Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 13:49

Aujourd’hui je devais sortir avec Yo parce que quand même depuis le temps… Bon à deux c’est bien mais finalement au gré de quelques coups de téléphone de ci de là on se laisse tenter par une boucle exploratoire proposer par Jb, l’occasion de faire mieux connaissance et de skier enfin ensemble avec Justin, c’est sûr une belle journée nous attend.

gt1Elle commence «place de la Pétanque» (si si c’est bien son nom) où si personne n’a de boules on a bien tous nos skis, Volo, Pascal, Yo, Justin, Jb et Arnaud.

gt2Quelque minutes plus tard on chausse et une longueeee… approche nous attend pour atteindre la Cime des Torches au dernier plan à gauche sur la photo.

gt3Bon ceci dit comme on passe notre temps à discuter ça passe relativement bien. Sous le sommet du Petit Agnelin une session crampons/schistes vient nous distraire un peu. Cette zone de 150 mètres de dénivelé environ et d’orientation ouest aurait pu être enneigée d’après la carte mais les vents en ont décidé autrement. Enfin de toutes façons on ne repasse pas par ici à la descente.

gt4Les Men in black un dizaine de mètres sous le sommet du Petit Agnelin. A partir de là tout le reste de la balade se fera sous l’œil des Aiguilles d’Arves bien jolies sous cet angle.

gt5Vers le sommet, encore 250 mètre de déniv à ski puis à pied pour franchir le fameux ressaut Hillary.

gt6Pascal à la sortie du Hillary step (on me dit dans l’oreillette que ce n’est pas ici… pas grave c’est bien joli quand même). A noter les forts contrastes d’enneigement selon l'orientation, c’est sûr il faut bien choisir son versant de descente.

gt7Vautrage en règle au sommet, pas un souffle d’air et de délicieuses victuailles à se partager (merci les djeuns…). Panorama splendide depuis ce sommet relativement haut et vraiment perdu au milieu de nulle part.

gt8Pour la descente on passe par le versant nord, ça commence par une belle pente de 250 mètres à 40 environ toujours sur fond d’Aiguilles d’Arves.

gt9Sur la calotte de la Verte la neige est vraiment excellente (on me dit que ce n'est pas ici non plus...décidément), n’est-ce pas Justin. Plus bas même si c’est très tentant on ne pourra pas rester dans l’axe de la facette sommitale et on devra rejoindre le petit vallon suspendu à droite.

gt10Virages grands larges pour Volo et Jb.

gt11Petite variante pas dégueue pour Justin et moi pour notre entrée dans le vallon suspendu prise un peu plus bas que pour le reste de la troupe.

gt12Le joli versant nord est de la Cime des Torches

gt13Plus bas on avait quelques doutes au départ mais non, la neige reste excellente à skier.

gt14Grosse séance de carving donc où chacun apprécie bien ses skis larges (Arnaud c’est ton prochain achat ?). Un petit peu de cartographie et de réflexion pour trouver la sortie et hop, le tour est joué on se retrouve pile à l’endroit prévu par le G.O. du jour.

gt15Un peu de marche et on rechausse pour terminer vers 1500 au pied du Montzard la petite classique du coin. Il y a quelques temps quand on était venu dans le secteur avec Lio, Manu et Yann je m’étais dit qu’il y avait là un beau no man’s land à explorer. Merci à Jb de s’y être attelé et de nous avoir fait partagé cette jolie boucle.

Partager cet article

Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 19:02

Aller un tour dans Belledonne, dans un coin où on ne devrait pas trop porter et où je pense, qu’à part au début, on sera seul et il n’y aura pas de trace. Départ de la route de Fremezan donc pour une boucle à dominante ensoleillée que j’avais envie de faire depuis très longtemps

wap1Au lac des Balmettes le col homonyme est en vue. A noter que, peureux que nous sommes, nous avons laissé la voiture aux premières neiges (virage 1423) alors qu’on pouvait monter 2 virages plus hauts (vers 1500) où on trouvera 8 voitures… Déjà qu’avec un départ à 7h45 on n’est pas super en avance ça nous vaudra une montée sans traîner, c’est que la transfo c’est pointu et il faut pas rater l’heure de bonne cuisson.  

wap2Après le Col des Balmettes, il n’y a plus que 2 traces dans notre direction qui vont à la brèche de la Passoire. Nous on va plus à gauche.

wap3Vers la brèche du Villonnet sur la droite entre ombre et soleil. Plus à gauche on distingue le couloir rectiligne, un des jolis petits couloirs de la face nord de la Pointe du Villonet descendu il y a quelques bonnes années

wap4La fin se fait à pied et il faut creuser une véritable tranchée, heureusement que c’est court. Une fois à la brèche on change de monde, à nous le soleil. Après une brève descente on remonte une centaine de mètres pour atteindre une des Pointes de L’Aup du Pont.

wap5On ne traîne pas trop au sommet, c’est qu’il y a un petit vent frais et puis comme il est 11h faut pas rater l’heure de la neige.

wap6Derrière Jacques la facette sommitale sud-est etait déjà un peu molle. Peut-être pas tout à fait encore assez transformée.

wap7Plus bas par contre dès qu’on repasse sud c’est franchement très bon, une moquette comme on les aime.

wap8Où Jacques se prendrait presque pour un free-rider, enfin non quand même pas, pour ça il faudrait déjà avoir des skis larges…

wap9Vers 2000 on remet les peaux pour 250, 300 euh et même finalement 400 mètres de remontée. Les 150 derniers n’étaient pas prévus au départ mais c’est tout ce qui fait le charme des boucles on peut improviser au gré des idées et des envies.

wap10Le tout dans un cadre 4 étoiles ici sur fond de Puy Gris et de Charmet de l’Aiguille.

wap11Bon alors Jo au lieu de mater le Mont Blanc, tu va le tester notre petit supplément poudreuse du jour.

wap12D’accord, d’accord, Jacques j’y vais, plutôt bon en plus

wap13N’est ce pas Jacques… Voilà après ça on retrouve la trace de montée et une superbe Voloneige nous conduit tranquillement à la voiture où on conclut lascivement allongé dans l’herbe verte (enfin ça manquait un peu de bières…) cette super boucle de très bon ski (d'autres infos ici).

