Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2021 7 04 /04 /avril /2021 09:47

Fifille avait envie de skier ce vendredi alors allez va pour une classique à la matinée. On monte au max en voiture (c'est que la kangoo c'est agile) du coup 5 minutes de portage et on y est. Le border cross, le vallon du Vénitier, tout est à découvrir pour Lisa ici.  

Du classique et de l'exotisme savoyard...

On prend de la hauteur.

Du classique et de l'exotisme savoyard...

L'endroit où tu crois que t'es arrivé, mais non en fait il en reste encore un peu. 

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Mais allez après un dernier effort nous y voici.

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Ca vaut bien un petit portrait de famille. 

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Descente en direction du dôme de Bédina

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Pour trouver de la neige bien revenue.

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Le ski est plutôt bon.

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Le vallon du Vénitier puis le border cross qui a décailler à cette heure. 8h/12h le bon timing pour la première Jasse de Lisa. Moi ce ne devait être que ma cinquième, faut dire qu'ici c'est très loin d'être ma rando préférée.   

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Le lendemain avant que notre horizon se restreigne on s'offre un peu d'exotisme savoyard avec Agnès. Direction le vallon des Avals. On l'avait déjà visité en VTT, en ski c'est un poil long à remonter.

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Mais plutôt joli. Ici la falaise de la Grande Val et ses nombreuses voies d'escalade. 

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Là la brèche de la Portetta qui nous fait un petit clin d'œil.

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Dès qu'on peut on quitte l'axe du vallon où une petite brise nous rafraichit pour des pentes plus ensoleillées. 

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Ca y est on se rapproche enfin de du fond du vallon.

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Et après une légère descente il est temps de prendre à gauche pour remonter vers le col des Saulces. 

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Du col la face sud du Rocher de Plassa. Malgré le long chemin parcouru jusque là, il reste quand même encore un peu plus de 400m de déniv pour les atteindre. Agnès m'attend sur le petit dôme du Plan des Baux pendant que j'accélère un peu le pas pour un petit aller/retour là-haut.

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Le panorama est sympa, quelques sommets connus il me semble... 

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Les derniers mètres se font à pied. 

Du classique et de l'exotisme savoyard...

La descente jusqu'au pique nique est super agréable dans cette neige revenue à point. 

Du classique et de l'exotisme savoyard...

La suite ne l'est pas moins.

Du classique et de l'exotisme savoyard...

De grandes zones lisses

Du classique et de l'exotisme savoyard...

En moquette parfaite.

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Le plaisir du ski de printemps.

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Le long vallon des Avals.

Du classique et de l'exotisme savoyard...

Et ses rochers colorés. Finalement malgré quelques plats (encore glissants à cette heure) et une brève remontée, le retour est plutôt agréable (1200 de deniv pour presque 20 km A/R ca fait quelques longueurs peu pentues...). Parfait pour conclure cette petite session de 3 randos en 4 jours, s'en deviendrait presque fatiguant tous ça heureusement que le c... arrive (mais non je déconne). 

Partager cet article

Repost0
31 mars 2021 3 31 /03 /mars /2021 21:01

En voilà une belle face, longue (presque 800m), complexe avec tous ses couloirs dont peu débouchent directement en bas. Son accès par l'arête nord depuis Super Collet fait de montées, descentes, ressauts rocheux est super joli en plus.   

Grand Charnier d'Allevard face ouest

C'est un grand plaisir d'y revenir aujourd'hui avec Hugues et Steph qui n'y avaient jamais glissé leur spatules. Chemin faisant les Grands Moulins on l'air pas mal aussi.  

Grand Charnier d'Allevard face ouest

Mais c'est là bas qu'on va. Une première descente sur le col de Claran

Grand Charnier d'Allevard face ouest

Et on remonte au Petit Charnier

Grand Charnier d'Allevard face ouest

Pour profiter des 200 m de sa face sud.

