Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 16:57

Avec tous ces orages et ces températures fraîches, c’est sûr il doit bien y avoir un peu de poudreuse à aller chercher dans quelque couloir nord. L’équation du jour étant aussi de ne pas trop porter et de revenir pour la mi-journée, le choix se porte sur le couloir nord de l’Aiguille Noire. Repérer il y a quelques années lors d’un passage dans le coin avec Simon, il devrait faire l’affaire même si pour l’atteindre il y a les quelques longs plats des lacs de l’Etendard.  

an1Bon je confirme c’est plat et long, m’enfin bon il ne fait pas trop chaud et le Mp3 m’accompagne alors ça va. Ici le Lac Blanc où comme Lio n’est pas là pour me materner, ce coup-ci je fais bien gaffe de ne pas mettre les skis (et les pieds) dans l’eau

an2Au milieu du couloir pas de problème ça va être bon.  

an4Le couloir nord de l’Aiguille Noire, court mais très joli. 2 autres candidats que j’ai doublés dans la montée au refuge, sont à l’attaque

an5La suite passe par une courte remontée à l’aiguille de la Laisse dont la face nord, outre qu’elle permet une descente directe sur le refuge en évitant tous les plats des lacs, sera aussi en très bonnes conditions (toute lisse avec juste ½ cm de poudreuse…divin).

an6Une petite vue d’ensemble pendant la remontée au dessus du refuge, sous la flèche le couloir, à droite l’Aiguille de la Laisse et sa tranquille face nord (au fond bien trop loin… la Cime du Sauvage et l’Etendard).

an7Après ça il n’y a plus qu’à se laisser glisser sur les pistes de Saint Sorlin qui ramènent à quelques minutes de la voiture, non sans un clin d’œil au passage aux superbes Aiguilles de l’Argentière et leurs nombreuses voies d’escalade. Voila du bon ski tout en musique avec Colplay (gai et entrainant pour commencer), Bob Marley (une compile qui rappelle toujours des souvenirs), Izia (cette petite je vous la conseille vraiment), Radio Head (je ne m'en lasse pas), Police (Synchronicity concert du temps où ils chantaient bien, pas comme lors de leur tournée de reformation…) et enfin Crandberries (eux ça faisait vraiment longtemps…).

Partager cet article

Repost0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 22:31

1050 mètres de montée, 2300 de descente, un sommet à plus de 3600, pas de portage et surtout un départ ski à 9h, ah oui on prend !!! Où c’est-ce truc là, à Cham ? Bin non même pas, en Maurienne tout simplement.
al19h donc avec Simon, Hugues, Cécile et Sébastien nous sommes prêt, mais va-t-on vraiment faire une rando ? Mais oui puisque pour la modique somme de 8 euros on gagne le sommet des pistes de Bonneval d’où une première descente nous amène dans le vallon d’Andagne.

al2Il n’y a plus ensuite qu’à remonter tranquillement celui-ci pour gagner le col de la Fourche. Derrière Cécile les versants sud sont bien déneigés (Dom Jean Maurice, Méan Martin, Buffettes) 
al3

Du col, vue sur la chaine frontière où les Levanna et les arêtes du Mulinet résistent comme elles peuvent aux envahissants nuages venus d’Italie.
al4Pour l’heure nous on poursuit notre ascension par le superbe glacier supérieur du Valonnet, la trace est un peu raide mais le cadre est splendide.
al5

Emporté par notre élan on continue d’ailleurs avec Simon jusqu’au dôme du Grand Fond qui s’il nous offre une jolie perspective sur l’Albaron, nous oblige à redescendre légèrement pour gagner le col du même nom.
al6Dôme et col du Grand Fond vus du sommet de l’’Albaron. A noter que les ultimes mètres de celui-ci ne sont plus si trivial que ça, l’escalade (et surtout la désescalade) n’y sont pas si faciles. De multiples encrages et bouts de corde permettent de poser éventuellement un rappel, on peut aussi se passer de tout ça au prix d’un parcours méticuleux, c’est que les chaussures de skis j’avais oublié comme c’étaient peu pratiques sur le rocher…
al7

Après ces quelques distractions sommitales, à nous la descente, dans la tranquille pente sommitale d’abord.

al8Puis de concert sur le Glacier du Valonnet ensuite. La neige y est encore légèrement poudreuse.
al9Petit pause au milieu des crevasses.

al10Et superbe ambiance au milieu des Séracs. Le haut de la descente est large et tranquille, ensuite le goulet final demande un peu plus d’attention pour trouver le bon cheminement au milieu des barres. Aujourd’hui c’est sans problème toutefois du fait des nombreuse traces de passage du week-end.

al11Sous la face on retrouve une moquette d’enfer.

al12Dont on se repait sans modération avant de rejoindre les pistes de Bonneval. Voila une journée bien tranquille pour une descente que j’avais envie de faire depuis longtemps depuis le temps qu’on vient en vacances d’hiver par ici. Merci Fabienne, Philippe et Pascal pour les infos suite à votre passage ce week-end

