Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 22:16

Après avoir passé une partie de la matinée à chercher un billet d'avion sur Internet pour nos vacances d'été, le soleil pointe son nez et me redonne un peu de peps pour une sortie rapide en montagne. J'ai aussi envie de profiter un peu de cette belle transfo après 15 jours d'Afrique et avant le froid de la semaine prochaine.
Direction Prabert, c'est tout prêt et la neige ne doit pas être loin de la voiture. Dès l'autoroute je me retrouve derrière une voiture avec des skis de rando. Je me dis qu'à cette heure elle va sûrement à Prabert. En effet nous y allons tous les 2. Devant le peu de neige je continue vers le Pré de l'Arc mais un peu avant celui-ci la neige est là sur le chemin et le bas de la face ouest du Jas des lièvres me semble assez déneigé. Retour plus bas donc et ce sera le classique vallon du Vénitier et probablement le Pas du Pin d'accès rapide et qui se prête bien à l'horaire.

Vers le Habert de Muret je rattrape mes prédécesseurs (Olivier et Marie T) et nous entamons la conversation : montagne, Afrique, Internet... Rapidement on s'aperçoit que nous avons des connaissances communes. Olivier est en effet le père de Cyril Gignoux, ami de Cécile et qui en ce moment participe aussi à la Pierre à Menta. Décidément ce coin est cette année pour moi l'occasion de nouvelles rencontres fort sympathiques. La montée se poursuit tranquillement en papotant tout le long. Au bas du couloir, après avoir mangé un morceau, on se sépare, Olivier et Marie T continuent vers l'Aigleton pendant que je remonte le couloir Ouest du pas du Pin. C'est court et pas très raide. En haut  les arêtes du Pin ont de la gueule avec toute cette neige. Le couloir est de l'autre coté a l'air très joli aussi.

Descente tranquille et rapide dans une tranfo à point (la Volofiche).

Retour avant 15 heures à la maison et départ aussitôt pour une ballade familliale en vélo sur les berges de l'isère.


Partager cet article

Repost0
4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 14:03
Je repars cette après-midi pour 2 semaines en Afrique, vu le beau temps j’avais envie d’en profiter un peu ce matin. En plus je trouve ça sympa la transition : le matin sur un sommet, l’après-midi à Paris et le lendemain matin en Afrique. Comme j’avais assez peu de temps j’ai donc laissé partir mes camarades de jeu vers des projets plus ambitieux et me suis contenté d’une balade matinale. L’objectif était aussi de revenir tôt pour profiter de la famille avant le départ.  Les arêtes de la Bedina s’y sont fort bien prêter : accès rapide, descente intéressante, retour à la maison vers 10 heures. Ambiance printanière ensuite avec café en terrasse.
Au départ la lune finie de s'éclipser
Je vous dirais peut être dans la semaine comment j'ai ressenti le contraste...

Partager cet article

Repost0
2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 23:07

Bessans a aussi été l’occasion de balades entre filles, c’est d’actualité (voir article de LSH dans montagne Mag). Nous on pense que c’est pas vraiment raisonnable, enfin voici ce qu’on en a retenu (photos de Philippe, Fabienne et Aude).
Déjà pour les motiver on leur avait signalé la présence d’une superbe statue tout en haut de la montagne.

Corps splendide, attitude de seigneur, touches d’orange du meilleur goût, le tout auréolé de l’éclat de l’astre suprême…

Bref elles n’ont pas pu résister et ont donc voulu aller vérifier sur place.

Après un échauffement minutieux en ski de fond et un examen attentif de la montagne. Elles sont enfin parties.


Mais il est déjà bien tard et l’astre solaire tape déjà très fort.

Aussi après un départ plein d’enthousiasme.
La fatigue se fait sentir.
Les sacs se font plus lourds, les jambes plus lourdes.
La pente paraît plus raide (quoique là quand même c’est assez plat non…)

Aussi même si la présence d’un joli chalet ravive un peu l’enthousiasme, il va falloir se rendre à l’évidence.
En guise de statue, c’est au pied d’une espèce de sculpture post moderne tendance paravalanche que va se terminer la ballade.

Mais bon après une descente passée à faire quelques rond dans la neige,

tout se termine comme d’habitude tranquillement à lézarder au soleil en refaisant le monde ou en rêvassant…

Partager cet article

Repost0
21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 20:17

Du 3 en 1 pour débuter ces quelques jours en haute Maurienne :

D’abord un petite rando avant le petit déjeuné pour voir l’état de la neige. C’est facile, départ skis aux pieds du gite où nous logeons au Villaron, alors que le reste de la maisonnée dort encore. Montée droit au dessus en direction du Dom Jean Maurice.

Arrêt vers 2500 sur un petit dôme (à partir de là commence les choses sérieuses pour la difficile face nord-est du Dom (course I11 de VAN), ce n’est pas le but du jour et ce n’est pas en conditions (trop peu de neige). Bonne descente, la neige est transformée en face sud raide et encore froide dans toutes les composantes nord.

Ensuite, journée de ski de piste familiale à Bonneval (3 familles = 15 personnes), ça s’égaie dans tous les coins. La neige est très bonne, de part l’orientation elle est restée froide, pas de partie glacée et fort peu de cailloux.

Toute la troupe en pause pique-nique 

 

Enfin, vers 16h on regroupe les troupes, on organise les retours et les 3 indignes pères de famille partent terminer la journée dans l’agréable couloir nord ouest de l’ouille Mouta (la volofiche). Montée paisible avec en toile de fond les glaciers du Vallonnet et l’Albaron (avec la rando du matin et la journée de ski de piste les jambes sont un peu lourdes). Pause agréable au sommet (cette fois on ne vous dit pas ce qu’on a bu…). Descente dans une neige froide un peu dense à manier pour nos pauvres vieilles jambes fatiguées mais assez agréable quand même.


Partager cet article

Repost0
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 20:30

Belle balade sympa et formatrice pour Simon (la volofiche). On voit du pays, on côtoie tous types de neige, un petit couloir nord facile pour se mettre dans l’ambiance et le clou de la journée : un baptême de vernes sous le lac de Crop (une espèce de Border cross tout gelé, très formateur). 

Il y avait très peu de monde mais rencontres sympas : avec Yvon au pas de la Coche (ça devient une habitude dans ce coin) et au-dessus du lac de Crop avec nos «2 skieurs motivés» croisés lors d’une virée en cascade fin décembre. Ce coup-ci y avait vraiment de la neige.

Carburation à l'eau claire toute la sortie, même pas de génep cette fois ci


Partager cet article

Repost0