Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 21:52

Après un premier objectif trop déneigé on se retrouve vers 10h au départ de la route de Chalmieu, un bon plan aujourd’hui puisqu’on chausse à la voiture. Nous sommes 8, Babeth, Carole, Cécile, Jacques, Ludwig, Stéphane, Volo et moi, sans objectif précis pour le moment mais le coin n’en manque pas alors…  

chal1On remonte tranquillement le vallon, la neige promet d’être bonne, une petite couche de poudreuse sur un fond bien dur et ça ne devrait pas trop bouger car il fait bien frais aujourd’hui.

chal0Ici forcément si on n’y prend garde on se laisse aspirer par les Aiguille d’Arves. Ce sera notre cas, du coup c’est aussi l’occasion de répertorier les nombreux couloirs qui parsèment le versant ouest. Plus d’une dizaine de lignes dans la 4 selon le topo ART. Une fois au bout on se laisse tenter par une des plus lointaines, le couloir de droite du col des Sarrasins. Ca parait pas si long du bas et pourtant…

chal2Ca fait plus de 200 mètres qu’on monte et on est à peine à la moitié, grosse neige et belle ambiance. Vers le bas.

chal3Ou vers le haut où Stéphane s’active à la trace.  

chal4Après un bel effort  on sort sur une petite selle neigeuse une dizaine de mètres sous la crête. C’est là qu’on chaussera. Les derniers mètres sont bien raides et un peu caillouteux mais ils valent l’effort, car ils nous permettent de basculer vers le débonnaire versant sud où une petite pause sur les dalles réchauffées par le soleil est bien agréable.  

chal5On est à plus de 3100 et sous cet angle aussi les Aiguilles sont magnifiques.  

chal6De la crête, les 400 m de couloir du versant nord.

chal7Volo dans le haut, la partie la plus raide, par rapport au topo nous sommes sortis un peu plus haut et plus à droite.

chal8Plus bas Ludwig se lâche et nous met minable avec son surf. Si pour nous la neige un peu dense et parfois changeante est physique à skier, pour lui pff… ça déroule comme en grosse poudre.

chal9

Sous le couloir on retrouve tout le monde pour une descente vraiment excellente.

chal10Une belle neige, un bien joli vallon où même le surfeur souffrira à peine des quelques plats rencontrés, encore une belle trace improvisée en fonction des conditions rencontrées.

chal11Et pour conclure un petit zoom sur notre couloir du jour qui valait bien la bonne bière (ou autre boisson...) qu’on s’est offert au charmant bistrot du village de Chalmieu.

Partager cet article

Repost0
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 21:00

Après la goulotte d'hier j'étais presque tenté par le farniente, mais bon avec cette météo...Et puis bon une petite bambée en Belledonne en compagnie des jeunes (enfin plus tant que ça) surfeurs de labeeconnexion c'est anecdotes et bonne humeur garanties alors, alors...

gv1Nous voila partis sur les traces de Stéphane et Olivier avec Eric, Olivier, Ludwig, Xavier en surf et moi en ski, ça sent l'embuscade mais je saurais résister et c'est sûr je vais les manger.

gvl

 

 

 

 

Les 500 premiers mètres de portage passent très vite, on y prend gout même puisque les surfeurs ne chausseront pas avant le sommet (à part Ludwig sur une courte section) soit 1850 mètres à pied (la neige super bien gelée est impec pour ça). De mon coté je ne poserais mes baskets qu'au bout de 1100 m de déniv, une fois de plus quand les conditions le permettent je pense que c'est vraiment la façon la plus rapide de monter.

gv2Longue pause au Col d'Arguille, on est parti vers 8h mais on aurait pu largement partir une heure plus tard aujourd'hui. On prend un peu d’avance Avec Ludwig car on a hâte de voir la face.

gv3Farniente sur l'arête, le paysage est splendide.  Rocher d’Arguille et Couloir Mathis par exemple, très esthétique et plutôt effrayant dans ces conditions et sous cet angle.

gv4Vers 13h30 on se décide à y aller. Le début rive gauche n'est pas décaillé mais ce n'est pas très raide, on pense qu'une fois rive droite ça ira mieux.

gv5Eh bien pas tout à fait, c'est encore relativement ferme et la pente se raidit. Ce qui est plus ou moins cool pour les surfeurs mais ils assurent les bougres.

gvl12Belle pente et belle ambiance (photo Xavier)

gv6A mi-face une étroiture nous demande reconnaissance et précautions, finalement ça passe bien par un Z droite gauche, mais la bande de neige utilisable ne dépasse guère un mètre par endroit. Par contre elle est mieux revenue qu'en haut alors c'est un peu plus cool (enfin au moins à ski). Olivier en pleine action à droite puis à gauche.

gv7Le bas de la face plus large en neige bien revenue permet de se lâcher. Je descends un peu plus vite pour avoir un peu de recul sur la face et mes amis surfeurs en pleine action. Une courte mais belle face sous cet angle et qui vaut bien son 5.1 à notre avis.

gv8

Une fois la partie technique de la journée passée, il ne nous reste plus qu'à nous laisser glisser jusqu'au lac de la Folle où même plus bas selon les options… la neige est excellente, froide ou transformée, il n'y a rien à jeter.

