Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 avril 2018 3 18 /04 /avril /2018 18:26

Grosse chaleur annoncée aujourd'hui alors pour éviter un départ de nuit skis aux pieds on choisit un versant sud à ouest. L'occasion aussi de découvrir un coin où nous ne sommes jamais allés. Vers 7h15 on quitte donc Daru un petit hameau perché au dessus de la Bâthie juste après Albertville. Au début la neige est un peu discontinue sur la route mais ça ne dure pas et très vite on chausse. Le regel est faible à ces altitudes mais plus haut progressivement ça s'arrange.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Le soleil nous rattrape, comme il est encore tôt ça ne chauffe pas trop.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

On découvre la Pointe de la Grande Journée et sa petite facette sud notre premier objectif de la matinée.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Derrière nous la Pointe de Lavouet qu'on ira voir un peu plus tard.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

L'arête est de la Grande Journée super cornichée comme tous les sommets du secteur.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Un dernier effort

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Et on y est.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Le joli contraste blanc/vert propre au printemps et une température même pas si chaude avec une petite brise qui nous rafraîchit. Il est 10h et il est temps pour nous de plonger dans la face sud vers le Lac sans Fond... Hum, hum tout un programme beaucoup plus corsé en tout cas que le 3.3 théorique du topo.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Après cette belle petite face (petite mais costaud donc...), on repeaute pour rejoindre tranquillement la Pointe de Lavouet.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Encore de bien jolies corniches

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Et l'occasion de jolis angles de vue.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Aller cette fois même si il est à peine 11h c'est l'heure du pique-nique.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Avant de profiter du beau billard de la face sud. Au départ c'est à peine décaillé mais on ne va pas se plaindre puisque c'est plutôt de la neige trop mole dont on avait peur aujourd’hui.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Rapidement ça s'attendrit

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Une petite pause à mi-pente.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Avant de replonger pour déguster cette belle transfo. A partir de 1700 on passe parfois un peu au ski nautique mais pas tant que ça finalement puisque le neige est assez tassée. Vers 11h45 on est de retour à la voiture, cool on n'a même pas eu trop chaud. On pourrait même aller bosser cette aprem mais bon avec cette météo enfin printanière y a quand même mieux à faire... D'autres infos ici.

Partager cet article

Repost0
15 avril 2018 7 15 /04 /avril /2018 09:42

On n’était pas encore venu aux Vans cette année, l’occasion donc d’une petite visite aujourd’hui avec Agnès, Anne et Odile.

Faction’s week

Comme nos rythmes peuvent être un peu différents j’en profite pour prendre un peu d’avance. Une face nord de la botte pour commencer. C’est plutôt croutée mais je ne casse par la croute alors ça descend tout seul jusqu’au lac des Escombailles où je récupère une peau de phoque qui a malencontreusement échappée à l’une de ces dames juste au-dessus.

Faction’s week

Agnès au pied du crux du jour, la "terrible montée" glacée qui donne accès au vallon des Vans Aujourd’hui encore elle nous vaudra quelques sketches et en bon samaritain j’irai chercher le ski d’un presque débutant qui prenait lui aussi le chemin du lac des Escombailles… Après ceci je reprends un peu d’avance pour accéder au Grand Van et m’offrir, avec Babeth croisée là-haut, quelques virages en belle transfo rive droite du vallon.

Faction’s week

On se retrouve tous ensuite à la pause au sommet du Petit Van. Il fait super bon et l’ambiance est plutôt relaxe.

Faction’s week

Je laisse encore ces dames pour descendre la belle pente bien lisse en rive droite du couloir nord. C’est encore en neige dure car le regel a été bon aujourd’hui. Le reste du vallon est en neige parfaite.

Faction’s week

Pour l’ultime remontée je m’échappe encore pour profiter de la belle face ouest de la botte. Toute lisse et dévalée en quelques courbes tout en ré-accélération et oui il faut dire qu’aujourd’hui j’avais des skis taillés pour ça…

Faction’s week

Puisque c’était un Faction’s week… mêmes impressions que la dernière fois sur ces terribles engins. Aujourd’hui j’ai fait 1000 m de montée (pour 1600 de descente), pas si difficile à monter malgré l’encombrement, plutôt physique à la descente où il faut vraiment leur laisser prendre de la vitesse.   

Partager cet article

Repost0
13 avril 2018 5 13 /04 /avril /2018 20:46

Par un de nos chemin préféré en conditions printanières...

Hey ho... Hey ho... on rentre du boulot... (2)

Toujours aussi jolie sous cette angle

Hey ho... Hey ho... on rentre du boulot... (2)

Il y a même du soleil on en espérait pas temps

Hey ho... Hey ho... on rentre du boulot... (2)

Lio en mode touriste... et surtout une pensée pour Nico, il était toujours comme ça quand on venait ici, jamais de sac à dos. 

Hey ho... Hey ho... on rentre du boulot... (2)

Jolie lumière et même pas de vent au sommet.

Hey ho... Hey ho... on rentre du boulot... (2)

Descente en conditions de printemps excellentissimes...

Hey ho... Hey ho... on rentre du boulot... (2)

Le pas et le champs sont avalés à toute vitesse et vraiment on adore ça. Une vraie belle Dent de printemps quoi... 

Partager cet article

Repost0
8 avril 2018 7 08 /04 /avril /2018 21:54

C’est un label plutôt difficile à obtenir. Les exigences pour y parvenir, même si elles bougent un peu en fonction de la pratique de madame, sont grosso modo décrites ici et n'ont guère varié depuis.