Grand Charnier d'Allevard face ouest

On remet à nouveau les peaux avec en arrière plan la face sud que l'on vient de descendre. 

Grand Charnier d'Allevard face ouest

On repasse à pied.

Grand Charnier d'Allevard face ouest

Pour le ressaut plus raide qui borde les Rochers du Grapillon.

Grand Charnier d'Allevard face ouest

Steph sur fond de Grands Moulins. Sur la fin on repeaute à nouveau et on trouve même encore un peu de poudreuse en orientation nord (hum, hum peut-être le haut de la face nord...)

Grand Charnier d'Allevard face ouest

13h45 on est tous au sommet. La face a l'air à point, il est temps d'y aller. 

Grand Charnier d'Allevard face ouest

Les pentes sommitales sont parfaites.

Grand Charnier d'Allevard face ouest

De belles zones bien lisses.

Grand Charnier d'Allevard face ouest

Décaillées à point.

Grand Charnier d'Allevard face ouest

On se fait plaisir....

Grand Charnier d'Allevard face ouest

N'est ce pas Hugues.

Grand Charnier d'Allevard face ouest

Après 400 m environ notre couloir se rétrécit avant de disparaitre dans des barres. Il est temps de traverser à droite pour retrouver le couloir Dory. Du fait de l'enneigement moindre c'est un peu moins simple que quand on avait fait ce parcours avec Cécile 

Grand Charnier d'Allevard face ouest

Mais ça passe. Le couloir lui même est aussi un peu plus étroit que la dernière fois.

Grand Charnier d'Allevard face ouest

Avec cette neige bien souple ce n'est pas vraiment un problème non plus. 

Grand Charnier d'Allevard face ouest

Quelques étroitures se contournent aisément par des contres pentes. Seule une en glace nous obligera à un court déchaussage (de toute façon avec le bertonche un peu glace c'est obligatoire me disent mes camarades du jeu). En dessous de celle-ci ça repart tranquillement jusqu'à la vire à gauche qui permet d'éviter les barres du bas.

Grand Charnier d'Allevard face ouest

Celle-ci aussi est un peu chiche en neige mais passe. 

Grand Charnier d'Allevard face ouest

Sous la face ça tient plus du ski nautique mais ça descend. On s'était dit à un moment qu'on pourrait remonter au Petit Charnier mais vue la chaleur on abandonne vite l'idée. Vers le bas moyennant quelques déchaussages on arrive pas loin du point 1087 sur la carte. Plus de neige à partir de là, il temps de mettre les baskets pour les 3km6 de piste (mesurée par Steph) qu'il nous reste pour rejoindre le pont du Veyton où on a laissé une voiture. 

Grand Charnier d'Allevard face ouest

Un dernier regard sur cette très belle face nous permet de repérer notre parcours. D'abord le couloir central (ici masqué) à droite de l'évident couloir parcouru avec Lio il y a quelques années, puis l'étroite et sinueuse partie basse du couloir Dory. Voilà assurément un sommet et une des faces majeures de Belledonne pour le ski de pente raide. 

Partager cet article

Repost0
28 mars 2021 7 28 /03 /mars /2021 21:01

Un repas de famille ce midi, bah ça laisse le temps d'un petit tour sur une grande classique de la moquette. Départ à 9h30 du parking du pont de la Betta, enfin du parking non plutôt 500 mètres avant vu le nombre hallucinant de voitures garées. Du monde donc mais pas partout comme souvent ici. Du coup chemin faisant discussion sympa avec mon voisin de parking.

Moquette...

Quand je le quitte pour aller vers la gauche je rencontre Tom avec qui on ferra toute la balade. 

Moquette...

L'arête sommitale est sympa. 

Moquette...

Un long chemin vers le sommet... (enfin 5 minutes quoi) 

Moquette...

Nous y voici. 

Moquette...

Près à plonger dans le superbe billard la face sud. Il est à peine midi, le haut est encore un peu ferme. 

