Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 21:19

Pendant que certains partent boire des bières à la Bérarde, on décide avec Manu d’aller faire un tour en haute Maurienne. Le départ de Grenoble n’est pas très glorieux quand on se retrouve il pleut…  Mais bon là bas c’est un pays à part alors on y va quand même. Une fois sur place si c’est un peu couvert il n’a pas plu donc il ne reste plus qu’à choisir l’objectif. Les 2 visés semblent passer mais les quelques nuages qui finissent par arriver nous dissuadent finalement d’aller sur le premier nettement plus acrobatique. On file donc vers l’Ecot où on se prépare à une allure de sénateur. 45 minutes après notre arrivée à Bonneval on finit par décoller...

Après un bout de chemin avec la sympathique gardienne du refuge du Carro qui monte pour ce grand Week-end on se dirige vers les sources de L’Arc où quelques gouttes nous rattrapent. Ca n’a pas l’air bien méchant, d’autant que plus on monte plus un semblant de regel arrive, et puis finalement avec la chaleur annoncée ces nuages sont plutôt les bienvenus.

La suite sera effectivement des plus favorable et on découvrira avec grand plaisir le sommet de la Levanna et sa face ouest un peu raide et bien jolie.

Au sommet emporté par notre enthousiasme et par les conditions plutôt bonnes on imagine même enchaîner avec un deuxième. Le grand soleil revenu et les conditions rencontrées au pied de la face nous en dissuaderont rapidement (décidément il fait vraiment trop chaud).

Dans la face par contre c’est top. Très jolie ambiance plongeante à l’entrée.

Neige ferme et bonne accroche

Grand virage quand c’est plus large.

C’est très bien rempli et on se faufile facilement entre les rochers. Ce n’est sans doute pas le cas chaque année.

Une belle petite face sur un sommet où nous n’étions jamais allés à ski. La partie raide est seulement un peu trop courte mais avec cette météo on s’en contente bien pour aujourd’hui. D'autre photos ici

Partager cet article

Repost0
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 22:20

J’arrive à entraîner mes camarades en Maurienne question de leur faire découvrir quelques coins qu’ils ne connaissent pas bien. J’en choisis un que je ne connais pas non plus. C’est mieux, mais si comme ça le plaisir est double, la pression est forte. A la moindre anicroche ce sera «ah bin je t’avais dit c‘était mieux dans les E…s ».  Bon là je crois qu’à part le départ beaucoup trop matinal tout c’est bien passé. Et puis bon dès le début on a largement prévu de quoi se reconstituer juste après la balade alors pour le mériter faut bien se dépenser un peu. La suite en image.

Peu après le départ, beau levé de soleil sur la Dent Parrachée dont la face sud est bien enneigée

Eh oui en Maurienne il faut s’essuyer les pieds avant d’entrer pour admirer notre objectif du jour.

Après avoir remonté le vallon on attaque les pentes soutenant la face. Une fois n’est pas coutume les rythmes de montée sont assez disparates… 

Cécile un peu plus haut, une belle traversée et si vous cherchez bien y a aussi Loisyann sur une des photos.

Enfin bon, a météo est belle, il ne fait pas trop chaud alors on a le de temps et on se retrouve finalement tous avec le sourire sur ce beau sommet.

Ca se couvre un peu mais le soleil sera sympa et restera avec nous pendant toute la descente

Cécile pleine pente (photo Loisyann)

Cécile et Loisyann vers le bas de la face. Certains pourront trouver que ça manque de photos de Lois mais bon il avait ses gros skis. Alors si ça l’a un peu ralenti à la montée, bin ça descend vachement vite ces trucs là…

Pour finir on en vient au seul vrai bon moment de la journée (enfin j'exagère une peu...), celui pour lequel on accepte de se lever à l’heure ou certain vont se coucher : une (voire plusieurs…) bonne bière dans un cadre vraiment très sympathique encore une fois.   

Partager cet article

Repost0
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 16:14

Nouvelle opération basket/ski pas très loin de Grenoble, on y prend goût. Il faut dire que c’est un truc pas très fatiguant finalement. On part tard, après avoir déposé Lisa au Lycée aujourd’hui. On monte sans beaucoup d’efforts. Si on choisit bien ses endroits on arrive à deux pas de la voiture. Y a plus qu’à renter pour l’apéro, cool. La suite en image.

