Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 13:35

Souvent c’est en Vercors est que ça se passe. Cette année on y avait fait qu’une incursion et si on avait bien profité des falaises au soleil, il me manquait ce fameux moment.

le moment magique...

Du coup ce matin, fort d’une prévision météo optimiste, je tente le coup. Départ vers 7h depuis le parking d’été, hum, hum, il semble que ça se présente bien…

le moment magique...

Et en effet malgré un vent du sud toujours aussi présent.

le moment magique...

Yes !!! Juste  après l’attaque du couloir des Sultanes, le soleil s’invite et la magie opère.

le moment magique...

Un levé de soleil vécu depuis les falaises du Vercors, y a pas à dire on ne s’en lasse pas.

le moment magique...

Le couloir est bien lisse très facile à monter, alors il n’y a qu’à profiter de l’instant.

le moment magique...

En haut ça se voile un peu, mais ce n’est pas grave puisque le moment est passé.

le moment magique...

Descente sans histoire en profitant d'un ciel métallique comme en offrent souvent les jours de grand vent.  

le moment magique...

Et hop, moyennant 2 micros déchaussages, ça rentre encore à ski à la voiture. Il est 8h30, le temps d’aller bosser. Ça tombe bien c’est tout près maintenant que je suis coté Vercors de l’agglo grenobloise.

le moment magique...

Un dernier coup d’œil aux 3 couloirs du secteur, ici c’est bien la fin de saison, mais bon, un moment comme ça, si facilement attrapable aujourd’hui, je n'ai pas pu résister.  

Partager cet article

Repost0
2 avril 2016 6 02 /04 /avril /2016 09:42

Une météo pas folichonne ce week-end mais comme j’ai, un peu par hasard, récupéré ces skis assez étranges, j’ai hâte d’aller les essayer. Chamrousse dans ces conditions et pour tout ça c’est parfait. Départ à 10h30 avec accès à la Croix en télécabine. Une première descente aux lacs Robert pour voir, bon ça va, je sais aussi skier avec ces engins.

Faction 4.0 serai-je un free-rider ?

Et puis hop on est parti pour les sommets du secteur, Stéphane n’y vient jamais alors il y a de quoi visiter un peu.

Faction 4.0 serai-je un free-rider ?

Un Grand Van puis un Petit et une descente par son couloir nord. On remet ensuite les peaux pour rejoindre la combe du Sorbier

Faction 4.0 serai-je un free-rider ?

Couloir entre la combe des Vans et celle du Sorbier puis en face le Sorbier par son arête ouest.

Faction 4.0 serai-je un free-rider ?

J’aime bien ce parcours car outre qu’il est très panoramique, il permet d’atteindre le sommet skis aux pieds.

Faction 4.0 serai-je un free-rider ?

Petite pause au Sorbier ou curieusement le vent ne souffle quasi pas. Coté neige c’est transformé dans tous les versants ensoleillés avec peu d’enfoncement (faut dire qu’avec 122 au patin…). C’est en nord que c’est le moins bon avec une transformation encore incomplète et un enfoncement plus conséquent.

Faction 4.0 serai-je un free-rider ?

4eme descente au soleil avant de remontée à la Croix pour une dernier run grande vitesse sur les pistes.

Faction 4.0 serai-je un free-rider ?

Le (faux) free-rider du jour pour quelques impressions sur les skis puisque c’était aussi le but de la balade.

Coté poids en 183 le combo ski/fixation fait 2,7 kg c’est pas si lourd (pour comparer mes Elan Himalaya font 2,1 en 177) du coup les 1100 de D+ de la balade passeront assez facilement.

A la montée avec une bonne technique, compte tenu de leur morphologie, ils se débrouillent pas mal. La neige était certes tendre mais je n’ai pas eu plus de difficultés que Steph (en Himalaya) en conversions serrées et raides comme dans le couloir d’accès à l’arête ouest du Sorbier par exemple.

A la descente… alors là c’est clair il leur faut de la place et de la vitesse. En couloir étroit bien qu’ils pivotent facilement je les ai trouvés un peu pataud. Dés que ça s’élargit par contre ils deviennent très agréables, la conduite de virage est très bonne, les courbes peuvent être ciselées sans aucun décrochage de trajectoire en se jouant de toutes les irrégularités du terrain et moi qui aime aussi le ski de piste ça j’adore. En contre partie comme le ski est quand même assez rigide il faudra toujours être bien présent dessus ce qui rend l’ensemble assez physique à piloter. Avec des chaussures un peu plus lourdes d'ailleurs ça doit surement être une peu plus facile (là j’avais des TLT5). 

Pour conclure un ski exigeant, bien typé freeride, que j’ai pris grand plaisir à essayer et que j’utiliserais volontiers en abord de station avec quelques compléments de montées en peaux par-ci par-là. Pour de la rando pure par contre l’engin est quand même un peu physique à manier et n’exprimera pas toujours de toutes façons son grand potentiel. Et puis ça descend tellement vite qu'avec de tels jouets c’est des milliers de mètres qu’on a envie de dévorer dans la journée, bien plus donc qu'une simple rando même longue.

Partager cet article

Repost0
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 09:03

A l’initiative de Lio on est une joyeuse bande à la Dent de Crolles ce soir et au vue de l’enneigement qui commence à être un peu parcimonieux il n’y a que nous.

Une petite Dent du soir c'est jamais razoir...

Les départs sont étalés, au parking je retrouve Jean Luc avec qui je ferai toute la montée. Si on monte à pied et même en baskets pour moi jusqu’en haut du champ, pas de problème pour la descente entre les bandes de neige et l’herbe glissante ça va passer crème…

Une petite Dent du soir c'est jamais razoir...

