Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 21:28

Le dentiste en chef n’étant pas de sortie aujourd’hui avec stéphane c’est nous qui nous y collons. Ici c’est toujours un plaisir. On est en configuration printanière, départ à 17h15 beaucoup trop tôt pour le coucher de soleil mais je dois récupérer thomas à 19h30 alors.. 

Dent de printemps

Montée en tee-shirt et à pied par le GR puis on poursuit au sec en bordure du champ. Vers le haut de celui-ci on chausse.

Dent de printemps

Un pas classique et encore fort bien rempli.

Dent de printemps

C’est cool, c’est beau…

Dent de printemps

Sommet désert et paisible nous n’avons vu personne aujourd’hui. Descente avec une neige comme attendue. Alternance de vieille transfo et de neige récente un peu lourde sur fond dure dans le pas. Celle-ci partant parfois en petite coulée sous les skis (bon là du coup on a bien fait le ménage…).

Dent de printemps

Ambiance pas de l’œille, on adore.

Dent de printemps

Champ en excellente voloneige et un grand plaisir de ski tout le long, que du classique pour ce moment de la saison quoi, mais on ne s’en lasse pas.

Dent de printemps

Le retour par la route devient par contre un peu limite. Quelques courtes discontinuités en haut qu’on franchit sans déchausser, une franche interruption dans la dernière épingle puis on rechausse pour finir en vue des voitures. C’est encore pas trop mal mais la route va devenir rapidement plus difficilement praticable que la Dent elle-même… dommage. 

Partager cet article

Repost0
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 16:48

Que la matinée aujourd’hui alors un petit tour depuis Casserousse je n’y suis pas encore aller cette année. Je pensais bien qu’il y aurait du monde mais quand j’y arrive vers 9h… euh comment dire, il doit y avoir au moins une centaine de voitures et je me gare tout en bas près de la route. Un brin de causette au parking et hop c’est parti pour la balade.

Un joli et discret couloir de Belledonne

Ascension en musique et je remonte tranquillement la file. Les Pourettes y a pas à dire c’est beau. J’avais quelques idées en venant, compte tenu des conditions, l'une d'elle s’impose tout naturellement. Je vais aller sur l’Eulier pour revisiter loin de la foule son discret versant ouest.

Un joli et discret couloir de Belledonne

Sommet très panoramique d'où on peut contempler à loisir les multiples caravanes à l’assaut de tous les vallons derrière Chamrousse. Rien de tout cela pour moi, j’ai un peu l’impression de basculer dans un autre monde, aucune trace en effet dans la face ouest de l’Eulier, ni dans le "classique" couloir ouest de gauche (A10 dans le topo neige Belledonne), ni dans celui de droite. Je l’avais déjà parcouru il y a 7 ans et c’est lui que je choisis à nouveau aujourd’hui.  

Un joli et discret couloir de Belledonne

Voilà y a plus qu’à… Quelques mètres raides et glacés pour entrer mais contournés par la droite et hop je bascule dans mon monde. 

Un joli et discret couloir de Belledonne

Rochers plâtrés,  neige excellente, un peu de pente…. Quelle ambiance !

Un joli et discret couloir de Belledonne

La suite, la neige part en petites coulées de surface et semble cascader un peu plus bas où effectivement je devine une étroiture… ah, ah, alors passera, passera pas ? Dans ce genre de terrain normalement j’ai de la ressource (quoique là je n’ai ni crampon, ni piolet) alors je l’approche tranquillement. La neige reste très bonne jusqu'à l’atteindre… Y a bien un peu de glace mais ça devrait aller.

Un joli et discret couloir de Belledonne

Quelques escaliers d’approches, un peu d’élan et hop ça passe facile d’autant que dessous la neige est toujours excellente.

Un joli et discret couloir de Belledonne

Plus bas ça s’élargit et c’est toujours aussi beau.

Un joli et discret couloir de Belledonne

Après 200 m environ je quitte le couloir principal qui semble se rétrécir (mais peut-être il passe) pour une contre pente à croquer…

Un joli et discret couloir de Belledonne

La preuve…

Un joli et discret couloir de Belledonne

Celle-ci me ramène sous la Brèche des Pourettes au débouché du couloir ouest "classique".  Ouah plus de 300 m de couloir, plus joli et au tracé plus direct que le ouest "classique" je trouve. Je n’ai qu’un regret, ne pas avoir trouvé quelqu’un avec qui partager ce petit bijou…

Un joli et discret couloir de Belledonne

Pour l’heure 100 m de trace et je rebascule sur l’itinéraire les Pourettes qui même s’il n’est pas très skiant passe quand même très bien avec cette belle neige. Et puis ouf, comme hier je serai à l’heure avec le pain frais et les petits en cas pour l’apéro, pour le repas de Pâques cette fois.

Partager cet article

Repost0
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 17:34

Cette fois ce n’est pas un poisson d’avril, l’hiver fait bien un petit peu de rab en Chartreuse. Si hier je m’étais défilé à la dernière minute, ce matin avec tout ce qui est tombé cette nuit, je n’attends pas une éventuelle éclaircie et vers 8h15  (euh sur le chemin de la boulangerie...) je me retrouve à Chamechaude.

En allant chercher le pain...

