Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2021 6 13 /03 /mars /2021 19:39

Il fait encore très beau en ce dernier jour, alors une fois les clés de l'appart rendues pendant qu'Agnès va faire un tour en fond je m'offre un petit galop vers le Roc des Pareis.  

Gorges de la Reculaz

Montée rapide, le panorama sur les Evettes se dévoile petit à petit, vous reconnaissez ?

Gorges de la Reculaz

Là vous reconnaissez c'est sûr 

Gorges de la Reculaz

Petit zoom sur les sœurs Ciamarella 

Gorges de la Reculaz

Les arêtes du Mulinet

Gorges de la Reculaz

Les sommets d'en face, Pointe des Arses, Ouille Noire, Ouille des Reys, Aiguille Rouge. 

Gorges de la Reculaz

Il est midi mais avec le vent annonciateur de la perturb des prochains jours ça caille.  Aujourd'hui je ne descends pas dans la poudreuse du versant nord comme ce jour ou celui-ci par exemple car à part dans les creux il n'y en a pas vraiment. J'en profite pour aller découvrir les gorges de la Reculaz. Je ne les connaissais que dans un très lointain souvenir en version été, et bien en hiver ça vaut vraiment le coup.

Gorges de la Reculaz

Un petit pont en marque l'entrée.

Gorges de la Reculaz

Et après c'est splendide. 

Gorges de la Reculaz

La cascade de la Reculaz un peu longue à aller chercher mais grimpée ces derniers temps témoins la présence de 2 lunules à son sommet.

Gorges de la Reculaz

Coté ski c'est vraiment super, entre ombre et lumière je peux même faire quelques traces agréables dans les contre pentes rive droite.  

Gorges de la Reculaz

Skiabilité excellente aujourd'hui avec cette petite couche de poudreuse ramenée par le vent.

Gorges de la Reculaz

Jusqu'à la sortie

Gorges de la Reculaz

Qui ramène sous le Mont Séti et le glacier du Mulinet. De là en restant bien haut rive gauche on franchit quasi tout le plateau de la Tronna sans pousser sur les bâtons. Ouah vraiment jolie cette petite boucle et à découvrir absolument ces petites gorges toutes colorées et terriblement encaissées

Partager cet article

Repost0
12 mars 2021 5 12 /03 /mars /2021 18:33

Si il y a plutôt moins de neige que l'an dernier, il y en a quand même suffisamment. Avec en plus un risque d'avalanche assez limité (dans la semaine il n'a jamais neigé plus de 1cm à Bessans) il y a donc de quoi faire. Comme dimanche à chaque fois on a choisit des versants ensoleillés.

Randos mauriennaises

Soleil d'aprem ici

Randos mauriennaises

Montée sur les pistes de Bonneval

Randos mauriennaises

Avant de s'échapper vers des contrées plus sauvages...

Randos mauriennaises

Derrière Agnès les couloirs de Trétêtes font triste mine (celui rive droite doit passer) 

Randos mauriennaises

Il est tard alors évidemment on ne pousse pas jusqu'à l'Ouille du Midi. Descente super, avec quelques cm de fraiche les piste sont divines. 

Randos mauriennaises

Vers la Gurraz pour une sortie un peu plus longue

Randos mauriennaises

Sous l'œil du maitre des lieux 

Randos mauriennaises

Les sommets restent un peu ennuagés et ventés, on ne visera donc pas l'Ouille Allegra mais plutôt Tête Ronde plus bas et loin des crêtes.

Randos mauriennaises

L'occasion de visiter les nombreux chalets d'alpage du coin. 

Randos mauriennaises

Petit plateau vers 2450, il y a quand même une bonne épaisseur... 

Randos mauriennaises

Une dernière montée où il faut tracer un peu. En haut à gauche l'Ouille Allegra se dévoile un peu.

Randos mauriennaises

Et on y est.

Randos mauriennaises

Si on peut même trouver un peu de poudreuse dans les creux.

Randos mauriennaises

C'est la transfo qu'on privilégie pour une descente directe sur Vincendières. Et regardez aussi, juste derrière Agnès la face est de Pointe de Tierce semble passer.   

Randos mauriennaises

Sinon ici on ne peut pas de plaindre de la neige

Randos mauriennaises

Ni du cadre plutôt grandiose.

Randos mauriennaises

En choisissant bien sa ligne

Randos mauriennaises

On arrive sans problème jusqu'aux Vincendières pour une belle descente à travers les alpages.

Randos mauriennaises

Le retour est classique, plutôt bien glissant ce jour, parfait pour conclure cette jolie boucle.

Partager cet article

Repost0
7 mars 2021 7 07 /03 /mars /2021 17:06

Presque pile un an après nous y revoilà. Bon à l'époque regardez, dans le monde d'avant c'était un peu plus enneigé. Mais si du bas aujourd'hui ces versants paraissent bien secs en fait l'impression est trompeuse, en prenant le bon chemin ça le fait encore bien.

Au dessus de l'Ecot

On oublie donc la foule qui monte aux Evettes pour filer versant sud où on pense aussi que la neige sera meilleure

Au dessus de l'Ecot

On se faufile au milieu des petites barres.

