Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2021 7 23 /05 /mai /2021 18:17

Envie d'un peu de pente pas trop haut en altitude. Direction Rieu Claret là bas y en a plein... Arrivée sur place vers 7h15 les 2 parking sont déjà plein à ras bord. 

La Pyramide couloir sud

Départ dans les petites fleurs mais la neige est toute proche.

La Pyramide couloir sud

Vers 2100 on met le clignotant à gauche et hop plus personne et ce joli vallon pour nous tout seul. Dans celui-ci le choix de petites pentes est vaste (comme celle-ci par exemple).

La Pyramide couloir sud

Mais aujourd'hui j'ai envie de poursuivre un peu pour aller découvrir le joli cirque formé par le Toit et la Pyramide.

La Pyramide couloir sud

J'ai pas trop de mal à convaincre Maud, Ced et Lio d'aller voir ce que pourrait donner le couloir sud de la Pyramide.

La Pyramide couloir sud

Et effectivement une fois qu'on l'a bien en vue on ne regrette pas d'avoir pousser jusqu'ici.  

La Pyramide couloir sud

Dans le rétro nos couennes initiales paraissent bien loin. 

La Pyramide couloir sud

Et ici avec cet hiver qui n'en finit pas l'ambiance est vraiment terrible. 

La Pyramide couloir sud

On a un peu froid aux doigts mais on s'en met plein les yeux. 

La Pyramide couloir sud

Sortie à la brèche, cool pour une fois il n'y a pas de vent. Du coup on a le temps de se préparer tranquillement en se réchauffant au soleil. Même si on sait que la descente sera un peu technique avec cette neige froide mais irrégulière reposant sur une couche dure, l'ambiance est plutôt joyeuse.  

La Pyramide couloir sud

Air Lio s'y lance.

La Pyramide couloir sud

60 m à 47 degrés selon le super topo de Thierry "Pente raide en Dauphiné

La Pyramide couloir sud

Même s'il faut être un poil vigilant on se fait plaisir. 

La Pyramide couloir sud

Là la photo pourrait même faire croire à de la super poudre.

La Pyramide couloir sud

Mais non pas tout à fait car le fond dure est bien présent.

La Pyramide couloir sud

Fin de la partie étroite. A quatre on a bien nettoyé... 

La Pyramide couloir sud

Plus bas ça s'élargit alors Ced envoie les grandes courbes, il adore ça, on ne le reverra que sur la replat tout en bas. 

La Pyramide couloir sud

Un peu de ski grand large donc pour finir.

La Pyramide couloir sud

La team masculine du jour. 

La Pyramide couloir sud

Le reste de la descente est sans histoire d'abord sur une neige ferme et agréable qui devient ensuite toute molle et un poil collante.  

La Pyramide couloir sud

Quelques minutes de portage et hop il est midi l'heure de la bière quoi, tous enchantés par cette petite couenne belledonienne toute repeinte en blanc par les dernières chutes de neige. Maud et Ced ne connaissaient pas le coin, sur qu'il y a matière à y revenir. 

Partager cet article

Repost0
21 mai 2021 5 21 /05 /mai /2021 12:02

Il y a 10 jours même si ça avait été plutôt agréable, y avait comme un petit goût d'inachevé. Bon par contre avec cette météo capricieuse pas facile depuis de trouver un créneau. Ce jeudi semble être le bon puis c'est la semaine de l'ouverture des terrasses alors quoi de plus naturel que d'aller boire un bière là haut au sunset. 

Grand Colon basket... enfin

La team du jour, une parfaite parité et une grande bonne humeur (Lio, Cécile, Julie, Steph, Nath, Maud et Seb)

Grand Colon basket... enfin

Montée sans histoire, enfin presque. Puisque sous l'épaule on se demande bien comment le sac de Cécile se fait la malle dans l'entonnoir classique... Décidémment le Grand Colon est taquin cette année. 

Grand Colon basket... enfin

Après ça on perd donc 2 éléments (Cécile et Seb partis à la recherche du sac perdu...). On continue à pied sec par l'épaule. 

Grand Colon basket... enfin

Vers le haut. Sous le sommet tout le monde chausse pour une centaine de mètres de ski. Je continuerai en basket sans trop de soucis d'humidité.  

Grand Colon basket... enfin

Du sommet les skieurs arrivent. Le soleil s'est un peu voilé et il fait bien frais pour une fin mai. 

Grand Colon basket... enfin

Mais ça ne nous empêche pas d'ouvrir le bar. Noter que s'il y a moult bières y a aussi un Orangina (je vous laisse devinez pour qui...) 

Grand Colon basket... enfin

Le selfie bertonche rituel...

Grand Colon basket... enfin

La team sommitale renforcée par la pensée et en photo par quelques amis plus ici mais avec qui on a aussi bu quelques bières...