Partager cet article

Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 18:44

Un peu la flemme après la goulotte d’hier, mais finalement je me laisse tenter par l’invite de Cécile. Départ de la voiture à 8h pour un retour vers 13h (c’est qu’il y en a qui bosse l’après-midi). Cool comme c’est tout prêt je pourrais encore faire la sieste…

gld1On se rate au départ de Freydière, je suis devant ou pas ? Finalement après quelques tentatives d’échanges téléphoniques plus ou moins fructueux, j’ai environ 20 minutes d’avance, l’occasion de profiter du joli panorama du lac du Crozet en attendant.

gld2Julie, Cécile et Sébastien au dessus du verrou du Doménon, que du light… comme dit Lio va aussi falloir qu’on songe à s’alléger (je parle du matos bien sûr) pour envisager plus tranquillement les grandes bambées qu’on aime tant.

gld3Bon là ça ne fait que 1700 et à part un petit coup de chaud sur la fin ça pouvait aller. Sommet de la Grande Lance de Domène sur fond de Gd Pic et de Belledonne nord, bien enneigé à ces altitudes et sous cet angle.

gld4Moment sympa au sommet, puis descente en transfo à point, un peu marquée par les passages au départ.

gld5Puis parfaitement lisse dans la variante de descente directe sur le col de la Pra. Bon même si le retour à la voiture est un peu plus laborieux, soleil, belles courbes en haut, bonne compagnie, voila une sortie qui redonne de la motive pour le ski.

Partager cet article

Repost0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 12:57

Ca faisait longtemps et ça nous manquait finalement

sult0Ces levés à pas d’heure pour un départ de nuit.

sult1Vite oubliés toutefois quand on émerge de la forêt.

sult2Aujourd’hui après avoir craint le pire et bien non, finalement les nuages nous ont fait le bonheur de se dissiper et on a eu droit à notre levé de soleil.

sult3Pour retrouver la si belle ambiance de ces jolies falaises. Dans le couloir la neige n’est pas encore transformée du coup la trace est un peu dure à faire.

sult4Mais c’est très secondaire, le couloir des Sultanes n’est pas très long alors avec Carine, Djé et Lio on l’a vite avalé.

sult5Descente sans histoire.

sult6Avec même un peu de poudreuse dans les contres pentes rive droite. Cool on aurait eu tort de s’en priver.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 23:52

Week-end de repos certes mais une petite Dent de Crolles, la première de l'année ça devrait le faire.

dc1Ambiance printanière au parking, un rapide coup d’œil sur le pas, oui ça devrait passer. Pas de skieur en vue mais 4 base-jumper qui remontent pour un deuxième saut, cool ça nous promet un beau spectacle.

dc2Montée sans histoire, c’est tracé en piétons/raquettes. Comme attendu compte-tenu de l’horaire la neige est bien molle et à ski on devrait arriver à ne pas déchausser, une trace de descente est d’ailleurs visible dans le pas. Au sommet il ne fait pas froid, aussi on attend tranquillement nos amis base-jumper pour échanger quelques impressions sur ce sport qu’on ne connaît pas. Ambiance plutôt décontractée avant sûrement un bon moment de concentration.

dc43 sont équipés de combinaison wingsuit et partent 100 m au nord du sommet, l’un n’en n’a pas et désescalade à quelques dizaine de mètres au nord du sommet pour se placer sur une vire. Concentration avant le saut qui s’effectue sans gant pour avoir un meilleur feeling pour saisir la poignée du parachute nous dit-il.

dc3Pour les autres le passage du plateau est à finesse 2,8 pour des combinaisons à finesse 3. L’ensemble du saut représente environ 1 minute 30 de vol avant ouverture, pas mal paraît-il.

dc5Le grand saut… Pour les 3 autres si on ne voit pas le «décollage» après c’est vraiment impressionnant à suivre en vol, ça file comme des obus… Un seul passera le plateau, les deux autres ouvrant avant. Pour s’être reparlé en bas, l’un n’est pas passer à cause de crampes, c’est que la position de vol est quand même un peu physique à tenir et pour un deuxième vol il a préféré assurer (on le comprend parfaitement…). Pour eux, si la Dent n’est pas un saut de débutant, ce n’est pas un saut trop technique, pour nous c’est vraiment un autre monde

dc6On revient au notre d’ailleurs pour aborder la descente, il faut faire un peu attention aux cailloux mais en choisissant bien ça passe tranquille.

dc7On enchaîne même quelques jolis virages. Un passage en escalier avant la vire, un petit saut pour franchir celle-ci et hop le tour est joué.

dc8On rejoint le haut du champ où il est facile de trouver une ligne assez enneigée pour skier sans soucis et avec plaisir jusqu’en bas. Voila un première Dent cette année mais aussi en ce jour, si je n'ai pas pu me rendre au col de l'Arzelier, une grosse pensée pour les proches de Nico. Qu'est ce qu'on a sué gamin pour te suivre sourire aux lèvres dans nos midi/deux endiablés... Quelques photos souvenirs ici.

Partager cet article

Repost0