Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 23:25

On avait encore envie de profiter de cette si belle Chartreuse, en version après-midi cette fois. Départ vers 14h du col de Porte avec Volo, direction la Pinéa.

Encore de la grande Charteuse...

Montée cool la trace est faite, enfin pour notre plus grand plaisir pas jusqu’au bout.

Encore de la grande Charteuse...

Dès qu’on sort de la forêt la pente du haut n’est plus tracée. On louvoie un peu pour éviter les zones les plus chargées et hop nous y sommes. Chamechaude sous cet angle c’est pas si souvent. 

Encore de la grande Charteuse...

Il ne nous reste plus qu’à plonger, après une première traversée prudente pour tâter le terrain on se lâche.

Encore de la grande Charteuse...

Et c’est énorme…

Encore de la grande Charteuse...

De la pente, pas de trace.

Encore de la grande Charteuse...

Une forêt idéale, de la Chartreuse comme on aime quoi pour arriver dans la prairie de Girieux un endroit magique en plein hiver.

Encore de la grande Charteuse...

Il ne nous reste plus qu’à remonter, au début la trace est faite et puis très rapidement celle-ci s’arrête. Du coup tant qu’à tracer au lieu de filer vers Canaple par la piste, plutôt plate par endroit, on remonte directement au Mont Fromage. De petites barres le défendent mais en longeant un peu on finit par trouver le passage.

Encore de la grande Charteuse...

Du sommet sa petite combe nord-est vierge elle aussi nous fait bien envie, il suffit de trouver sa bonne entrée.

Encore de la grande Charteuse...

Une belle pente

Encore de la grande Charteuse...

Puis encore de la belle forêt qui nous ramène sur la route du Charmant Som à quelques encablures du col de Porte... Pff, orgiaque comme dit Volo

Partager cet article

Repost0
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 20:29

C’était trop tentant, en tous cas beaucoup plus que la cantine alors avec Cécile on n’a pas résisté.

On a raté la cantine...

La montée ici, une fois la trouée de départ passée, elle est tellement jolie.

On a raté la cantine...

Surtout en plein hiver et même s’il arrive seulement, il faut en profiter.

On a raté la cantine...

Les sapins sont à croquer non ?

On a raté la cantine...

Pour la descente on ne peut pas résister, on se laisse tenter par le couloir SW

On a raté la cantine...

Le haut est divin

On a raté la cantine...

C’est large et il y a encore largement de quoi faire sa trace.

On a raté la cantine...

On en profite pleinement

On a raté la cantine...

Car on sait qu’en bas surement ça se compliquera un peu. Bon effectivement quand ça se resserre il y a une centaine de mètres de dénivelé délicat où les pierres sont bien présentes.Une fois le GR retrouvé ça roule puis ça skate sur la piste de fond, voila pour notre premier midi-deux au Moucherotte de la saison, pff il était temps. 

Partager cet article

Repost0
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 12:38

Ce matin il neige encore, après le petit aperçu hier c’est sûr ça va être powder session en Chartreuse aujourd’hui.  Il reste juste à voir quand on part, tout de suite sous la neige ou à la mi-journée dans les belles éclaircies annoncées. Finalement avec Cécile ce sera l’option mi-journée, à 13h30 on est au parking où on retrouve Lio et les deux Nico (B et M).

Grosse neige en Chartreuse

Ils partent directement pour le Bec Charvet pendant que nous on va se perdre un peu sur une antécime. L’occasion de faire un peu notre trace, c’est physique mais c’est avec un grand plaisir.

Grosse neige en Chartreuse

L’occasion aussi de s’offrir une première petite descente en neige vierge, elle est bien poudreuse mais l’épaisseur est vraiment conséquente. Hum, hum gros skis, pente et vitesse de rigueur aujourd’hui pour apprécier.

Grosse neige en Chartreuse

Un poil plus bas après avoir traversé ce bosquet de vernes on retrouve la trace de montée classique au Bec. Montée cool et nous voici au sommet où on recroise nos amis ils viennent de s’offrir un Charvet nord et vont remettre le couvert pour un deuxième.

Grosse neige en Chartreuse

Nous on choisit le ouest pas tracé. C’est encore pas mal du tout mais on voit que dès que la neige a un peu pris le soleil elle s’alourdit vraiment rapidement.

Grosse neige en Chartreuse

Bon ici entre les arbres on s’en sort encore plutôt bien.

Grosse neige en Chartreuse

Encore un bon gros ride jusqu’en bas donc où pour le coup ça s'alourdit vraiment. Heureusement la traversée sur la piste de fond a été tracée et c’est donc sans effort qu’on se retrouve tous.

Grosse neige en Chartreuse

La remontée à Pravouta sera joyeuse, le vent a forci et un Kit  s’en donne à cœur joie.