Grand Colon basket... enfin

Et voilà avant que la nuit arrive il est temps de descendre. Le soleil est lui aussi un peu taquin derrière les nuages mais ça n'empêche pas un jolie lumière.

Grand Colon basket... enfin

Et du ski sympa sur cette poudre réchauffée vaguement entrain de regeler mais qui ne résiste pas à notre enthousiasme et à nos skis surpuissants 

Grand Colon basket... enfin

Après la calotte on plonge goulument dans le couloir. 

Grand Colon basket... enfin

Pas mal du tout.

Grand Colon basket... enfin

Lui aussi.

Grand Colon basket... enfin

Au Hillary Step ça bouchonne comme d'hab, il faut dire qu'il faut s'accrocher aux cordes fixes, enfin non aux branches pour ne pas déchausser.

Grand Colon basket... enfin

Plus bas après le dechaussage pour contourner le gendarme on retrouve du névé.

Grand Colon basket... enfin

En 10 jours la largeur du string a diminué et il a quelques pierres posées dessus dont il faut se méfier, mais ça passe encore pas mal.

Grand Colon basket... enfin

Et toujours plus bas que le premier arrêt classique pour nous amener à à peine 100 mètres de la voiture (ou on retrouve Cecile, Seb, le sac... tout va bien quoi). Merci les ami(e)s pour cette énième belle soirée ici et coté l'enneigement c'est vraiment encore très très bon dans Belledonne au dessus de 1800/2000. 

Partager cet article

Repost0
10 mai 2021 1 10 /05 /mai /2021 12:35

Avec Cécile, Maud et Steph, on avait tous envie de prendre l'air aujourd'hui, de ce coté on peut dire qu'on a été servi...

Grand Colon basket... enfin presque

Aucune pression ni stress ici, en cette saison comme souvent on est au royaume des petites fleurs et de la neige de névé. C'est juste ce qu'il nous faut. 

Grand Colon basket... enfin presque

Bon on a bien vu qu'il y avait du vent, qu'on ressent d'ailleurs plutôt fortement, mais tout en résistant on continue notre chemin. Coté enneigement/baskets les condis sont parfaites par contre, quasi pas de neige à la montée jusqu'à la calotte et un enneigement dans les normes habituelles pour le couloir. 

Grand Colon basket... enfin presque

La calotte justement, juste sous celle-ci, à partir de 2100 environ la crête plutôt large jusque ici se transforme en arête et le vent devient ingérable pour nous car on se fait arracher par les rafales. On fait une tentative plus à gauche...bof. Du coup nous voici à 4 pattes tout penaud à élaborer une stratégie de replis 😊.

Grand Colon basket... enfin presque

La neige de l'entonnoir classique semble toute proche, on descend de quelques mètres avec Maud pour confirmer que de ce point effectivement on skie jusqu'à la cabane. Bon ben voilà encore une originalité de cette année bizarre, va pour un but au Grand Colon basket.

Grand Colon basket... enfin presque

On chausse donc ici et on part entre 2 rafales. La neige est super, comme on le voyait en montant.

Grand Colon basket... enfin presque

Du névé super lisse

Grand Colon basket... enfin presque

Qu'on dévore avec plaisir 

Grand Colon basket... enfin presque

Jusqu'au niveau de la cabane.

Grand Colon basket... enfin presque

La première partie de la descente du jour. D'ici on pourrait remettre les baskets mais ça serait bête puisqu'on peut aussi atteindre le couloir spécial GCB. Une petite traversée montante et on le rejoint sous le gendarme du bas.

Grand Colon basket... enfin presque

Il est bien skiant aussi.

Grand Colon basket... enfin presque

Au premier arrêt ça continue alors on y va.

Grand Colon basket... enfin presque

Au second ça se rétrécie mais ça passe encore.

Grand Colon basket... enfin presque

En route vers celui du bas du coup. Sur la fin on déchausse quelques mètres pour retrouver le point le plus bas des bonnes années à une cinquantaine de mètres de dénivelé de la voiture. 

Grand Colon basket... enfin presque

Une belle descente quand même donc même si on est peu déçu pour le sommet. Ca nous empêche pas de conclure comme il se doit par une petite pause à la Gelinotte. Pour un vrai GCB il faudra revenir (ou pas vu la météo annoncée des prochains jours). Pour conclure, un clin d'œil à David qui est allé au sommet un peu plus tard dans la journée et puis surtout dans cette sombre semaine, une grosse pensée pour nos amis disparus et leurs proches. Il n'y a rien de plus à en dire ici et puis tout est dit là dans ce bel article d'Ulysse chez Alpine Mag. 

