Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2020 6 01 /02 /février /2020 16:52

Envie de profiter de la courte fenêtre du matin, va pour une classique du pays de Cyril

Tabor Pérollier en boucle

Départ vers 8h45, quelques dizaines de mètres de portage et hop on y est.

Tabor Pérollier en boucle

Même si on ralentit un peu Cyril on peut quand même pas dire qu'on traine...

Tabor Pérollier en boucle

Si comme c'était prévu ça se couvre doucement, le Pérollier lui résiste, on pensait aussi au Circuit de la Mer, enfin bon on verra plus haut. 

Tabor Pérollier en boucle

En attendant on profite du cadre toujours très beau ici.

Tabor Pérollier en boucle

Il est un peu plus de 10h quand un nuage vient coiffer le sommet, c'est pas bien grave puisqu'une surprise m'y attend... Même si ce n'est pas exactement le jour, cette semaine était une semaine anniversaire pour moi, du coup Cyril s'est fendu d'une bouteille, merci l'ami là-haut le champagne est encore meilleur...

Tabor Pérollier en boucle

Retour par la voie normale donc (neige ferme avec bon grip)

Tabor Pérollier en boucle

Et direction le Pérollier où le soleil résiste toujours.

Tabor Pérollier en boucle

Sur l'arête

Tabor Pérollier en boucle

on profite des derniers rayons.

Tabor Pérollier en boucle

Au sommet, ça s'est définitivement bâché et il n'y a pas de deuxième bouteille... mais bon il faut rester raisonnable et puis on ne va pas se plaindre le petit soleil du matin a ramolli la face juste comme il faut.

Tabor Pérollier en boucle

On s'y jette donc avec gourmandise.

Tabor Pérollier en boucle

Et comme souvent ici on la dévore à mach12.

Tabor Pérollier en boucle

Georges et Pascal n'y étaient jamais venus.

Tabor Pérollier en boucle

On a tous bien apprécié. Descente tout en bas puis un tout petit portage pour remonter à la voiture où on arrive juste avec la pluie, hum, hum on l'a bien optimisée cette petite matinée...

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2020 4 30 /01 /janvier /2020 10:37

Envie d'en profiter ce matin avant l'eau tiède annoncée dans les prochaines heures.

Chamechaude Sunrise

Départ à un peu plus de 7h du col de Porte, c'est pas la grande foule mais il doit bien déjà y avoir une quinzaine de randonneurs sur la montagne.

Chamechaude Sunrise

Arrivé à la Brèche Arnaud l'horizon commence à rougir

Chamechaude Sunrise

Pendant que le Grésivaudan est encore un peu dans la brume.

Chamechaude Sunrise

Ici le timing est impeccable

Chamechaude Sunrise

Les falaises sommitales se colorent doucement

Chamechaude Sunrise

Une petite photo à la croix, pas la foule donc.

Chamechaude Sunrise

Mais il y a quelques skieurs quand même.

Chamechaude Sunrise

Descente à droite toute, pas de trace comme souvent.

Chamechaude Sunrise

Environ 20 de poudre sur fond tendre, un impeccable sunrise d'avant taf à saisir avant la pluie.

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2020 7 26 /01 /janvier /2020 14:39

C'est la saison de la chaussure cette année, après de nouvelles pour la glace (les Scarpa Phantom Tech version 2020, bien validées maintenant après une quinzaine de cascades et une dizaine de goulottes...), de nouvelles aussi pour la rando. Eh oui après 8 saisons les TLT5 ne sont effectivement plus vraiment en état. Faut dire que si pour les skis je tourne un peu avec 3 paires utilisées, pour les chaussures non. Du coup après une dernière inspection de mon conseillé technique préféré (un certain C. G. mais il veut rester anonyme) force est de reconnaitre qu’il est temps de changer (en vrai les rivets qui tiennent le collier carbone ont un jeu monstrueux et sur une chaussure, d'un coté on peut le faire sauter à la main...). 

Voici donc l'heure du choix.... Mes critères sont autour de 500 euros, dans la même gamme de poids que la TLT5 et bien sûr le plus important une couleur chatoyante (parce que bon quand même on est là essentiellement pour se faire voir et rigoler...). Bon en vrai c'est presque ça et j'ai pu en magasin passer à mes pieds :

- des Scarpa Alien et F1 (trop compliquées à chausser et pas du tout à mon pied),

- des TLT7 et des Atomic Backland (impressions moyennes et pas super bien dedans),

- des Fischer Travers qui m'ont immédiatement séduit part leur simplicité et le confort de mes pieds.

Si on rajoute à ça comme vous pouvez le voir ci-dessous, ces fameuses couleurs chatoyantes le choix a été vite fait. Va pour le modèle C/S. J'ai essayé aussi les modèles en dessous : G/R, T/S et au dessus : C/C "équivalent" du coup de la TLT5 puisque avec un collier carbone. Mais outre le prix, la dureté du flex m'ayant déjà paru pas mal sur le C/C je suis resté sur mon choix. Coté poids (pesé à la maison) j'ai gagné une centaine de grammes par rapport aux TLT5, c'est aussi du au fait que je les ai prises un peu plus ajustées (28,5 au lieu de 29,5). Coté taille de coque j'ai perdu 21mm de longueur de semelle.     

Nouvelles chaussures...

Après tout ça restait plus qu'à les essayer... Sans ajustement des fixes ça paraissaient un peu compliqué mais comme un gamin qui veut à tout prix utiliser ses nouveaux jouets sans attendre j'ai craqué et je les ai prises pour un petit Chamechaude dimanche après midi. Au départ vers 15h au col de Porte il bruine... bah l'essentiel n'étant pas là pour moi aujourd'hui c'est quand même avec enthousiasme que j'y vais

Nouvelles chaussures...

