Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 17:57

Sous l’impulsion de Jan, avec qui c’est toujours un plaisir de se retrouver pour notre petite sortie annuelle, et sur une idée d’un autre savoyard de l’équipe (je vous laisse deviner lequel) on se retrouve même pas trop tôt au départ de Pralognan.

Col de la Glière versant sud

Les pistes sont fermées mais il y a encore un peu d’activité car aujourd’hui c’est le challenge de fin de saison des moniteurs, du coup on commence par un petit slalom spécial (euh à l’envers c’est beaucoup moins rapide).

Col de la Glière versant sud

Comme d’hab ici les pistes sont vite avalées et la suite aussi puisque jusqu’au lac des Vaches c’est un large et paisible vallon. La Grande Casse s’ennuage un peu et en haut à gauche entre la Grande et la Petite Glière on devine notre col, but de la balade du jour.

Col de la Glière versant sud

On met le clignotant à gauche donc et à la Séchette avant d’attaquer le glacier de la Glière on s’offre une petite pause (c’est que ça fait déjà 1200 m de déniv et que c’est beaucoup plus haut que Chamechaude cette affaire…).

Col de la Glière versant sud

Joli coup d’œil sur l’Aiguille de la Vanoise

Col de la Glière versant sud

On prend de la hauteur et après une semaine de grand beau la météo commence à se montrer taquine (une tendance savoyarde pour nous…)

Col de la Glière versant sud

Bon c’est quand même pas comme la dernière fois alors...

Col de la Glière versant sud

On sourit et on profite du soleil le long de ce rocher coloré.

Col de la Glière versant sud

Jan dans la dernière pente, c’est qu’il galope l’animal, nous comme c’est décidément un peu plus long et légèrement plus haut que Chamechaude, sur la fin on tire un peu la langue.

Col de la Glière versant sud

Les deniers mètres… Yes on a explosé la barre des 3000 (3159 d’après la carte…). Durant notre petite pause sommitale la Savoie continue à nous taquiner, et un peu plus franchement cette fois puisque ça se couvre vraiment, bon ben on va y aller alors. On avait un peu peur pour le décaillage mais non finalement.

Col de la Glière versant sud

A part dans la dernière pente où le grip et très bon.

Col de la Glière versant sud

Et dans première section orientée ouest où on va chercher quelques restes de poudreuse croutée en rive gauche.

Col de la Glière versant sud

On retrouve la moquette attendue une fois revenus en sud. Descente sans histoire donc.

Col de la Glière versant sud

On s’offre une petite remontée pour arrondir le dénivelé et boucler par le chalet des Gardes.

Col de la Glière versant sud

Et hop il ne reste plus qu’à se laisser glisser sur 1000 m pour rejoindre Pralo où la bière, voir même le Perrier fraise ou menthe, nous attendent.  Une chouette balade à laquelle il a juste manqué un peu de soleil sur la fin, l’occasion aussi d’en évoquer plein d’autres comme cette jolie "oisannerie" par exemple où on était déjà tous les quatre.

Partager cet article

Repost0
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 21:28

Le dentiste en chef n’étant pas de sortie aujourd’hui avec stéphane c’est nous qui nous y collons. Ici c’est toujours un plaisir. On est en configuration printanière, départ à 17h15 beaucoup trop tôt pour le coucher de soleil mais je dois récupérer thomas à 19h30 alors.. 

Dent de printemps

Montée en tee-shirt et à pied par le GR puis on poursuit au sec en bordure du champ. Vers le haut de celui-ci on chausse.

Dent de printemps

Un pas classique et encore fort bien rempli.

Dent de printemps

C’est cool, c’est beau…

Dent de printemps

Sommet désert et paisible nous n’avons vu personne aujourd’hui. Descente avec une neige comme attendue. Alternance de vieille transfo et de neige récente un peu lourde sur fond dure dans le pas. Celle-ci partant parfois en petite coulée sous les skis (bon là du coup on a bien fait le ménage…).

Dent de printemps

Ambiance pas de l’œille, on adore.

Dent de printemps

Champ en excellente voloneige et un grand plaisir de ski tout le long, que du classique pour ce moment de la saison quoi, mais on ne s’en lasse pas.

Dent de printemps

Le retour par la route devient par contre un peu limite. Quelques courtes discontinuités en haut qu’on franchit sans déchausser, une franche interruption dans la dernière épingle puis on rechausse pour finir en vue des voitures. C’est encore pas trop mal mais la route va devenir rapidement plus difficilement praticable que la Dent elle-même… dommage. 

Partager cet article

Repost0
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 16:48

Que la matinée aujourd’hui alors un petit tour depuis Casserousse je n’y suis pas encore aller cette année. Je pensais bien qu’il y aurait du monde mais quand j’y arrive vers 9h… euh comment dire, il doit y avoir au moins une centaine de voitures et je me gare tout en bas près de la route. Un brin de causette au parking et hop c’est parti pour la balade.

Un joli et discret couloir de Belledonne

Ascension en musique et je remonte tranquillement la file. Les Pourettes y a pas à dire c’est beau. J’avais quelques idées en venant, compte tenu des conditions, l'une d'elle s’impose tout naturellement. Je vais aller sur l’Eulier pour revisiter loin de la foule son discret versant ouest.

Un joli et discret couloir de Belledonne

Sommet très panoramique d'où on peut contempler à loisir les multiples caravanes à l’assaut de tous les vallons derrière Chamrousse. Rien de tout cela pour moi, j’ai un peu l’impression de basculer dans un autre monde, aucune trace en effet dans la face ouest de l’Eulier, ni dans le "classique" couloir ouest de gauche (A10 dans le topo neige Belledonne), ni dans celui de droite. Je l’avais déjà parcouru il y a 7 ans et c’est lui que je choisis à nouveau aujourd’hui.  

