Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2022 3 19 /01 /janvier /2022 19:57

Celle-ci c'est une historique ouverte du temps des pionniers (en 1977) et qui est en photo dans le bouquin "Cascade de glace" de JM Assellin et G Perroux (edition ACLA 1984). Si vous avez l'occasion de le feuilleter c'est super intéressant. A la fin du siècle dernier (dans les années 90 quoi) quand j'ai commencé la cascade c'était ma bible puisque que c'était le seul qui existait sur le sujet. Aussi quand Franck me dit qu'elle avait l'air pas mal vu de la route dimanche...  

Cascade d'Alleau à Venosc

En plus avec un départ vers 14h de Grenoble ça collait parfaitement dans notre timing, nous y voici donc. 

Cascade d'Alleau à Venosc

15 minutes de marche et on y est. C'est vrai que ça a l'air pas mal du tout. 

Cascade d'Alleau à Venosc

De plus près aussi. 

Cascade d'Alleau à Venosc

Attaque par un petit dièdre tout mignon. 

Cascade d'Alleau à Venosc

Y a bien quelques croutes de regel mais elle s'avèreront peu gênantes. 

Cascade d'Alleau à Venosc

Grimpe super ludique.

Cascade d'Alleau à Venosc

Perdu au milieu de toutes ces formes qui font toutes la beauté des cascades. 

Cascade d'Alleau à Venosc

Sur le haut on tire à droite pour rejoindre un arbre et le relais de sortie. 

Cascade d'Alleau à Venosc

Pour une super longueur de 55 m.

Cascade d'Alleau à Venosc

Un pur plaisir à grimper. Jamais physique, avec plein de pieds. 

Cascade d'Alleau à Venosc

Et au brochage plutôt aisé malgré une épaisseur parfois variable. 

Cascade d'Alleau à Venosc

Et voilà un grand rappel et on est en bas. Y a plein de vieilles cordes/sangles et un maillon rouillé au relais. Le nombre garantit une certaine solidité mais le tout serait certainement à rafraichir pour cette cascade pas si souvent que ça gelée et donc surement assez peu fréquentée. Nous on a adoré...

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2022 6 15 /01 /janvier /2022 20:29

Envie d'aller où on n'a pas d'infos aujourd'hui pour être plus tranquille peut-être. Même si on sait que c'est pas gagné on commence par Indiana Jones. 

Cascades mauriennaises...

Et en effet par rapport à l'an dernier on trace et quelques passages sont assez scabreux pour éviter les vasques.   

Cascades mauriennaises...

Enfin bon après quelques circonvolutions sur les rives on finit par y arriver, mais comme on le pressentait c'est pas vraiment terrible, ce gros débit manque encore un peu de froid pour se refermer pleinement... 

Cascades mauriennaises...

Alors même si ça pouvait peut-être passer on n'insiste pas et on sort du canyon par sa rive droite

Cascades mauriennaises...

Où une mini cascade nous offre une échappatoire rapide qui nous permet ensuite de gagner la station. Au retour à la voiture il n'est que 10h30, on a le temps donc. 

Cascades mauriennaises...

Allez tiens si on allait voir Pernod Ricard qui nous avait semblé en forme honnête vue de la route en passant ce matin. 

Cascades mauriennaises...

Et effectivement c'est pas mal du tout. Une cordée en descend juste et nous le confirme. 

Cascades mauriennaises...

Quelques passages assez raides nous réveillent un peu, mais nonobstant quelques croutes de regel dont il faut se méfier, la glace est plutôt bonne. 

Cascades mauriennaises...

L2, une des particularités de l'endroit qui a donné son nom à la cascade, c'est la glace qui est légèrement colorée en jaune. 

Cascades mauriennaises...

Grimpe agréable donc et puis aussi une petit surprise, Matthieu en promenade par ici nous rejoint à R1

Photo Mathieu

Photo Mathieu

Photo Mathieu

Photo Mathieu

Une rencontre bien sympa, on ne s'était jamais vu mais on se connait un peu par le net, le courant passe vite comme cela. C'est la première fois que je grimpe une longueur en discutant tout le long... c'est cool et en plus j'ai même droit a de jolies photos de profil. 

Cascades mauriennaises...

De quoi avoir le sourire, Lois et Matthieu dans le soleil sommital.

Photo Mathieu

Photo Mathieu

Avec nos 60 un grand rappel suffit pour retrouver le bas. 

Cascades mauriennaises...

Pour le plaisir on s'offre un petit A/R au plus raide. 