Au niveau neige c’est pas mal, une vingtaine de cm sur un fond dur mais pas trop. La trace est faite, trop raide en bas comme d’hab… après ça va mieux. Je double quelques personnes et à partir de la brèche Arnaud c’est à moi de trouver le chemin jusqu’au sommet. Peu de visi, du vent mais heureusement ici dans les petites barres du haut les repères sont précis.

En allant chercher le pain...

Au câble, ambiance patagonienne… enfin presque.

En allant chercher le pain...

Au sommet un clin d’œil aux lio’s… Coté descente tout le début se fait en suivant consciencieusement la trace de montée, même comme ça avec ces skis qui pivotent tout seul et cette douce neige c’est pas si mal.

En allant chercher le pain...

Une fois dans les arbres on retrouve des repères et c’est beaucoup mieux, et même carrément très bien en optimisant le parcours. Pour ça aussi il faut avoir ses marques mais là encore on n’en manque pas alors.

En allant chercher le pain...

Par la droite comme souvent c’est excellent. Pas le plus mauvais Chamechaude de l’hiver donc et presque à l’heure pour ramener le pain frais et les croissants pour le petit dej de ces dames…   

Partager cet article

Repost0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 22:53

Ca y est après un épisode tiédo-pluvieux la fraicheur, l’hiver, que dis-je la neige et même la poudreuse sont revenues en Chartreuse. Du coup on est toute une bande à s’y retrouver.

Le retour de l'hiver... ou pas.

Après une trace épuisante on est enfin au sommet, tellement content de ces belles conditions qu’on a même amené le champagne pour fêter ça…

Le retour de l'hiver... ou pas.

Sans plus attendre on attaque la descente, miss meringue était là bien sûr, des condis pareilles ça ne se rate pas…

Le retour de l'hiver... ou pas.

Le temps est un peu couvert mais il y a aussi de belles éclaircies, on en profite en télémark.

Le retour de l'hiver... ou pas.

Ou pleine pente.

Le retour de l'hiver... ou pas.

La poudreuse vole

Le retour de l'hiver... ou pas.

Jusque dans la forêt… quoi, quoi j’en vois certains qui doutent, j’en vois même des sceptiques…la date du jour peut-être ? Et bien oui ils n’ont pas tout à fait tort, mais outre l’occasion de revoir quelques anciennes photos tout n’était pas complètement faux là dedans.

Le retour de l'hiver... ou pas.

Je suis bien allé à Chamechaude cet aprem (départ vers 17h), il y avait bien un peu de soleil et l’hiver était bien à nouveau là. La visi pas terrible en haut m’a fait certes m’arrêter à la brèche Arnaud mais la montée fut fort agréable.

Le retour de l'hiver... ou pas.

Coté neige s’il y avait bien quelques esquisses de meringue, pour la qualité du ski ce ne fut effectivement pas vraiment ça. Une espèce de transfo bétonnée (mais pas vitrifiée)  qui vous secoue les chaussettes. Mais bon la bonne nouvelle c’est que l’enneigement est encore conséquent et qu’on devrait pouvoir s’y faire quelques coucher de soleil en voloneige après taf une fois le beau temps revenu. Alors see you soon…

Partager cet article

Repost0
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 23:09

Il y a 10 ans j’emmenais Lisa et Camille, toutes les deux 12 ans et bien trop jeunes pour y aller seules, voir au Summum un groupe que je ne connaissais pas vraiment mais qu’elles aimaient bien à l'époque, Sinsémilia... Ouah frais, enthousiastes, joyeusement contestataires et plein d'espoir on avait passé une super soirée. Coté musique Lisa vole maintenant largement de ses propres ailes et si elle n'écoute plus guère Sinsé on partage toujours quelques morceaux ou concerts. Elle n’était pas là hier soir mais c’est grâce à elle et à Camille qu’on est retourné voir Sinsé à la Belle Électrique.

Calme jardin...

C’était la première date, chez eux, de leur toute nouvelle tournée pour inaugurer leur nouvel album. Un autre monde est possible c’est toujours ce que nous dit leur regard lucide et optimiste. Une tonalité plutôt reggae, un mixte de tout leur répertoire, un concentré d’énergie positive, bref une superbe soirée qui s’est prolongée bien tard.

Calme jardin...

Du coup pas de plan précis ce matin mais juste une petite improvisation de dernière minute dans le jardin du Yo. Départ à 10h45 de Prapoutel pour un petit tour au Jas des Lièvres. La belle météo du début de matinée s’est un peu bâchée mais la neige est finalement plutôt bonne. Quelques cm de fraiche parfois une peu humide sur un fond tendre ou transfo ce sera le crédo du jour.

Calme jardin...

Juste sous le sommet, une montée rapide (trop pour moi mais la trace s’y prêtait…)  avec Sinsé dans les oreilles pour prolonger la magie du soir et au sommet j’hésite même à redescendre par le nord…

Calme jardin...

Et puis non quand même, comment résister à l’impeccable toboggan de la face sud.

Calme jardin...

600m de pentes soutenues dévorées toute en rythme jusqu’au GR. Le retour jusqu’à la colonie est plus glissant que je ne le pensais et si une remontée pour retrouver la combe me fait un peu transpirer ce n’est pas très grave, c’était le prix à payer pour accédé à ce calme jardin…

Partager cet article

Repost0