Un joli et discret couloir de Belledonne

Voilà y a plus qu’à… Quelques mètres raides et glacés pour entrer mais contournés par la droite et hop je bascule dans mon monde. 

Un joli et discret couloir de Belledonne

Rochers plâtrés,  neige excellente, un peu de pente…. Quelle ambiance !

Un joli et discret couloir de Belledonne

La suite, la neige part en petites coulées de surface et semble cascader un peu plus bas où effectivement je devine une étroiture… ah, ah, alors passera, passera pas ? Dans ce genre de terrain normalement j’ai de la ressource (quoique là je n’ai ni crampon, ni piolet) alors je l’approche tranquillement. La neige reste très bonne jusqu'à l’atteindre… Y a bien un peu de glace mais ça devrait aller.

Un joli et discret couloir de Belledonne

Quelques escaliers d’approches, un peu d’élan et hop ça passe facile d’autant que dessous la neige est toujours excellente.

Un joli et discret couloir de Belledonne

Plus bas ça s’élargit et c’est toujours aussi beau.

Un joli et discret couloir de Belledonne

Après 200 m environ je quitte le couloir principal qui semble se rétrécir (mais peut-être il passe) pour une contre pente à croquer…

Un joli et discret couloir de Belledonne

La preuve…

Un joli et discret couloir de Belledonne

Celle-ci me ramène sous la Brèche des Pourettes au débouché du couloir ouest "classique".  Ouah plus de 300 m de couloir, plus joli et au tracé plus direct que le ouest "classique" je trouve. Je n’ai qu’un regret, ne pas avoir trouvé quelqu’un avec qui partager ce petit bijou…

Un joli et discret couloir de Belledonne

Pour l’heure 100 m de trace et je rebascule sur l’itinéraire les Pourettes qui même s’il n’est pas très skiant passe quand même très bien avec cette belle neige. Et puis ouf, comme hier je serai à l’heure avec le pain frais et les petits en cas pour l’apéro, pour le repas de Pâques cette fois.

Partager cet article

Repost0
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 17:34

Cette fois ce n’est pas un poisson d’avril, l’hiver fait bien un petit peu de rab en Chartreuse. Si hier je m’étais défilé à la dernière minute, ce matin avec tout ce qui est tombé cette nuit, je n’attends pas une éventuelle éclaircie et vers 8h15  (euh sur le chemin de la boulangerie...) je me retrouve à Chamechaude.

En allant chercher le pain...

Au niveau neige c’est pas mal, une vingtaine de cm sur un fond dur mais pas trop. La trace est faite, trop raide en bas comme d’hab… après ça va mieux. Je double quelques personnes et à partir de la brèche Arnaud c’est à moi de trouver le chemin jusqu’au sommet. Peu de visi, du vent mais heureusement ici dans les petites barres du haut les repères sont précis.

En allant chercher le pain...

Au câble, ambiance patagonienne… enfin presque.

En allant chercher le pain...

Au sommet un clin d’œil aux lio’s… Coté descente tout le début se fait en suivant consciencieusement la trace de montée, même comme ça avec ces skis qui pivotent tout seul et cette douce neige c’est pas si mal.

En allant chercher le pain...

Une fois dans les arbres on retrouve des repères et c’est beaucoup mieux, et même carrément très bien en optimisant le parcours. Pour ça aussi il faut avoir ses marques mais là encore on n’en manque pas alors.

En allant chercher le pain...

Par la droite comme souvent c’est excellent. Pas le plus mauvais Chamechaude de l’hiver donc et presque à l’heure pour ramener le pain frais et les croissants pour le petit dej de ces dames…   

Partager cet article

Repost0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 22:53

Ca y est après un épisode tiédo-pluvieux la fraicheur, l’hiver, que dis-je la neige et même la poudreuse sont revenues en Chartreuse. Du coup on est toute une bande à s’y retrouver.

Le retour de l'hiver... ou pas.

Après une trace épuisante on est enfin au sommet, tellement content de ces belles conditions qu’on a même amené le champagne pour fêter ça…

Le retour de l'hiver... ou pas.

Sans plus attendre on attaque la descente, miss meringue était là bien sûr, des condis pareilles ça ne se rate pas…

Le retour de l'hiver... ou pas.

Le temps est un peu couvert mais il y a aussi de belles éclaircies, on en profite en télémark.

Le retour de l'hiver... ou pas.

Ou pleine pente.

Le retour de l'hiver... ou pas.

La poudreuse vole

Le retour de l'hiver... ou pas.

Jusque dans la forêt… quoi, quoi j’en vois certains qui doutent, j’en vois même des sceptiques…la date du jour peut-être ? Et bien oui ils n’ont pas tout à fait tort, mais outre l’occasion de revoir quelques anciennes photos tout n’était pas complètement faux là dedans.

Le retour de l'hiver... ou pas.

Je suis bien allé à Chamechaude cet aprem (départ vers 17h), il y avait bien un peu de soleil et l’hiver était bien à nouveau là. La visi pas terrible en haut m’a fait certes m’arrêter à la brèche Arnaud mais la montée fut fort agréable.

Le retour de l'hiver... ou pas.

Coté neige s’il y avait bien quelques esquisses de meringue, pour la qualité du ski ce ne fut effectivement pas vraiment ça. Une espèce de transfo bétonnée (mais pas vitrifiée)  qui vous secoue les chaussettes. Mais bon la bonne nouvelle c’est que l’enneigement est encore conséquent et qu’on devrait pouvoir s’y faire quelques coucher de soleil en voloneige après taf une fois le beau temps revenu. Alors see you soon…

Partager cet article

Repost0