Montée dans les petites fleurs puis avec un peu de neige tombée hier alors que Grenoble est encore sous les nuages.

Pour la descente on plonge en face nord là où il y a encore de la neige. Le vert, le blanc, le lac tout ça est très joli.

La neige est très bonne à skier au milieu de beaux piliers rocheux et elle nous emmène à quelques minutes des premiers chalets.

La face du jour. Maintenant il ne reste plus qu’à aller chercher la voiture garée quelques km avant. Merci Simon pour le petit footing pendant que je lézarde au soleil.

Partager cet article

Repost0
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 16:32
Il avait longtemps que j’avais envie de combiner une montée en basket et une descente à ski depuis le Grand Colon. Un petit coup de jumelles depuis le Mûrier hier soir, ça semble tout bon. En plus vue la météo du jour il faut viser du névé et sur ce point aussi ça devrait être OK.
Avec Pascal nous n’avons pas été déçu de ce court déplacement. Départ à 8h30 (presque une grasse mat), il fait beau la lumière est très belle et même si sur l’épaule un fort vent de sud essaye de nous envoyer directement dans la face ouest, c’est pas grave, en basket c’est vraiment cool et il nous faut à peine 1h15 pour atteindre le sommet. Y a pas à dire et même si on a un peu de poids sur le dos c’est quand même avec les pieds légers qu’on avance le plus vite.
Au sommet sous ce bel éclairage le contraste est saisissant entre le blanc, le vert et Grenoble en toile de fond (dommage j’ai oublié mon appareil photo). La descente sera de la même façon du pur plaisir, la neige est lisse, l’enfoncement réduit, le ski excellent. Le petit couloir de l’entonnoir très joli et même si on doit déchausser quelques mètres dans une étroiture la neige nous ramène à 50 mètres de dénivelé de la voiture à peine plus d’un 1/4h après qu’on soit parti du sommet. Il est 10h15 et l’autre journée peu tranquillement commencer…

Partager cet article

Repost0
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 14:33

Il y avait longtemps que je voulais aller dans ce coin à ski car si je le connais bien l’été je n’y étais jamais venu avec de la neige. Aujourd’hui au départ de l’Orgère la neige est toute suite présente ce qui est plutôt agréable surtout pour le retour. Après une montée au frais on arrive aux 2 endroits remarquables du coin. Le «terrain de foot» d‘abord, enfin c’est comme ça que nous on appelle cette grande zone plate à 2700 d’altitude où il ferait sûrement bon bivouaquer.

Les rochers de la face ouest des contreforts du Grand Roc ensuite où se déroulent de belles voies d’escalade. Avec le vieil (enfin non je déconne…) Antoine nous y avons parcouru «Juste Equilibre» et «Nul n’est parfait», 2 jolies voies principalement en dalles avec de très belles longueurs de 6a/6b. Tranquillité et fraîcheur assurées au cœur de l’été.

Mais pour l’heure ce n’est pas l’objectif et avec Cyril et Manu on se dirige vers le couloir sud de la pointe est de la Partie, une neige bien ferme nous y attend.

On n’est pas pressé par le temps et on a donc tout le loisir d'admirer sa belle pente et ses belles lignes fuyantes.

Après une petite attente au sommet pour laisser le dégel se faire, c’est presque sans effort qu’on profite de cette belle transfo.



Une fois en bas comme on est encore dans le bon timing on remonte sur la pointe ouest pour aller voir sa belle face qui ne devrait pas être mal non plus.
Malgrè une légère chaleur les 600 métres de dénivélé sont vite avalés. Puisqu’on parle timing d’ailleurs, à cette époque partir à 6h15 de Grenoble et venir s’offrir plus de 2000 m de transfo en Vanoise c’est vraiment un bon plan et ça change de certains horaires printaniers parfois bien indécents.
Et on aurait même pu partir encore plus tard car on a patienté presque une heure au sommet du couloir sud.









Comme au couloir sud la face ouest est grillée à point quand on la descend. C’est très large et moins pentu et on peut vraiment lâcher les courbes. Voilà pour cette belle partie de transfo à saisir aujourd'hui avant une week-end s'annonçant un peu moins favorable au ski.          

Partager cet article

Repost0