Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 17:44

Hier une super journée de ski de piste (et en dehors aussi) à Saint François Lonchamp avec Tom où j'ai pu voir que la neige était plutôt bonne, me redonne l’envie de revenir dans le secteur. Alléché par la boucle de Cécile et Loïsyann c’est donc vers le Grand Coin que j’irai.

Traversée du Grand Coin (ou les aventures de Choupinette...)

Départ  à 9h du Col du Chaussy un peu au-dessus de Montpascal, ce n’est pas très fréquenté mais la trace est faite, cool…

Traversée du Grand Coin (ou les aventures de Choupinette...)

Je suis tout seul aujourd’hui et il n’y a personne à l’horizon alors je m’occupe comme je peux…

Traversée du Grand Coin (ou les aventures de Choupinette...)

Quoique seul pas tout à fait, puisque depuis le parking  une charmante et joueuse demoiselle m’accompagne. La belle n'est pas farouche mais malgré mon insistance elle ne me donnera pas son prénom, je la baptiserai donc Choupinette. 

Traversée du Grand Coin (ou les aventures de Choupinette...)

La montée jusqu’au Crêt Lognan est soutenue, la vue sympa, le versant sud-ouest de la Pointe du Fût a l’air en forme. Au Crêt Lognan je rattrape une personne qui descendra dans le vallon de Valbuche. C’est tentant du coup mais comme le temps se voile un peu je reste dans ma classique et je continue vers le Grand Coin tout proche.

Traversée du Grand Coin (ou les aventures de Choupinette...)

Au sommet Choupinette aussi a des envies de Valbuche et puis non finalement c’est bien par la combe de Bellecombe qu’on descendra.

Traversée du Grand Coin (ou les aventures de Choupinette...)

Le vallon de descente, ah, ah, ah, dans ce sens là c’est Choupinette qui tire la langue…Plein sud la neige est parfois croutée ou dure mais dans l’ensemble il y a encore de bien jolis passages en neige froide.

Traversée du Grand Coin (ou les aventures de Choupinette...)

D’ici on plonge vers le chalet de l’Alpettaz pour retrouver des pentes pleines ouest où la neige redeviendra excellente (enfin en tout cas avec les Himalaya aux pieds…). Choupinette aussi s'en donne à coeur joie dans cette belle descente qui nous ramène vers une piste que l’on suit facilement jusque sous Montpascal.

Traversée du Grand Coin (ou les aventures de Choupinette...)

Comme je suis parti du Col du Chaussy, un peu plus de 200 m de remontée tranquille m’attende pour retrouver la voiture. Il fait bien bon et Choupinette prend même un bain dans une vasque c'est dire. Vers 13h c'est l'heure des adieux déchirants, je quitte le parking où Choupinette qui m'a déjà oublié gambade déjà aux alentours. 

Traversée du Grand Coin (ou les aventures de Choupinette...)

Le Grand Coin, si son versant ouest est un peu rude, en traversée c'est bien joli et puis si vous y êtes seul, pas d'inquiètude, surement Choupinette vous y accompagnera. D'autres infos et photos ici

Partager cet article

Repost0
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 18:52

Hier on avait fait « l’ouverture », aujourd’hui sous l’impulsion de Lio on fera la « fermeture » et comme souvent ici on ne le regrettera pas. Lumière, couleur, qualité du ski tout y était.. La suite en images….

Chamechaude du soir....

Après quelques volutes au départ, vers le haut tout s’éclaire.

Chamechaude du soir....

Avec même quelques délicates attentions de dame nature pour mettre en valeur les skis de Lio

Chamechaude du soir....

Loïs et Lio les 2 malheureux du jour...

Chamechaude du soir....

Bon aller on y va, tu crois que ça va être bon ?

Chamechaude du soir....

Dans le haut, classique

Chamechaude du soir....

Puis ensuite, cette fois c’est à gauche toute pour retrouver quelques jolies pentes immaculées

Chamechaude du soir....

Le petit cirque puis à nouveau de belles pentes rien que pour nous

Chamechaude du soir....

La plus belle pour conclure 800 m de grand ski, croqué en 1h30 aller/retour tout ça à deux pas de Grenoble, pff décidément on ne s’en lassera jamais.

 

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 20:12

Enfin une en fait et comme cette année ça tombe un mercredi même si je n’ai rien dit à personne mon sac est un peu plus lourd que d’habitude….

Pour quelques années de plus…

Départ de Prapoutel à 14h45 et montée décontractée mais plutôt rapide vers le Jas des Lièvres, par ici même sans y prêter attention ça se prête bien à ça.

Pour quelques années de plus…

Fait chaud mais on est à l’ombre, le couloir sommital et hop on y est. Le soleil est encore bien haut un petit vent de sud nous rafraîchit.

Pour quelques années de plus…

Sommet, avec le temps finalement le dress code est de plus en plus coloré….

Pour quelques années de plus…

Les choses sérieuses, j’ai paumé les verres en route alors on improvise mais il est vraiment super bon ce champagne….