Photo Mathieu

Photo Mathieu

Vue "d'en face"...

Cascades mauriennaises...

Et vola il est temps de rentrer enchanté par cette jolie cascade pas si souvent en condis comme nous a dit Mathieu et puis de toutes façons en Maurienne on n'est jamais déçu et en plus on fait des rencontres super sympas...

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2022 1 10 /01 /janvier /2022 13:46

A l’initiative de Franck un petit trip glace de 3 jours en Suisse dans le Val Ferrera. C’est un poil loin et la météo est un peu incertaine mais finalement les conditions de glace semblant bonnes là-bas, emporté par l’enthousiasme de Franck je me laisse tenter. Un départ tôt vendredi et en début d’après-midi après s’être changé au soleil nous voici déjà à pied d’œuvre en direction du petit site de Campsut.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Soleil et marche d’approche courte c’est ce qui va rythmer nos différentes balades, des composantes pas toujours évidentes à trouver mais une des caractéristiques de la vallée bien agréable pour le glaciériste

Cascades de glace dans le Val Ferrera

A Campsut il y a 2 cordées une à gauche et une à droite, on ira donc plein centre pour 4 petites longueurs décidées au grès de la complexité des formes et de la glace rencontrées. Tout droit d’abord.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Puis en traversée tout en pétales et où en second je me servirai autant des mains que des piolets.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Une traversée à nouveau dans l'autre sens vers le petit cigare final.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Court mais bien pêchu

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Franck s’y lance, c’est tout lisse, sans pied, ça nous pétera bien les bras donc…   

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Du dessus.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Et voilà pour ce premier contact qui nous a enchanté. Reste plus qu’à regagner nos pénates, l’hôtel Alpenrose à Innerferrera. Un mot sur le logement du coup, si on n’était pas mal où on était, on a découvert ensuite un peu plus haut, Walserstuba . Tenu par Simon et Steffi des baroudeurs du monde accueillants, souriants, chaleureux qui parlent français et espagnol couramment ce qui étaient plutôt pratique en plus par rapport à notre niveau d’Allemand... Un vrai coup de cœur pour nous qu’on ne peut que vous conseiller sans modération si vous aller par là-bas.   

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Mais revenons aux cascades. Le second jour on part découvrir le secteur du Pont. De celui-ci on commence par descendre une dizaine de minutes, toujours ces marches d’approche épuisantes qui caractérisent le lieu… une cordée est à l’attaque.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

On lui laisse un peu d’avance et on y va.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Le soleil nous rattrape.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Et grimper sous le soleil...

Cascades de glace dans le Val Ferrera

 Forcément ça rend le glaciériste heureux (enfin quand il fait bien froid sinon ça peut le rendre nerveux...)

Cascades de glace dans le Val Ferrera

4 longueurs

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Dans une ambiance assez démente.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

On repasse au-dessus de la route  

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Pour une sortie dans l’herbe qui nous ramène en 5 minutes à la voiture….

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Largement le temps après une petite pause de s’offrir encore un petit bonus ensoleillé. Ici c’est facile presque toutes les cascades se voient de la route. On choisit celle-ci. Une quinzaine de minutes de marche, même pas le temps de transpirer.  

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Et au soleil encore.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

On profite de ces sculptures éphémères exceptionnelles

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Où tout est dans le placement de pied… Sûr que ce soir la pizza chez Simon et Steffi va être appréciée...

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Pour le dernier jour on s’est réservé celle-ci.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Approche en rappel après le crux du jour où on devra finalement sortir les piolets… Et on a droit à nos 30 minutes de neige du week-end, une météo un poil plus clémente que part chez nous apparemment.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

2 longueurs ensuite pour remonter.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Et le soleil est déjà revenu pour le dernier cigare du séjour.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Attaqué par Franck avec gourmandise

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Et avec un peu de soleil bien sûr.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Et voilà encore quelques coups de piolets magiques et on y est. Il est temps de conclure ce petit voyage dans cette vallée plutôt sauvage, remplie de tous petits villages bien tranquilles. Pour les cascades, toutes les infos qu’on avait sur le coin proviennent du topo Alpine Ice 1 de Mario Sertori

Cascades de glace dans le Val Ferrera

C’est que le lieu en recèle encore plein. Si celles de la basse vallée sont marquées mais encore en formation, à partir de Innerferrera ça devient pas mal. Outre celles visitées, ci-dessus un aperçu d’une des vedettes de la vallée, Il Mostro. Le haut s’est effondré mais sa voisine par contre semble tout à fait grimpable.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

Un petit zoom aussi sur la chandelle du Pont vraiment impressionnante pour nous. Avec une cordée dedans ce dimanche, ici dans L2.

