Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 23:40

Une grande classique le Chamechaude après une chute de neige dans la lumière du soir. Il faut juste patienter un peu pour profiter de l’éclaircie promise.

cho0Grosse neige

cho2Lumière

cho1Croix

cho4Hommage…

cho3Chartreuse, Belledonne, Mont Blanc…

cho5Super neige à la descente avec d’immenses zones vierges dès qu’on sort de la «voie normale». Tout était absolument parfait aujourd’hui et plein d’émotions aussi, ça aurait vraiment été un jour à croiser l’Oliv sourire aux lèvres dans sa Xeme montée…

Partager cet article

Repost0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 19:47

On ne peut jamais dire que la montagne est cruelle, elle est seulement là avec tous ses plaisirs et ses dangers. Même si on le sait on y va toujours, souvent pour le meilleur, même si parfois elle nous prive d’un être cher, d’un ami ou d’un copain. Comme le dit si bien Oliv ce que je n'oublierai jamais chez Olivier c'est son humilité, sa modestie et son sourire. Sa caisse d'enfer aussi dès qu'il était en montagne à pied ou à ski. Nous avions fait quelques randos ensemble, je me souviens notamment d'une grande Ciamaralla ratée mais ce n'était pas grave car on avait quand même passé un fort bon moment.

oc1Je me souviens aussi d'une fois à l'automne où je l'avais croisé en ville et où je lui avais fait remarquer qu'il était vraiment tout maigre... Là avec son petit sourire il m'avait dit que c'était parce qu'il venait de faire L'UTMB où il avait fini 22eme je crois. Du coup on n'avait parlé un moment de cette course vraiment impressionnante pour moi mais finalement assez simple pour lui... C'était tout ça Olivier, force, sourire et modestie.

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 12:33

Suite de la journée «familiale», après le dîner cette fois pour aller profiter de ce beau clair de lune. Rendez-vous avec Yo un peu trop tôt d'ailleurs, car après une route bien enneigée à 9 h au col du Coq on voit qu’on est un peu en avance sur l’horaire. Ca nous vaudra une montée très peinarde et dans l’ombre puis une belle impression quand dame la lune nous cueille juste sous la sortie du Pas de L’Oeille. Celui-ci n’est pas tracé à ski, il y a juste un aller retour piéton/raquette qui nous facilite bien les choses.

dc1Au sommet de la Dent (une première pour Yo), coup d’œil splendide sur les vallées toutes illuminées (faut qu’on apprenne à se servir de nos appareils en mode nuit il y aurait vraiment eu de belles photos à faire…). Il fait froid mais le vent est très modéré alors ça va.

dc4Et puis on a l’habituel truc qui va bien et  qui réchauffe, génépi/ crêpes pour cette fois.

dc3Photo rituelle dans la grotte (ah bon y a une grotte au sommet !!! Ça doit être l’effet génépi…) et descente dans une très bonne neige. Peu de zones soufflées finalement à part un peu sous le pas et beaucoup de place dans le champ pour faire sa trace.

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 20:49

Au départ ce devait être cascade aujourd’hui mais finalement Cyril propose de retourner dans le Dévoluy avec Nathalie, Lise et Fred. Du coup le départ n’est pas aux aurores et comme en plus je ne connais pas ce coin l’hiver et qu’en choisissant bien ses pentes la neige promet d’être très bonne…c’est trop facile de se laisser tenter.

dev1On attaque à l’heure de l’apéro et toute petite troupe s’égaye dans le tranquille vallon de l’Ane.

dev2Une fois qu’on s’est mis d’accord sur le parcours on prend un peu d’avance avec Cyril pour viser les belles pentes de la Montagne de Barges.

dev3Ambiance typique du Dévoluy, neige et falaises colorées avec en prime aussi le pilier Est du Pic de Bure où on détaille à loisir l’attaque de la voie Demaison (c’est sûr faudra aller y faire un tour un de ces quatre). Une fois au pied de la face il y a au moins 2 possibilités, on choisit celle qui nous paraît en meilleures conditions, ce sera une belle rampe débouchant tout prêt du Som de la Plane.

dev4Sur l’arête avec une partie du Dévoluy à nos pieds.

dev5Dans l’autre sens, Cyril sur fond d’astre solaire et de Pic de Bure.

dev6Descente en très bonnes conditions dans un belle lumière.

dev8Après celle-ci, si on a perdu Lise et Fred qui ont renoncé avant d’avoir atteint le pied de la face, on retrouve Nathalie pour la descente du vallon Froid. En neige un peu irrégulière mais au cadre typique du coin.
dev7Ensuite il est encore tôt et après tout ce que nous en a dit Cyril il est trop tentant de remonter sur (dixit Nico) la «magnifique taupinière au milieu de nul part». Toujours une super neige et un beau belvédère sur notre première descente. Vraiment parfaite cette journée « de repos» (dixit Cyril…). D'autres infos ici

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 11:18

Sur une idée de Lio on part hier redécouvrir cette course aux commentaires mitigés dans le topo ENO : «long parcours boisé à la Tarzan», «sans parties très payantes»…mais aussi «très sauvage», «bon pour le flair», «vue prodigieuse». Ca par contre ça nous plait bien d'autant qu’on pense agrémenter la chose par une descente de la face SE du Vet et que, sur la carte, il semble bien y avoir un cheminement possible dans la face NW de l’Arcanier. Au départ après quelques franchissements de clôtures on trouve facilement la piste qui doit nous permettre de franchir les 600 m de forêt.

Arca0Première bonne surprise, celle-ci est large et monte très efficacement. Il y a bien un sapin en travers qui nous vaut de jouer un peu les bûcherons, mais à part ça rien de gênant. Ce serait même très skiant à la descente s’il n’y avait pas en bas cette croûte glacée.

arca1La sortie sous les croupes NW du Vet est splendide. A partir de là le parcours est très panoramique et si on doit parfois tracer dans une bonne poudreuse, la progression est facile.

arca5Sur l’arête sommitale du Vet, des sommets à perte de vue.

Arca2Départ de la face SE sur fond d’Arcanier (c’est sûr sa face NW va passer quelques part)

arca3250 à 300 m de descente en plongée dur la cabane du Vet, neige un peu irrégulière mais ça tourne.

arca4Le beau vallon suspendu qui nous permet de gagner la brèche de Gary et de repérer la face NW de l’Arcanier (enfin surtout pour Lio et Cyril car sur ce coup on a été un peu tête en l’air avec Jérem).

arca8Après un dernier petit couloir raide, débouché sur le plateau sommital de l’Arcanier

arca6Large sommet, très belle vue, Cyril entrain de repérer quelques futures descentes…

Arca7Haut de la face avec à gauche au soleil la face SE du Vet descendue juste avant et à droite dans l’ombre l’entrée de notre couloir. Après la descente de celui-ci fort plaisante, on se retrouve au col blanc où une petite étude de la carte et du terrain nous permet de repérer une trouée où une belle pente et 50 cm de poudre nous attendent…

arca9On s’en met plein les saptules pendant environ 500 m de déniv. Avec quand même, pour ne pas faire mentir complètement le topo, un passage à la Tarzan sur quelques mètres. Vers 1500 on retrouve une piste qui nous ramène à notre itinéraire de montée où ce n’est plus la même musique…Chacun sa technique pour briser la croûte glacée, le principal étant d’arriver en bas sans se faire mal. Mission accomplie pour tout le monde et vraiment un beau parcours qui conjuge pleinement tout ce qu’on recherche dans le ski alpinisme.     

Partager cet article

Repost0