm0Le site du matin, exceptionnel pour l’initiation je trouve, un petit ruisseling avec quelques ressauts pour prendre contact avec les sensations et le matériel puis 2 longueurs parallèles de 20 mètres dans une barre toute mignonne. 

mm1Par la gauche d’abord avec même un mini tube pour finir, relais confortable sur arbre, descente tranquille à pied.

mm2Et c’est reparti pour une deuxième longueur un peu plus soutenue où Marie et Michel progressent à l’aise. Avec le redoux la glace est assez tendre, de quoi avoir le sourire…  

mm5De mon côté j’adore ces moments où s’il faut toujours rester concentré, il n’y a pas de stress, uniquement le plaisir du partage.

mm3Après quelques libations donc, hop on est de nouveau à pied d’œuvre dans le Vercors où l’ambiance change un peu. Plus neigeuse et plus fraiche, d’ou une glace nettement plus cassante.  

mm4Après un premier ressaut d’une trentaine de mètres, le petit cirque du haut. Une première montée pour équiper une moulinette et je laisse Michel assurer Marie pendant que je grimpe en parallèle. Le planté de piolet est parfois plus laborieux... c’est que si Marie reste très concentrée la glace elle, est beaucoup plus facétieuse…

mm6Michel dans une ligne plus à droite, reta final sur du plat, glace cassante, ce n’est pas si évident tout ça, en tout cas la cascade une fois dedans c’est souvent plus difficile que ça en a l’air.   

mm717h30, un dernier petit rappel et on est de retour à le voiture. Ouf il ne fait pas encore nuit et les sourires du matin sont toujours là, merci les amis pour cette journée tout en décontraction et en bonne humeur partagée.          

Partager cet article

Repost0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 18:35

Depuis qu’on habite sur la colline si je pensais bien que skier un jour de la maison arriverait, je n’avais pas vraiment pensé à la cascade de glace et pourtant.

mu115 minutes de marche en montée d’abord puis en descente ensuite et hop je suis à pied d’œuvre sur le chemin de la cascade le bien nommé.

mu2Chaussage et discussion avec quelques promeneurs étonnés et c’est parti. C’est très facile, essentiellement du ruisseling avec 2 ressauts d’une quinzaine de mètres en 2.

mu3Le deuxième, le jeu principal est de bien choisir sa trajectoire pour ne pas passer à travers la glace car le débit est conséquent.

mu4Ambiance promenade sur glace, ça permet de visiter des coins où je n’étais jamais venu. Sortie sur le chemin des Colodes juste sous le Bigot. Petit tour sympa mais il doit y avoir mieux encore je pense sur la colline, surtout versant combe de Gières. C’est sûr lors de mes prochaines balades en VTT par là bas je regarderai sous un autres angles toutes ces ravines humides car on ne sait jamais, avec ce dérèglement climatique qui nous fait côtoyer les extrêmes, tout devient possible…

Partager cet article

Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 23:22

Toujours de la cascade aujourd’hui, jolie, soutenue, dans une belle ambiance forestière, la belle du jour située au dessus de Saint Laurent du Pont s’appelle « Le Rôt du Papy » ou cascade de Tramoley.

pap1250 m de déniv dans cette splendide forêt Chartroussine et voila on est à pied d’œuvre. Il est une peu plus de 11h et une cordée en termine, c’est parfait. Cyril attaque, glace très cassante, grand froid et onglée, c’est plutôt délicat au début et il y laisse un peu d’énergie.

pap2Un peu plus haut ça va déjà mieux.

pap3Quelques mètres avant le relais de cette belle longueur qu’on a trouvé bien exigeante dans le froid et les conditions de glace du jour. Sur la photo on à l’impression qu’on est déjà en haut, mais non il reste encore une trentaine de mètres à gravir. Cette dernière longueur est plus relaxe et aujourd’hui on apprécie bien cette mansuétude de dame nature.

pap4Voila la cascade parfois c’est un peu rude et ça fait pas toujours rire, mais non je déconne, une fois en haut malgré une onglée chacun et un peu de maquillage pour moi, le sourire est bien là et on se dit… vivement la prochaine. Juste comme on en termine une autre cordée se pointe au pied, décidemment aujourd’hui c’était vachement bien organisé. Et puis comme en ce moment des cascades il y en a partout, regardez celle-ci dans une barre au dessus de la route après Saint Joseph de Rivière.

pap5Un challenge et toutes proportions gardées des airs de Lyre ou de Massue terribles cascades du non moins terrible cirque du Fer à Cheval un des hauts lieux de la cascade de haut niveau en Haute Savoie.

Partager cet article

Repost0