Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 22:40

Encore un petit tour rapide depuis Prabert. Comme d’habitude, des rencontres toujours sympathiques, une belle pente, de la bonne neige et jamais trop de monde.

Il n’y a qu’à bien choisir sa course selon la météo, le moment de la journée ou de la saison.

Un retour à la maison à l’heure de l’apéro pour refaire une fois de plus la course et bien d’autres choses autour d’une bière. Tout est dit dans les commentaires de la course ici.

Partager cet article

Repost0
1 avril 2007 7 01 /04 /avril /2007 10:48

Chaque année en souvenir du « bon vieux temps », et ouais vous verrez quand vous aurez notre age, on essaye de faire une rando tous ensembles. Ce coup-ci le « bon vieux temps » remontait environ à la période Fac. On a fait un bon score puisque à 9, presque tout le monde était là avec sa forme du moment et sa bonne humeur. Blandine et George avaient en plus amené leur neveu, Patrice, plus jeune, mais papa aussi de 3 enfants (je vous dis tout ça ne nous rajeunis pas…).
Comme toujours dans ce type de ballade tout se passe tranquillement, donc en général on vise plutôt un truc en Ouest , facile et pas trop long. Hier après une chute de neige le Grand Eulier c’était parfait.
Vers 8h45 tout le monde est sur le parking de Casserousse, il y a beaucoup de voitures mais comme on est décalé au niveau timing on ne verra pas grand monde.
A 9h tout le monde est sur la même ligne, prêt pour le départ. A vos marques, prêt, partez, premier arrivé en haut… non je déconne en fait c’est plutôt tranquille, ça papote à fond et tout est prétexte à la pause, trop chaud, soif, regroupement stratégique des troupes pour attendre les moins en forme… Hier il y a même eu des poses originales comme le visionnage d'un bout du concert de Deep Purple de la veille enregistré sur un téléphone portable (Smoke on the water toute notre jeunesse).
Tout ça sans oublier que la montée par les Pourettes avec un peu de poudreuse c’est vraiment très beau, certains d’entre nous ne l’avaient en plus jamais fait.

Au lac des Pourettes, certains ont pris un peu d'avance
Débouché à la brèche Robert Nord avec Grenoble en arrière plan
Regroupement au pied de la dernière pente pour motiver tout le monde pour aller au sommet, aller c’est pas loin…

La dernière pente et la crète somitale

Sommet, c’est super tout le monde est là (Jo, Georges, Blandine, Pascal, Anne, Philippe, Fabienne, Odile, Andreas et Patrice qui prend la photo).
La descente se fait selon l’envie et la motivation de chacun, le couloir Ouest pour Pascal et moi (voir la volofiche), la face est, la face sud avec retour par les brèches Robert nord ou sud. On se retrouve ensuite tous au-dessus des Pourettes ou un peu plus bas et on termine tranquillement la descente ensemble.

Que dire encore, une belle matinée, tranquille et pleine de bonne humeur, un beau petit couloir au passage...
Ah oui j'allais oublier, la découverte du "Graal" pour Georges qui a enfin changé ses skis style années 80 pour des paraboliques un peu plus modernes (Altitrail Vertical), depuis le temps qu'on lui disait.

Partager cet article

Repost0
29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 22:33

Retour dans le même coin qu’hier, vraiment aucune imagination. Quoique ayant la même fenêtre de disponibilité et voulant continuer à profiter de la neige froide avec un petit truc technique à se mettre sous la dent on s’est donc finalement retrouvé là. Cette face repérée lors d’une ballade sur le Bellacha paraissait bien sympathique.

Je pensais aussi qu’on pourrait monter jusqu’à la Pautaz et que malgré la fréquentation du sommet elle serait peut être restée vierge. Bingo, un déneigement artificiel des quelques plaques de neige nous a permis d’atteindre la Pautaz et tout le versant nord de Combe Bronsin était bien sans trace. Belle descente donc avec seulement une petite centaine de mètres raide et en neige variable, après, ça déroule dans une poudreuse sympa et plus présente qu’hier.

En prime on s’offre aussi quelques beaux passages en moquette sur le retour par le versant est.  D'autres infos et photos ici
 

Partager cet article

Repost0
28 mars 2007 3 28 /03 /mars /2007 22:17
Cela faisait un moment que nous n’avions pas randonné ensemble avec Lio le surfeur. Donc beaucoup de chose à se raconter (famille, travail, montagne…), le trajet en voiture se passe sans même s’en apercevoir. La rando du jour n’est pas très longue mais a pour but un petit couloir qui promet d’être assez sympa. C’est le cas en effet, d’autant plus que la poudreuse du week-end se fait discrète pour laisser place à de la poudre tassée un peu irrégulière. On est donc concentré pour la descente mais pas trop, juste ce qu’il faut pour que le plaisir soit partagé. Pour Lio c’est le premier couloir de la saison et pour moi qui ne pratique pas, sa maîtrise du surf m’impressionne toujours. Ca me rappelle quelques bonnes pentes descendues ensembles, les Rochères par exemple où Lio avait négociée en 2/3 virages le haut bien raide et en neige dure alors que nous on y allait plutôt prudemment.
La surf attitude





Le tout sous l'oeil du skieur (photo Lio).
Une belle petite pente quand même, plus courte mais comparable je trouve au couloir nord du Pic Couttet ou au couloir occidental du Mouchillon. La volofiche.

Partager cet article

Repost0
26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 20:27

Ambiance grosse neige d’abord dans la combe madame où ce timide hiver pousse encore une fois une offensive bien venue.

Le couloir convoité nous parait parfaitement en conditions

 

Ambiance goulotte, plus on monte plus ça se reserre.

A cet endroit cela nous a valu du ski assez technique pour passer d’une micro contre pente à l’autre en enjambant la goulotte centrale (celle-ci présentait toutefois une très bonne accroche ).

Ambiance vertigineuse sur l’arrête de sortie avant de plonger dans le couloir.

Ambiance tranquille et belle vue du sommet, sur les classiques faces nord de la combe madame.

Ambiance légèrement plus tendue pour le passage du goulet étroit et glacé une trentaine de mètres sous la sortie. Moi j’ai triché je l’ai passé de manière complètement détendue mais en crampons. Quelques micro purges venant de la rive gauche maintiennent aussi l'ambiance face nord pour le reste de la descente, surtout dans la partie étroite qui fait suite. 

  

Et toujours ambiance complètement souriante avec mes acolytes du jour parce que de toutes façons on est bien content d’être là. Les impressions de Lio dans la volofiche.  Bientôt celles de manu ici.


 


 


 







 

 

Beau couloir et belles ambiances non ?

Partager cet article

Repost0