Partager cet article

Repost0
13 avril 2021 2 13 /04 /avril /2021 16:55

Une matinale qui rime avec glacial aujourd'hui, toute la balade avec les gros gants et le coupe vent. Bon faut dire que horaire et orientation obligent on est resté principalement à l'ombre. 

Matinale...

Couleurs du matin sur la Chartreuse.

Matinale...

Et très belle ambiance hivernale même si toute cette neige fraiche sur Dry Alternative en si bonnes conditions samedi dernier c'est un peu gâcher 😀.  

Matinale...

A la brèche Robert avec Grenoble qui se réveille doucement dans le fond.

Matinale...

Au delà de celle-ci c'est à notre tour de tracer situation plutôt rare au Grand Eulier. Pour la descente on fait dans le classique avec donc la couenne belledonnienne préférée... L'accès y est doux avant de plonger dans le couloir mais d'emblé, on voit que ça ne va pas être terrible. La neige en effet plutôt dense, fissure rapidement et n'adhère pas à la sous couche. L'entrée dans le couloir lui même étant très progressive et l'épaisseur peu importante je vais quand même voir... Très rapidement on voit, la couche superficielle part et emmène tout jusqu'à la couche dure sous jacente. Du coup ça y est, à part quelques zones latérales, le couloir est purgé. 

Matinale...

En image ça donne ça

Matinale...

Peu ou pas de neige fraiche sur un couche dure avec une très bonne accroche. Ca change la nature de la descente mais ça le fait bien on trouve.  

Matinale...

Sous "l'étroiture" inexistante cette année. 

Matinale...

On peut quand même faire voler un peu de poudre. 

Matinale...

Jolie ambiance.

Matinale...

Vers la rampe finale.

Matinale...

Dans celle-ci du ski plus technique que d'habitude. 

Matinale...

Et on atteint le bas. Derrière Steph la rampe où il ne reste maintenant plus que de la vielle neige. 

Matinale...

La fin de la remontée sur fond de Grand Colon, on est passé à pied car les quelques cm de neige fraiche sur le dure faisait trop glisser nos skis.  

Matinale...

Et retour au soleil par les Pourettes où on est les premiers à descendre. Peu de pente mais de belles traces au départ. La partie terminale avant de rejoindre la piste de Casserousse est moins agréable à cause du manque de sous-couche par endroit. Voila des conditions de neige plus délicates et un poil décevantes par rapport à la dernière balade ici un mois d'Avril, mais bon pour une petite matinale on s'est quand même bien amusé. 

Ah oui et puis un dernier point aussi je m'aperçois qu'aujourd'hui ça fait 7 ans jour pour jour que je skie en Elan Himalaya. 2 réflexions du coup : 

- malgré tous les renouvellements de gamme annuels de toutes les marques, ils sont encore bien d'actualité. Et si j'en crois aussi les copains testeurs les dernières améliorations sont souvent à la marge quand il ne s'agit pas parfois carrément de régressions suivant les marques...

- Coté solidité ils ne sont pas si mal ce qui avec les skis modernes n'est pas toujours évident. Mon usage étant quand même relativement intensif même si depuis 2 saisons j'en ai 2 paires (qui ont le même âges) et que j'alterne donc de l'une à l'autre.

Partager cet article

Repost0
5 avril 2021 1 05 /04 /avril /2021 12:00

Pour un levé de soleil parfait quoi de mieux que les Sultanes. Le recette est simple. Il faut partir tôt.

Sunrise....

Regarder l'horizon s'éclairer.

Sunrise....

Les falaises s'illuminer.

Sunrise....

Puis enfin le soleil se lever.

Sunrise....

Le couloir est là.

Sunrise....

Bien vite remonté.

Sunrise....

De jolies perspectives.

Sunrise....

Et il y est temps d'y aller.

Sunrise....

C'est juste décaillé

Sunrise....

Et en fin de saison souvent beaucoup plus lissé.

Sunrise....

Il est encore tôt alors on remonte.

Sunrise....

Le couloir à nouveau puis la pente qui permet dans ce sens d'accéder aux Torcheurs du matin. 

Sunrise....

Celui-ci est vraiment parfait. Moins pratiqué il est parfaitement lisse.

Sunrise....

Un plaisir goulument dévoré. 

Sunrise....

Au milieu de ces jolies falaises colorées.

Sunrise....

Les pentes sous les couloirs, pour peu qu'on choisisse la bonne, sont encore pas mal enneigées. Et moyennant un seul déchaussage dans le premier virage on arrive au parking d'été et à la voiture laissée à quelques encablures de celui-ci. Pour sûr encore une parfaite matinée dans ces 2 petits couloirs de proximité souvent très bon en fin de saison quand on accède au parking d'été. 

Partager cet article

Repost0