Moquette...

Puis rapidement

Moquette...

Ca devient impeccable.  

Moquette...

Un délice.

Moquette...

Là on la sent la moquette parfaite non ? 

Moquette...

Plongée dans les couloirs finaux où on fait fuir une harde de chamois, avant de retrouver la piste puis le border cross. Voilà top comme d'hab cette face sud du Jas des Lièvres et merci Tom pour la compagnie c'était vraiment une super matinée. 

Partager cet article

Repost0
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 21:39

Où ça ?

Sunset là-haut...

Ben ici pardi, pour nous ça s'imposait aujourd'hui.

Sunset là-haut...

Nath

Sunset là-haut...

Cécile

Sunset là-haut...

Quel plaisir d'être là-haut en cette fin d'aprem

Sunset là-haut...

Bientôt la lumière du soir.

Sunset là-haut...

Alors il est temps de descendre.

Sunset là-haut...

La neige n'est pas très lisse.

Sunset là-haut...

Et un peu trop molle.

Sunset là-haut...

Mais là n'est pas l'essentiel.

Sunset là-haut...

L'essentiel était dans la tranquillité et les couleurs.

Sunset là-haut...

Et de ce coté là comme d'habitude ici.

Sunset là-haut...

On a été servi.

Sunset là-haut...

Jusqu'aux derniers feux 

Sunset là-haut...

Et il y avait même un petit bonus, le plaisir de croiser Lio au départ avec un moment historique pour nous, il était fatigué le bougre et n'est même pas remonté avec nous pour un deuxième Dent... pff y a vraiment plus de jeunesse.  

Partager cet article

Repost0
21 mars 2021 7 21 /03 /mars /2021 21:54

Après 2 randos avec certes de la bonne neige, mais plutôt cotonneuse et fraîche coté météo, envie d'un vrai soleil et d'un peu de chaleur aujourd'hui. 

Couenne belledonnienne

Bon à 8h au départ de Casserousse il fait -7 et tout cela n'est pas si net... et puis si finalement le soleil se montre et toute la montée est bien protégée du vent qui souffle fort par là haut. 

Couenne belledonnienne

Me voici donc assez rapidement au sommet du Grand Eulier prêt à plonger dans ma couenne belledonnienne préférée

Couenne belledonnienne

Un dernier coup d'œil alentour 

Couenne belledonnienne

Et hop j'y vais, un poil de neige dure à l'entrée. 

Couenne belledonnienne

Et puis très vite tout devient beaucoup plus simple.

Couenne belledonnienne

Pas de trace, rochers plâtrés, quelle ambiance.

Couenne belledonnienne

Vers le bas, on perçoit à peine l'étroiture. 

Couenne belledonnienne

Il fait bien froid mais ici je suis à l'abri du vent. 

Couenne belledonnienne

Sous l'étroiture, ah ben non il n'y en a pas cette année. 

Couenne belledonnienne

La rampe finale, un pur plaisir.

Couenne belledonnienne

La remontée passe toute seule, le couloir de gauche ayant été skié, la trace est faite pas raide du tout (merci les traceurs) ce qui permet à mes peaux qui ne tiennent plus guère de faire encore leur office. Une fois à la brèche je rentre sur Casserousse par les Pourettes, plutôt agréable dans ces conditions, pour retrouver Agnès et Julie. 

Couenne belledonnienne

Et oui c'est que la journée n'est pas terminée, on accompagne Julie dans sa découverte du ski de rando. 

Couenne belledonnienne

On pensait aller jusqu'à la croix mais on stoppe sur la crête un peu en dessous à l'abri des nuages qui la coiffent maintenant. Julie a kiffé, parfait pour cette belle journée au soleil, froide certes mais sans brouillard cette fois et puis décidemment elle est toujours parfaite ma petite couenne belledonnienne (je crois que c'était mon sixième passage dedans…) . 

Partager cet article

Repost0