Partager cet article

Repost0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 15:59

Aller le retour de la fraicheur redonne un peu de peps pour skier, alors autant profiter justement de cette fraicheur pour aller ce samedi dans une face bien ensoleillée, la face sud est de Polset par exemple.
aps1Ambiance froide (-3) et joli saupoudrage au départ. On avait déjà visiter ce coin plus tard en saison il y a 2 ans, alors même si aujourd’hui la limite d’enneigement est un peu plus haute, les 400 mètres en baskets passent vraiment facilement.
aps2Montée très tranquille car le dégel ne sera pas violent et puis on attend Cécile et Loisyann qui outre leur léger retard au départ, s’ingénient à prendre quelques chemins de traverses (la Vanoise sans carte pour un béotien c‘est pas si évident que ça…).
aps4En montant on rencontre Olivier, avec Babeth, Cécile, Loisyann, Cyril et Stéphane nous seront donc 7 pour aborder cette vaste face où les possibilités de descente sont nombreuses.

asp5La petite face sud-est du bas et de la sortie, à 7 ça papote dur et c’est donc presque sans s’en apercevoir qu’on accède au sommet.

aps6Il doit être un peu plus de 11h en tout cas on est largement dans les temps pour les conditions du jour. Pour la descente justement, on choisit le couloir est déjà descendu par quelques skieurs un peu plus tôt. La neige y sera très bonne, quelques cm ramollis sur un fond ferme avec un accroche excellente.

aps8Cécile à l’entrée du couloir
aps7Stéphane dans la partie haute.

aps9A mi hauteur on quitte le couloir initial par un traversée descendante où Cyril va tester la petite étroiture. Jolie ambiance et décontraction c’est le crédo de la journée.
aps10

Loisyann dans le deuxième couloir, juste au dessus de Cécile on devine la petite traversée un peu dry ce jour.
asp11Une dernière étroiture facilement négociée et hop on rejoint le bas de la face.

aps3Notre petit circuit vu à la montée.

aps12Plus bas et jusqu’à la limite de l’enneigement ça déroulera tranquillement dans une transfo parfaite. Une joyeuse bande, une super neige, un horaire de levé tout à fait raisonnable, malgré la pauvreté du manteau en bas ça donnerait presque envie de prolonger un peu la saison tout ça (d'autres infos et photos ici)

Partager cet article

Repost0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 22:39

Enfin une belle journée bien fraiche, oui mais bon je travaille aujourd’hui, un petit tour en VTT ce soir alors…VTT, VTT oui bof…retour express à la maison entre midi/deux et chargement du matos de ski. Et hop départ dès la fin du taf pour à nouveau le Gd Colon, le couloir n’a pas du trop bougé depuis samedi et il y avait un peu de marge. 
aft1Montée plus rapide cette fois, pas de pause discussion et la petit brise de nord incite à être tonique. Mêmes conditions d'ascension tout à fait tranquille en basket.
aft2Après 1h15 je suis au sommet, cool et frais. Petite pause contemplative, jolie lumière du soir. Je suis en avance sur le coucher de soleil mais je ne l’attends pas car Julie elle, m’attend, et on ne fait pas attendre Julie (enfin pas trop...).
aft3Si le niveau de neige a bien un peu baissé la descente est encore meilleure que samedi, tout est en névé et avec la fraicheur ambiante le ski n’enfonce jamais de plus de 2 cm, ça déroule donc à grande vitesse.
aft4Le bas du petit couloir magique du point de déchaussage à 1620 ce coup ci soit à 170 m de déniv de la voiture. Même pas 2h aller/retour, juste le temps un bon footing ou d’un petit tour VTT du soir quoi, mais bon le ski sur un beau sommet grenoblois c’est quand même plus fun non.
aft5Et puis bon si en cette maigre saison pour le ski de proximité si on avait déjà fait un avant taf, un midi deux, il manquait encore un après taf. D’habitude c’est plutôt comme ici à la dent de Crolles mais ça faisait longtemps que je me disais qu’au Gd Colon aussi ça devait passer crème. Juste un petit regret cependant, m'être décider trop tardivement et du coup ne pas avoir pu entrainer quelques camarades slieurs dans ce joli footing. 

Partager cet article

Repost0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 17:12

Encore un week-end d’été, une très grosse crève, alors pas de grande bambée avec levé à pas d'heure, cette fois ce sera activité d’été. Barbeuk ce soir, escalade demain, mais avant ça pourquoi pas une petite friandise neigeuse vite fait et tout prêt d’ici. Difficile à trouver vous allez me dire avec ces conditions. Mais non c’est justement dans ces conditions qu’il faut aller la déguster celle-ci.

gcl0Départ vers 9 heures en basket.

gcl1Grenoble sous le soleil. Sous cet angle,

gcl2ou sous celui-ci on se demande bien pourquoi on a monté les skis. Certains promeneurs sont septiques voir goguenards, et pourtant le versant ouest du Grand Colon par ce petit couloir, c’est la valeur sûre de la fin de saison.
gcl3Une montée très tranquille et intégralement au sec (on doit traverser en tout à peine une centaine de mètres de neige) où on a tout loisir de discuter et d’admirer le paysage. Une pause contemplative au sommet et hop, il est 11h, y a plus qu’à déguster
gcl4La calotte d’abord où Stéphane, Hugues et Pascal s’en donnent à cœur joie.

gcl8Mach 12 ???

gcl5On entre ensuite dans le couloir, quelques mètres plus raide toujours excellents.
gcl6Le couloir lui-même qui, un peu encaissé et mieux abrité du soleil que le reste de la face, conserve toujours aussi bien la neige.
gcl7En cette année de vache maigre il nous ramènera encore une fois à environ 100 mètres de dénivelé de la voiture. Cool mais à méditer cependant si on compare à 2009 par exemple où un mois plus tard on était descendu à 50 mètres de la voiture.

Partager cet article

Repost0