Je rejoins rapidement la limite pluie/neige environ en haut des pistes. Tout de suite ça devient beaucoup plus sympa. Coté chaussures, le débattement est bon et c'est effectivement plutôt léger.

Nouvelles chaussures...

Heureusement d'ailleurs, car comme j'ai pris mes vieux Powder aux peaux race complétement usées, la petit couche de fraiche (10 max en haut) m'assure un bottage de tous les diables contre lequel je n'essaye même pas de lutter.

Nouvelles chaussures...

Si les crêtes sont complétement dans le brouillard, comme souvent ici dans ce type de temps, l'ambiance y est bien jolie.

Nouvelles chaussures...

Je m'arrête entre la brèche Arnaud et le sommet sur cette spacieuse aire d'arrivée. Je fais poser mes chaussures (c'est qu'un premier presque Chamechaude ça se fête) même si en chaussettes là-haut ça caille un peu... Mais non je ne suis pas en chaussettes c'est juste que pour la descente j'avais pris les TLT5 dans le sac forcément.

Nouvelles chaussures...

La descente justement, une peu poudre sur dur en haut sans aucune visi, quelques virages sympa dans la forêt puis un peu de poudre sur champs de bosses sous la Folatière. Pas inoubliable donc mais suffisamment enneigé encore pour ne pas toucher en faisant un peu gaffe. Et pour les shoes ? Ben sur une heure de montée c'est plutôt bien mais il reste évidemment à voir sur plus long et à la descente bien sûr...

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2020 7 19 /01 /janvier /2020 18:48

Si la grosse peuf ne me manque guère (ben oui c'est pas bon pour les cascades et les goulottes), je ne dirai pas la même chose des Vercoresteries. Quoi de plus beau en effet que de se faufiler au milieu de ces beaux piliers ou tours de calcaire. 

Couloir des Sultanes

Alors ce matin on profite du retour de la neige (et des photos d'Yvon d'hier) pour aller voir ça avec Loisyann. Départ tardif de prélenfrey (d'un peu plus haut en fait puisqu'on arrive à monter en voiture jusqu'au parking de 1200). On est sous les nuages mais on pense bien passer au dessus. On finira par y arriver mais la montagne est taquine aujourd'hui. Tantôt on voit le soleil. 

Couloir des Sultanes

Ça y est on croit qu'on y est.

Couloir des Sultanes

Et puis non...

Couloir des Sultanes

Et puis si....

Couloir des Sultanes

Ça y est la mer est en dessous de nous.

Couloir des Sultanes

On a plus qu'à profiter de la magie de l'endroit et ça même si on le connait par cœur ben on ne s'en lasse pas. 

Couloir des Sultanes

Quelques mètres encore.

Couloir des Sultanes

Comme l'an dernier la corniche pourrait presque passer mais on ne va pas aller la taquiner.

Couloir des Sultanes

Un dernier coup d’œil sur ces tours magiques.

Couloir des Sultanes

Et on y va

Couloir des Sultanes

Bon cotè neige on a déjà connu beaucoup mieux mais dans la disette actuelle on ne va pas se plaindre, on est trop content d'être là de toutes façons

Couloir des Sultanes

On alterne neige dense assez physique à skier et vieille neige d'aspect glacé mais pas tant que ça finalement avant de replonger dans le brouillard.

Couloir des Sultanes

C'est dans les pentes au dessus et dans la forêt avant de rejoindre la piste que c'est le meilleur. Après on n'a qu'à se laisser glisser sur celle-ci pour rejoindre la voiture et se dire encore une fois que les Vercoresteries c'est toujours magique....

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2020 6 18 /01 /janvier /2020 20:33

Retour de la neige alors un peu de ski... (ouais ben c'est bien dommage la glace c'était tellement simple et bon en ce moment), mais non aller il en faut pour tous les goûts et puis c'est l'hiver que diable. Et puis c'est aussi l'occasion d'une grande première aujourd'hui, pensez vous Agnès qui a pourtant une longue carrière de randonneuse grenobloise, n'était jamais partie de Casserousse à ski et n'avait jamais fait Pourette/Eulier

Grand Eulier

Départ vers midi par le tracé ski rando aménagé, jolie ambiance meringuée...

Grand Eulier

Et jolie ambiance de forêt canadienne comme sait nous en réserver l'itinéraire des Pourettes après une chute de neige.

Grand Eulier

On s'amuse même à tracer un peu. S'il y a eu beaucoup de passages ce matin, là en décalé c'est assez tranquille.

Grand Eulier

Sous la brèche Robert on rejoint quelques groupes

Grand Eulier

La photo traditionnelle vers les Vans

Grand Eulier

Cécile qui était partie plus tard nous rattrape.

Grand Eulier

Et au milieu de ces rochers tous plâtrés Agnès vogue vers son premier Grand Eulier.

Grand Eulier

Sommet bien tranquille, l'avantage du décalé.

Grand Eulier

Bon pour la descente par contre, comment dire c'est un poil trafollé... C'est un peu meilleur en bas alors on descend un max le versant est.

Grand Eulier

Où on laisse Cécile partir vers la Vaudaine.

Grand Eulier

Pendant qu'on remonte tranquillement vers les Lacs Robert.

Grand Eulier

La suite est classique. Col des Lessines.

 

Grand Eulier

Col de la Botte.

Grand Eulier

Et Croix où il est encore un poil tôt pour le sunset. De belles couleurs quand même.

Grand Eulier

Qui font échos à celles de Grenoble encore tout embrumé ce matin. Voila une belle journée qu'on conclura au Summun entre ami(e)s par un joli concert de Zazie. 

Partager cet article

Repost0