Chériechérie approved….

Aujourd’hui on était plutôt bien, un départ skis aux pieds de la voiture vers 9h45 et un peu de piste cool pour commencer, mais pas trop puisque rapidement on quitte celle-ci.

Chériechérie approved….

Pour ensuite après une brève descente, basculer dans un vallon tout mignon.  

Chériechérie approved….

Le sommet du jour parait bien raide vu d’ici mais ce n’est pas par cette face qu’on n’y va (heureusement parce que sinon là j’étais grillé).

Chériechérie approved….

Nous on se balade tranquillement au milieu des pins et de bouts de falaises qui forment même parfois de charmants petits canyons.

Chériechérie approved….

Plus haut le vallon s’élargit et le cheminement devient vraiment paisible. Du coup je batifole un peu en dehors de la trace pour aller contempler une autre « classique » du lieu (euh pas vraiment cheriecherie approved celle-ci…), certains l’auront reconnue je pense.  

Chériechérie approved….

Et hop nous voici au sommet. On pensait avoir beaucoup de vent mais même pas, température parfaite ni trop chaud, ni trop froid… (là sans faire exprès je marque un paquet de points).  

Chériechérie approved….

La descente dans cette neige sans regel mais bien tassée n’est pas mal du tout.

Chériechérie approved….

Jolie combe.

Chériechérie approved….

Joli cadre avant la petite remontée puis une fin toute tranquille sur la piste lisse et tendre à souhait. Hum, hum pas mal du tout ce versant ouest de la Tête des Chaudières. Ni Agnès ni moi ne le connaissions mais assurément il est haut la main chériechérie approved. D'autant plus qu'au retour le plateau du Vercors tout en verdure aujourd'hui, propose plein de terrasses super sympas pour quelques bières et autres délices chocolatés...

Partager cet article

Repost0
6 avril 2018 5 06 /04 /avril /2018 17:15

Une belle journée, un bon regel annoncé, il était enfin temps d’aller visiter cette autre petite couenne vercatorienne repérée, comme la précédente, lors notre balade à la Petite Moucherolle et revue un peu après à l’occasion de notre session goulotte aux Deux Sœurs.  

Encore un jolie couenne vercatorienne...

Aujourd’hui je suis avec Ludwig le local de l’étape et vue sous ces angles (photos du 24/01 et du 25/02) ça a l’air sympa non ?

Encore un jolie couenne vercatorienne...

Bon pendant l’approche c’est un peu moins sexy car comme on est sorti de la forêt bien à gauche, les traversées dans les pentes d’herbe toutes purgées jusqu’au sol ne sont pas des plus excitantes. Enfin bon une fois dans l’axe ça à l’air pas mal, d’autant qu’en allant plus à droite pour apercevoir la sortie on voit que celle-ci aussi semble tout à fait bien.

Encore un jolie couenne vercatorienne...

Un ressaut rocheux à mi pente se contourne par une raide contre pente rive gauche.  

Encore un jolie couenne vercatorienne...

Et nous revoici dans l’axe sous la partie sommitale.

Encore un jolie couenne vercatorienne...

Son étroiture devrait passer sans déchausser, cool…

Encore un jolie couenne vercatorienne...

Au sommet de la Roche du Coin un petit vent du sud nous cueille. Le temps pour Ludwig de remonter son surf et hop on y va.

Encore un jolie couenne vercatorienne...

Descente à 9h15, les conditions sont parfaites, l’entrée est large avant de plonger sur l’étroiture.

Encore un jolie couenne vercatorienne...

« MLF approved » pour sûr, quelques mètres en escalier (mes 178 effleureront un peu les rochers mais vraiment à peine).

Encore un jolie couenne vercatorienne...

Et Ludwig s’envole…

Encore un jolie couenne vercatorienne...

Après cela quelques virages bien plus au large

Encore un jolie couenne vercatorienne...

Et on traverse pour retrouver notre contre pente.

Encore un jolie couenne vercatorienne...

C’est bien raide.

Encore un jolie couenne vercatorienne...

Mais l’expo diminue rapidement et la neige est vraiment parfaite alors on profite et on se fait plaisir.

Encore un jolie couenne vercatorienne...

Le couloir final, quelques coulées l’ont un peu trafollé mais la neige bien souple compense aisément ce désagrément. 

Encore un jolie couenne vercatorienne...

Au-dessous on ne traverse pas cette fois, on évite les coulées et on profite de grandes pentes bien lisses, celles-ci nous ramènent sur la piste.

Encore un jolie couenne vercatorienne...

De laquelle on peut se laisser glisser tranquillement vers Puy Trangoullia, 100 m de portage à peine pff on ne va pas se plaindre, décidément ce coin aura été bien généreux avec nous cette année. Autres infos et photos ici.

Post-scriptum : sur ma terrasse au soleil ce midi le journal de 12h sur France-Inter commence d’emblée par Tombé du Ciel, aïe, aïe me dis-je… je sais tout suite que le grand Jacques nous a quitté.  Sûr c’est la vie mais quand même… Alors merci Monsieur HIGELIN pour toute cette poésie loufoque, pour ces ambiances Champagne, pour la Ballade de chez Tao toujours la Tête en l'air... pour ces multiples concerts parfois infinis où public et musiciens finissaient complétement rincés mais heureux de tes délires improbables (comme ce soir là par exemple)… Monte bien haut dans ton Aéroplane blindé et longue vie à ta poésie.    

Partager cet article

Repost0