Grosse neige en Chartreuse

Les warriors du jour au sommet de Pravouta. Pour  la dernière descente on quitte rapidement la face est entrain de croûter pour aller se réfugier dans la forêt à droite où la neige est encore pas mauvaise.  Un super slalom dans les arbres où même si Nico s’est pris une Buche (ah, ah, private joke sur une idée de Cécile) on a tous apprécié de terminer ce gros ride chartroussien.  Aujourd’hui il fallait être matinal ou rester en versant nord ou ombragés car si la poudreuse était bien là, mois de mars oblige, elle ne supportait guère le moindre rayon de soleil.

Partager cet article

Repost0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 12:51

Hier début de soirée à la belle Electrique avec Aaron, un set sympa dans une salle qu’il l’est tout autant. Simon Buret (le chanteur d’Aaron) l’a dit plusieurs fois : « on fait beaucoup de salles, c’est toujours un plaisir d’en voir émerger de nouvelles et celle-ci a une configuration vraiment super pour nous… »

Début de soirée ou de matinée, l'important c'est de swinguer...

Moi je peux vous confirmer que pour le public aussi c’est vraiment sympa alors bon comme en plus la programmation n’y est pas mal du tout allez-y, allez-y. Après cette délicieuse fin de soirée, pour ne pas rompre le charme et rester dans l’euphorie du concert,  aujourd'hui c’est avec Hugues qu'on va d’essayer de faire swinguer le début de matinée.   

Début de soirée ou de matinée, l'important c'est de swinguer...

A Grenoble  quand il a neigé rien de plus facile. Il faut juste se lever un peu tôt et là ça en valait vraiment la peine. Un beau manteau blanc, un rayon de soleil, ouah on n’en demandait pas tant.

Début de soirée ou de matinée, l'important c'est de swinguer...

Du coup le sommet est atteint sans peine puisque 5cm de neige ont opportunément recouvert la croute glacée du haut.

Début de soirée ou de matinée, l'important c'est de swinguer...

La descente sera à la hauteur de notre manque de poudreuse cette saison. Certes un petit fond glacé est présent au départ.

Début de soirée ou de matinée, l'important c'est de swinguer...

Mais rapidement ce n'est que du bon.

Début de soirée ou de matinée, l'important c'est de swinguer...

Du très bon

Début de soirée ou de matinée, l'important c'est de swinguer...

Et même du très très bon

Début de soirée ou de matinée, l'important c'est de swinguer...

Dans une de nos descentes habituelles ici.

Début de soirée ou de matinée, l'important c'est de swinguer...

Début de soirée ou début de matinée , l’important c’est de swinguer....

Partager cet article

Repost0
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 09:25

Découverte d’un coin qu’on ne connaissait pas aujourd’hui. Départ de Grand Naves pour aller faire un tour au Quermoz.

Au dessus de Grand Naves

Sur fond de Bellacha et Grand Arc la montée est paisible comme tous les reliefs alentours. L’occasion aussi pour Agnès de découvrir un domaine de ski nordique qui a l’air tout à fait intéressant.

Au dessus de Grand Naves

Pour l’heure si on coupe bien quelques pistes de ski de fond c’est plutôt par là haut qu’on va. Sur les crêtes le vent semble vraiment tempétueux mais on se dit que dans les pentes parsemées d’arbres justes au-dessus d’Agnès on devrait pouvoir encore trouver quelques zones abritées avec de la neige correcte.

Au dessus de Grand Naves

C’est donc vers ces pentes qu’on va. Peu satisfait de la trace (trop raide comme souvent je trouve…) on s’en écarte pour la refaire et découvrir du coup quelques passages où la neige pourrait même être sympa à la descente.

Au dessus de Grand Naves

Plus haut on retrouve l’autoroute dans une ambiance bien hivernale. Sapins bien blancs et même si ça ne se voit pas trop ici, neige à l’horizontale.

Au dessus de Grand Naves

Du coup si Agnès s’arrête à l’abri des derniers sapins, après m’être bien emmitoufler et sans le sac, je pousse 50 mètres de plus pour atteindre l’arête qui mène au Quermoz. Ah oui effectivement, même si le sommet n’est qu’à 150 m de dénivelé ce ne sera pas pour aujourd’hui, je peine à tenir debout ,heureusement un petit sapin en contre bas de la crête me permet de dépeauter sans m’envoler.

Au dessus de Grand Naves

Retour vers le bas donc pour s’efforcer d’exploiter tous les endroits « abrités » repérer à la montée. Pas si mal finalement. La neige est dense, parfois même croutée selon l’orientation.

Au dessus de Grand Naves

Mais en utilisant les bonnes pentes on se fait plutôt plaisir. En bas on avait croisé un jeune en gros skis qui descendait déjà et qui nous avait souhaité bonne chance en nous disant que la neige était vraiment pourrie... On a bien fait de "prendre notre chance" comme disent nos amis québécois  

Au dessus de Grand Naves

Agnès n'en revient pas avec ses skis larges elle a même des allures de free-rideuse...

Au dessus de Grand Naves

Une belle descente et la découverte d’un joli endroit, la neige n’avait certes rien à voir avec celle rencontrée hier mais pour la météo du jour c’était bien agréable.

Partager cet article

Repost0