gv9

Au lac 350 à 450 mètre de remontée et hop nous voila de nouveau sur un sommet. Bon là on aurait pu tenter une descente directe, mais pour faire plaisir à Xavier on a préféré un petit parcours d'arête...Aller savoir pourquoi alors que finalement après coup et vue du bas, ça passait un peu prêt partout directement. Tout ça pour arrondir le dénivelé de monsieur et exploser la barre des 2000, franchement....

gv10Enfin bon si certains commencent à être un poil fourbu, les 900 mètres de descente supplémentaire en transfo/névé impeccable ne nous font pas regretter notre choix (je me trompe ou bien...). A 1500 la neige s’arrête d'un coup et on repasse en mode piéton. Pendant que je remets les baskets les surfeurs m'abandonnent en espérant me perdre dans cette forêt inextricable. Mais que nenni, si c'est raide ça descend plutôt bien et puis de toutes façons c'est moi qui ait les clés de la voiture... Bon sinon plaisanterie mis à part c'était vraiment un super circuit où les 500 de portage obligatoire à la montée et à la descente sont vite oubliés eu égard au 1700 m de ski excellent et à la variété des vallons visités

gv11Le couloir SW aurait pu être un peu plus décaillé en haut mais bon certains auraient moins râlé et l'ambiance serait peut-être tombée d'un cran du coup...

Partager cet article

Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 21:02

Après avoir hésité à y rejoindre Lio hier soir, finalement non ce sera pour ce midi. Parce que bon avec ce temps l’occasion est trop belle de boucler (ou pas ?) la saison des Dent de Crolles. Bonne surprise en arrivant, la route vient d’être déneigée, je pars donc de l’épingle juste avant le GR.

dmid1Le champ est certes un peu dégarni mais li y a encore pas mal de trajectoires possibles et puis un peu de ski dans les crocus à la montée, j’adore ça.

dmid2En haut du pas je rattrape 2 skieurs, tiens mais c’est Nico, il a aussi raté la session d’hier soir, super de se retrouver ici.

dmid3Une petite heure pour montée et hop à 13h je suis donc à la Croix en fort bonne compagnie.

dmid4On ne traine pas trop, la descente est excellente surtout en haut où c’est même parfait, transfo lisse tout juste décaillée, un régal.

dmid5Un tout petit déchaussage dans la traversée et on peut encore bien se lâcher dans le champ pour un retour skis aux pieds à la voiture. Bon aller même si le rideau risque maintenant d’être tiré (enfin bon demain ça doit encore bien le faire), ce fut une très bonne saison de Dent de Crolles cette année.  

Partager cet article

Repost0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 18:59

Pour un savoyard revendiqué, je n'avais jamais été à la Brèche de Portetta, ni mis les pieds en versant ouest du Grand Bec ou en rive droite du vallon qui va à la Grand Casse, ça ne pouvait plus durer... Après les sorties de dimanche dernier et d’il y a 2 semaines avec celle d’aujourd’hui cette lacune est maintenant comblée. C’est qu’il était bien tentant ce Creux Noir vu du Vallonnet. Départ même pas trop matinale (7h45 de Pralognan) montée qui ne pinaille pas, sommet hyper panoramique et neige parfaite du haut en bas. A 13h30 attablé à une terrasse ensoleillée de Pralognan, c’est sûr on ne regrette pas notre choix et les 1750 mètres de dénivelé nous ont même paru un peu court. La suite en images.

cn1Julie devant le cirque du Dard avec pour commencer  600 m sur les pistes qui passent tout seul.

cn2Après 900 m à l’ombre le soleil nous cueille juste vers le Chalet des Gardes.   

cn3Le lac de la patinoire, son petit glacier fossile, et au fond la Pointe du Vallonnet et le Col des Volnets. Ce n’est pas là qu’on va aujourd’hui puisqu’après le Lac c’est à gauche toute pour une section Est un peu chaude.

cn5Mais pas tant que ça finalement, puisqu’ensuite on vire encore plein nord pour retrouver de la poudreuse avant de déboucher sur la calotte sommitale.  

cn6Julie et pascal tout sourire au sommet. Et cette fois contrairement à dimanche aucun nuage ne vient masquer la Grande Casse.

cn7Le Début de descente nous offre de la poudreuse où on trouve de jolis espaces vierges.

cn8Petits virages ou grandes courbes sur fond de Grande Casse, on prend tout.

cn9Après 400 m on passe directement de la poudreuse à la transfo et c’est alors parti pour un festival de virages faciles comme seule la moquette peut nous l’offrir.

cn10Un vrai plaisir de se laisser glisser ainsi vers Pralo où même les pistes bien lisses sont justes décaillées à point.

Just a Perfect Day comme dirait Monsieur Lou Reed…D'autres photos et infos ici

Partager cet article

Repost0
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 20:59

Un coin que je ne connaissais pas, un départ tardif, une ascension qui ne pinaille pas et un joli panorama sur la Vanoise, bref une belle et tranquille rando. Alors juste quelques photos en complément des impressions et des photos de Lio, Philippe et Mick ici ou là.

dmch3La balade d’il y a 2 semaines, nettement plus fréquentée qu’ici mais c’est normal vue la proximité et la beauté du truc.

dmch1Sous la crête sommitale, Lio et Stéphane ploient sous l’effort, c’est qu’on a franchi la fameuse ligne des 3000…

dmch4Début de descente, 1900 mètres d’un seul jet, ce n’est pas désagréable.

dmch6Sur fond de sommet, ballet de skieurs qui profitent d’une belle transfo.

Partager cet article

Repost0