Cascades de glace dans le Val Ferrera

De profil, un bon 6 nous ont-ils dit. A noter que le haut prend le soleil assez longtemps, donc à gravir par temps un peu couvert surement. Un petit mot aussi sur les cotations. On a trouvé que par rapport au topo et en comparaison à chez nous il fallait souvent ajouter un petit demi-degré, hum, hum des impressions de futur croulant peut-être (je parle pour moi bien sûr pas pour Franck qui est quand même beaucoup plus jeune…😊). Enfin bon quoiqu'il en soit comme vous pouvez le voir on a été enchanté par ce coin pas très fréquenté en plus, mais les locaux nous ont dit qu'à partir de fin janvier il y a plus de monde, et merci encore Franck pour l'idée, la bonne humeur et le lead pendant tout le séjour. 

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2021 5 24 /12 /décembre /2021 18:09

On continue d'en profiter avant le redoux annoncé et puis comme dit Franck, comme aujourd'hui c'est réveillon, nous on commence par le dessert, glacé forcément.  

Les Larmes du Chaos

Départ dans les couleurs du matin.

Les Larmes du Chaos

Approche sans ski ni raquette et ce beau vallon pour nous tout seul, c'est plutôt rare (seulement une autre cordée arrivera plus tard). 

Les Larmes du Chaos

Pourtant y a de quoi faire, par ici.

Les Larmes du Chaos

Par là. 

Les Larmes du Chaos

Ou encore par là.

Les Larmes du Chaos

Nous on va dans celle-ci. Les Larmes du Chaos, une mega classique gravit pour moi au siècle dernier avec les instruments d'époque 😊, une des seules que je n'avais pas refaite plus récemment. 

Les Larmes du Chaos

En top condis aujourd'hui, moitié sorbet, moitié glace plus froide. 

Les Larmes du Chaos

Gravie en toute décontraction. 

Les Larmes du Chaos

En 3 grandes longueurs

Les Larmes du Chaos

Quelques réta où il faut juste chercher un peu de délicats appuis. 

Les Larmes du Chaos

Un fin qui s'encaisse un poil

Les Larmes du Chaos

Dans un mini cirque

Les Larmes du Chaos

Au milieu d'un rocher tout en nuance. 

Les Larmes du Chaos

3 grands rappels qui glissent tout seul et à midi pile on est en bas, ouah quelle belle matinée !!! et bonne fêtes de Noël à tous.

Partager cet article

Repost0
23 décembre 2021 4 23 /12 /décembre /2021 19:22

On n'était pas forcément parti pour celle-ci et puis finalement...

Colère du Ciel

L'autoroute d'accès est tracée mais chose étonnante on ne verra pas un glaciériste de la journée aux Fréaux (même s'il y avait quelques voitures garées au parking)

Colère du Ciel

Personne et des conditions plutôt bonnes. 

Colère du Ciel

On laisse donc la corde sur le sac jusqu'au ressaut principal.  

Colère du Ciel

Un petit passage raide au départ de celui-ci.

Colère du Ciel

La longueur suivante oblige à emprunter une zone plutôt raide aussi. 

Colère du Ciel

Si on veut, d'habitude on peut l'esquiver en passant à droite de Lois, pas en ce moment car il n'y a pas de glace. 

Colère du Ciel

Une fort jolie longueur de 60 mètres du coup. Après cela comme on est seul on ne brasse pas la neige jusqu'en haut, 2 rappels et on est de retour rapidement à la voiture. 

Colère du Ciel

Pour le reste quelques images des conditions du coin. Le Pylône ne doit pas être mal. 

Colère du Ciel

Les Valseuses et Astatoth à vous de voir.

Colère du Ciel

La Croupe, a droite de celle-ci la Source des Dieux est posée aussi mais semble plus fine que lors de notre passage l'an dernier 

Colère du Ciel

Le cigare de Diabolobite semble aussi bien fin par rapport à ce coup-ci par exemple. 

Colère du Ciel

En sud au Clos c'est bien maigre.

Colère du Ciel

Le début de Caturgeas peut sans doute passer mais le milieu probablement pas.

Colère du Ciel

L'attaque des Moulins...

Colère du Ciel

Plus bas dans la vallée même si ça commence à bien marquer, rien ne semble encore grimpable, ici Orgasme et Phantasme par exemple.

Partager cet article

Repost0