C’est une première Dent pour Jean Luc, il est enchanté par le cadre.

Une petite Dent du soir c'est jamais razoir...

Dans le pas c’est tout bon

Une petite Dent du soir c'est jamais razoir...

Le soleil est là

Une petite Dent du soir c'est jamais razoir...

Ambiance Dent de Crolle, rehaussée encore aujourd'hui par un vent pas possible. On est quelques familiers des lieux et bien peu avaient déjà été là-haut avec un tel vent.

Une petite Dent du soir c'est jamais razoir...

Jean Luc, Marie-Christine, Audrey, Luc et David, les premiers arrivants essayent de résister aux éléments en attendant le reste de la troupe.

Une petite Dent du soir c'est jamais razoir...

Ca y est on est au complet, la lumière du soir est là aussi, la fête est complète. Quelques bières et un peu de Marc de Savoie ne gâtant pas l’affaire.

Une petite Dent du soir c'est jamais razoir...

La descente, pendant que Boris nous fait un festival honneur aux petits nouveaux, Jean Luc en surf

Une petite Dent du soir c'est jamais razoir...

Et Marie-Christine à ski pour leur première Dent.

Une petite Dent du soir c'est jamais razoir...

Ça se regroupe, ça parle chiffon, ça descend pour se terminer en apothéose par de joyeuses sessions de ski sur herbe entre les bandes de neige de la prairie (avec l’élan on est à peine ralenti). Merci Lio pour l'initialtive et à tous pour la bonne humeur, à une prochaine pour une session baskets-ski au Grand Colon (enfin là il est encore un peu tôt). D'autres coups d'oeil du jour du free rider déchainé, du dentiste, du bivouakeur,  de himalayiste ou de l'annécien.

 

Partager cet article

Repost0
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 22:24

Ah, ah, ah… comme la météo a encore annoncé un temps maussade évidemment s’il y a bien neigé un peu hier soir, ce matin il fait beau.

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne (2)

Un petit coup d’œil sur le Charbonnel pas pire et probablement faisable et c’est vers l’Ecot que je me dirige. Pour une courte matinée le Roc des Pareis c’est parfait.

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne (2)

Dans le rétro de gauche à droite, la Pointe des Buffettes, La Pointe de la Met (skiée hier) et l’Ouille de Trétêtes (dont les couloirs ont l’air super bon).

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne (2)

Pour les amateurs, les cascades de Saint Landry sont encore en conditions (et grimpées ce jour)

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne (2)

Plus haut ça se couvre un peu et me voici au fameux Roc des Pareis sur fond d’arêtes du Mulinet.

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne (2)

Si l’enneigement en bas est maintenant plutôt correct avec le retour d’est de début mars, en altitude les faces nord sont encore bien sèches comme peuvent en témoigner ici le Grande Ciamarella ou la Pointe Tonini.

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne (2)

Du dessus le refuge semble gardé alors je descends y faire un tour, effectivement depuis le week-end dernier et jusqu’au 17 mai il l’est.

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne (2)

L’occasion de m’offrir une bière et de discuter avec la sympathique équipe de gardiens. La semaine a été bien fréquentée pour eux, la traversée Carro-Evettes et l’Albaron ont été faits régulièrement (une vingtaine de personnes sont d’ailleurs sur l’Albaron aujourd’hui). La Pointe de Bonneval et la Petite Ciamarella ont aussi été gravies le week-end dernier.

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne (2)

Après cette petite pause sympa je remonte sur le Roc des Pareis (+50m épuisant après la bière) pour une descente pas inoubliable mais quand même assez skiante grâce aux quelques cm de neige tombée la veille. Pas mal pour terminer ce week-end où effectivement quand les perturbations viennent de l'ouest, la Haute Maurienne reste une très bonne option coté météo. 

Partager cet article

Repost0
27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 20:41

Début de notre week-end à Bessans, après le beau temps d’’hier aujourd’hui il est annoncé maussade, couvert, pluvieux…

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne

Au matin on n'est pastout à fait convaincu alors avec Gilles et Pascal on se dit qu’on va aller voir. Départ vers 10h30 un peu avant Bonneval, il y a bien quelques timides nuages…

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne

Mais ça ne dure pas.

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne

Mais alors vraiment pas. Super, du coup on continue et on improvise une petite face sud-est qui nous promet une transfo sympa.

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne

Superbe ambiance

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne

Pour atteindre notre sommet du jour, une antécime de la Pointe de la Met. Belle vue sur le couloir et la face est de celle-ci.

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne

Gilles nous rejoint et Pascal cultive sa Rock ‘n’ Roll attitude… J’étais déjà venu ici avec Agnès et on avait choisi de profiter de la poudreuse du versant nord-est. Là c’est la face sud-est qui nous attend.

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne

Ente temps si le ciel s’est un peu voilé, ça ne gâche en rien notre descente dans cette neige lisse et parfaite.

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne

La face, environ 1000 mètres de pentes soutenues parfaites pour de la transfo.

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne

On se méfiera juste suivant les conditions et l’horaire des nombreuses reptations et coulées de fond qui, pour le plus grand bonheur des chamois, aiment particulièrement ce versant chaud raide et herbeux.

Journée de "mauvais temps" en Haute Maurienne

Pour l'heure nous on termine tranquillement et si demain il est encore annoncé du mauvais temps, hum! hum! comme on est en Haute Maurienne, c’est sûr tous les espoirs sont permis.

 

Partager cet article

Repost0