Pour quelques années de plus…

Descente au soleil, calotte sommitale.

Pour quelques années de plus…

Puis face ouest, parfois un peu molle.

Pour quelques années de plus…

Mais bien agréable quand même. Vers le bas on tire sur l’épaule à droite pour rejoindre la combe de la Bédina.

Pour quelques années de plus…

Où on profite de la jolie lumière du soir.

Pour quelques années de plus…

Et voilà à 17h30 on est à la voiture et notre face se colore doucement… Même avec une année de plus ça le fait finalement.

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 20:05

Nickel c’est ce qu’on s’est dit au sommet avec Steph. Sûr que malgré le froid on était vraiment bien là haut. Soleil rasant, enneigement correct, il n’y avait plus qu’à profiter de la descente.

Nickel

Avant cela c’est vers 15h qu’on part du parking, au soleil au début avec un Steph qui a lui bien des peaux montées à l’endroit…

Nickel

Montée sans histoire, au milieu des nappes de brumes, on suit plus un moins une trace dans le champ. Sous les barres elle s’arrête, super on sera les premiers à tracer le pas.

Nickel

Un peu de soleil en prime, un bref passage à pied dans l’étroiture après la vire.

Nickel

Et toujours cette ambiance unique…on a même trouvé le Cerro Torre de Chartreuse.

Nickel

Le froid est piquant, la lumière splendide.

Nickel

Le Grand Pic est tout blanc.

Nickel

Un petit coucou aux Bauges où on était dimanche.

Nickel

Et hop Steph a chaussé, il est l’heure de redescendre.

Nickel

Quelques étroitures dans le pas, c’est qu’il n’y a pas encore beaucoup de neige.

Nickel

Mais du ski impeccable, jusqu’à la voiture. Nickel comme toujours cette Dent. Impressions de Steph ici.

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 22:25

Comme la neige semble être arrivée autant en profiter. Samedi d’abord où puisque Agnès, Chantal et Christophe préfèrent réserver dimanche pour le ski fond, je leur propose un petit tour vers le Mont Fromage par Canaples. 

Week-end poudreuse

Départ tardif et dans la bonne humeur du Col de Porte, ça caille un peu mais on se réchauffe vite.

Week-end poudreuse

Plus haut on fait du « hors piste » pour visiter un peu et pour essayer de repérer des zones de descente sans traces. Le sommet est dans la brume et au vent on n’y traine pas trop donc.

Week-end poudreuse

Dans le haut descente dans les passages repérés à la montée. Je suis surpris par la quantité de neige tombée depuis mercredi, pas loin d’une cinquantaine de centimètres sur un fond dur c’est vraiment super bon à skier.

Week-end poudreuse

Enfin on peut faire sa trace en Chartreuse. Plus bas on rejoint la piste hyper tracée mais à la neige encore douce et toujours très agréable.

Week-end poudreuse

Et voilà il ne reste plus qu’à remonter au col de Porte sous la neige mais on ne va pas se plaindre. Autre lieu dimanche où pour retrouver un peu de tranquillité, sur une idée de Loisyann direction les Bauges pour découvrir la Combe du Cheval. Celle-ci au-dessus d’Aillon-le-Vieux doit nous mener à la Dent de Rossanaz

Week-end poudreuse

Départ sous la neige vers 900 mètres d’altitude. On avait quelques doutes sur l'épaisseur mais en bas c’est plutôt pas mal, 15cm de poudre sur une sous couche plus tassée et faiblement croutée.

Week-end poudreuse

Dans la forêt c’est plus délicat mais le GR nous offre un montée certes raide mais assez facile. De ci de là on repère les meilleurs passages pour la descente.

Week-end poudreuse

Plus on monte plus la couche devient importante et on finit par avoir à faire une trace digne des plus belles balades en poudreuse, 50 à 60 de fraiche ça châle grave et on se réjouit d’avance de ce que ça pourra donner à la descente. Les sommets restants pris dans le brouillard et le vent on stoppe à une petite selle vers 1700 juste sous le col de Rossanaz.

Week-end poudreuse

La descente donc, vu comme cela ça fait envie non ?  Et c’est vrai que si ici

Week-end poudreuse

Ou bien encore là c’est excellentissime.

Week-end poudreuse

Il y a aussi des zones comme celle-ci par exemple où si d’apparence ça paraît super, en fait, vu qu’on est sur un éboulis et bien il y a aussi quelques touchettes…

Week-end poudreuse

On se rabat donc vers des zones plus forestières où une petite sous couche rend les choses beaucoup plus simples.

Week-end poudreuse

Plus bas la pleine forêt est négociée prudemment puis on retrouve les trouées repérées à la montée pour une plongé directe sur l’église d’Aillon.

Week-end poudreuse

Et une fin décontractée dans les champs. Une bien belle découverte que cette Combe du Cheval, il manquait certes encore un peu de neige par endroit mais on n’a pas regretté d’être venu nous perdre au cœur des Bauges aujourd’hui. Autres photos et impressions de Loisyann ici.

Partager cet article

Repost0