Au dessus de l'Ecot

On prend de la hauteur.

Au dessus de l'Ecot

On passe auprès des nombreux chalets

Au dessus de l'Ecot

Qui sont toujours bien là.

Au dessus de l'Ecot

Sous le Plan des Eaux, le col des Arses entre la pointe du même nom et l'Ouille Noire, on y est passé aussi l'an dernier mais dans le monde d'après cette fois-ci

Au dessus de l'Ecot

L'aire de pique-nique offre toujours la même vue 4 étoiles.

Au dessus de l'Ecot

La descente dans une neige décaillée à souhait est très plaisante. 

Au dessus de l'Ecot

La combe du ruisseau de la Grande Combe nous ramène directement sur l'Ecot.

Au dessus de l'Ecot

Agnès, Isa et Bertrand restent dans l'axe pendant qu'avec Lisa on va taquiner quelques contres pentes un peu plus raides. 

Au dessus de l'Ecot

C'est super bon

Au dessus de l'Ecot

Et tout le monde se fait bien plaisir

Au dessus de l'Ecot

Avant l'habituel border cross géant.

Au dessus de l'Ecot

En conditions très correctes lui aussi

Au dessus de l'Ecot

Une dernière courbe avant de rejoindre l'Ecot puis Bonneval. Ce matin comme Isa et Bertrand ne connaissaient pas on avait parlé des Evettes mais bon finalement personne ne regrette l'option sud et sa très bonne neige. Le monde d'avant ressemblerait-il au monde d'après, pour ce qui est de la montagne et du ski en tout cas c'est toujours aussi bon. 

Partager cet article

Repost0
1 mars 2021 1 01 /03 /mars /2021 14:26

Un endroit familier mais où on était jamais venu à ski. Départ tardif c'est que la journée d'hier a été longue. On passe par le GR... hum, hum pas vraiment une bonne idée, c'est à l'ombre, farcis d'avalanches au début puis constitué ensuite d'une grande traversée en neige variable tendance gelée... 

Un petit tour à Emparis

A partir du Col Nazié heureusement ça va beaucoup mieux.

Un petit tour à Emparis

Le soleil est là et la montée est beaucoup plus tranquille.

Un petit tour à Emparis

Pour déboucher dans le wilderness du plateau

Un petit tour à Emparis

On continue sur la crête qui va vers la Tête du Vallon

Un petit tour à Emparis

Ca monte tranquille.

Un petit tour à Emparis

Stop quand la crête devient quasi plate ver 2480.

Un petit tour à Emparis

Emparis vue d'ici c'est beau aussi et coté fréquentation on est tranquille, de toute la balade on a juste aperçu quelques personnes au loin.

Un petit tour à Emparis

Vue l'orientation globale, la descente ne sera pas inoubliable, seules les composantes sud sont en transfo. 

Un petit tour à Emparis

Le reste est en neige plutôt variable.

Un petit tour à Emparis

Le mieux étant les zones de vieille neige rougie par le sable. 

Un petit tour à Emparis

Une fois au col, peu désireux de replonger dans l'ombre gelée on prend la route. C'est un peu fastidieux mais plus cool et à part 200m linéaire de portage si c'est parfois fin ça passe encore à ski. Voilà pour cette balade loin des foules et des plus contemplative (enfin nonobstant la traversée délicate du début). Et puis comme je le disais après de nombreux passages sur le plateau principalement en VTT c'était la première fois qu'on y allait à ski. 

Partager cet article

Repost0
24 février 2021 3 24 /02 /février /2021 17:58

Une petite appellation maison donnée par mes camarades de jeux, à l'époque on en les empilait les matinales en Vercors est. Depuis si le rythme a un peu faibli, c'est toujours un plaisir d'y revenir.   

Couloir des torcheurs du matin

Aujourd'hui on y est avec Cécile. Le lever de soleil est un peu sableux, c'est tendance en ce moment.

Couloir des torcheurs du matin

Les couleurs arrivent quand même.

Couloir des torcheurs du matin

Remontée par le couloir des Sultanes cette fois.

Couloir des torcheurs du matin

Regel quasi nul mais enfoncement pas trop conséquent alors ça va.

Couloir des torcheurs du matin

Vers le haut on bifurque vers la pente sud qui nous donne accès à la selle dominant les torcheurs (une branche du M à l'envers pour ceux qui suivent

Couloir des torcheurs du matin

Il ne reste plus qu'à plonger dans le couloir.

Couloir des torcheurs du matin

On l'a déjà connu en neige plus agréable.

Couloir des torcheurs du matin

Mais bon pour une matinale

Couloir des torcheurs du matin

on ne va pas se plaindre. 

Couloir des torcheurs du matin

Quelques virages sautillants.

Couloir des torcheurs du matin

Et hop nous voici en bas. 

Couloir des torcheurs du matin

Il ne nous reste plus qu'à gagner la voiture par la forêt d'abord où Yvon fait vraiment de très gros bonhommes de neige, puis la route où la limite d'enneigement en continue est remontée d'une centaine de mètres. Voila parfait ce T..... du matin, maintenant il ne reste plus qu'à aller bosser. 

Partager cet article

Repost0