Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 21:27

Vers 16h ça à l’air de s’éclaircir vers l’ouest alors pourquoi pas un petit tour à Chamrousse, ça permettra de voir ce qu’il a neigé et d’attraper peut-être de jolies couleurs. Beaucoup de skieurs de piste du coup j’attends que la station se vide pour attaquer. 17h15 de toute façon c’est le bon timing pour profiter de la lumière du soir.

sch1De ce coté je ne serais pas déçu, c’est splendide.

sch2Coté neige par contre, il n’est quasi-rien tombé, quelques centimètres qui ont du mal à cacher la misère sur piste mais qui repeignent avantageusement la montagne. Quelques traces aux Vans. Je ne traîne pas trop en haut, je suis absolument seul mais j’ai oublié mon sac à dos à la maison du coup je n’ai ni coupe vent, ni vrais gants.

sch3Un dernier coup d’œil vers la Muzelle et je rejoins la voiture alors qu’il fait encore largement jour. Mes premiers virages à ski depuis plus d'un mois, pas désagréable mais avec ces conditions on doit pouvoir aussi continuer la glace le week-end prochain.

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 19:00

Comme le dit Lio une sortie juste pour garder contact avec l’activité. Pour aller humer l’air de la montagne aussi, voir ce qu’il est tombé comme neige et imaginer comment pourrait être la glace.

pou1Ambiance bien blanche et neige lourde ce sera le programme du jour. On trouve les premières traces de neige juste avant les Seiglières. Environ 10 cm de fraîche à Casserousse puis ça augmente régulièrement avec bien 30 à 40 vers 2000.

pou2Même la Chartreuse à retrouver sa couleur blanche mais là bas il n’y avait quasiment plus rien selon les orientations.

pou3

 

 

 

 

Coté qualité c’est très très collant et si je pensais bien qu’avec mes vieilles peaux j’aurai des problèmes je n'imaginais pas que ce serait à ce point. Absolument rien à y faire même dans la trace, à peine grattée quelques dizaines de mètres plus loin je me retrouve avec 2 gros sabots…vive le plaisir de la glisse.

Pour la descente après un passage par la Brèche Robert sud je rejoins la Croix pour une descente plaisante sur piste. Là haut le vent de nord souffle très fort, tout ça associé à l’épaisseur de fraîche ne promet par forcément grand chose de bon pour les prochains jours, mais bon on verra…

 

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 15:30

Voila une petite rando qui si elle ne présente guère d’intérêt au printemps lorsque la route de l’Ecot est dégagée et que le bas est souvent déneigé, prend tout son sel en début d’hiver. Les pentes de ce paisible dôme de 2641 m perché juste au dessus du refuge des Evettes sont en effet relativement peu exposées au vent et leur orientation nord garde la neige longtemps poudreuse. L’accès se fait par le chemin classique de montée au refuge duquel il ne s’écarte que sur les 100 derniers mètres mais à cette époque, avec un départ de Bonneval, un large choix de pentes, la balade a une toute autre saveur. Comme en plus le paysage est à la hauteur, avec Agnès, Anne et Pascal on en est revenu enchanté. La suite en image.

arp0Après un départ tranquille sur la route damée de l’Ecot on attaque les belles pentes qui montent vers les Evettes

arp1Les 300 premiers mètres ont été tracés la veille mais la trace toute ravagée ne nous plait pas alors on va faire la notre un peu plus à droite.

arp2La neige à l’air prometteuse, serait-on les rois du monde ?

arp3Le panorama est splendide, ici vers l’Aiguille Rousse (quelle ligne...)

arp4Là en direction de Bonneval.

arp6Après une première partie à l’ombre le soleil nous rattrape dans cette belle combe à l’issu de laquelle on tournera à gauche pour accéder au sommet

arp7Et découvrir le célèbre cirque des Evettes, Agnès n’y était jamais venu.

arp5Où les Arêtes du Mulinet sous lesquelles passent la classique traversée Carro/Evettes. Pas de vent il fait bon, on a le temps de paresser un peu pour contempler à notre aise quasi tous les sommets de Haute Maurienne (Pour les amateurs la Grande Ciamarella est encore en glace). 

arp8La descente est plaisante dans une neige assez facile.

arp9Tant dans les pentes ensoleillées et débonnaires du haut.

arp10Que dans celles un peu plus soutenues et à l’ombre du bas.

arp11On en profite jusqu’à la dernière goutte avant de rejoindre le chemin de l’Ecot pour se laisser tranquillement glisser jusqu’à Bonneval. C'était vendredi 31, une bien belle façon pour nous de conclure 2010.

Partager cet article

Repost0
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 16:15

Après quelques années sans, il nous semblait que la cuvée Ouille Allegra 2010/2011 pourrait n’être pas trop mal. Une quantité honnête de neige à Bessans, un travail du vent présent mais semblant plus modéré que vers Grenoble, aller c’est décidé, même si le temps doit se dégrader à la mi-journée, on compte sur les éclaircies du matin ce mardi pour aller déguster ce cru pré Saint Sylvestre.

ao1Départ un peu avant 8h de Bessans, température clémente pour le lieu (- 12) et ciel encore clair lorsque qu’on arrive au hameau de la Goulaz.

ao2Pour franchir le verrou avant les alpages de la Buffaz, on profite agréablement d’une trace de la veille. Sur fond de Bessanese le temps commence doucement à s’ennuager.

ao3Si parfois le soleil est même complètement masqué et les hauts sommets pris, notre sommet résiste assez bien. Ca fait un moment qu’on a perdu la trace de montée effacée par le vent mais la progression n’est pas trop difficile. Il y a quelques zones d’accumulation mais aussi de larges zones où si la neige est un peu densifiée par le vent, ça ne devrait être pas mal à la descente.

ao4A partir du Clapier Vert, le vent nous rappelle quand même qu’on est en Haute Maurienne en décembre et l’ambiance devient un peu plus rude. Ce n’est pas cette année qu’on se fera dorer la pilule adossé au superbe Cairn sommital. 

ao5On ne traine pas donc et on profite des belles éclaircies pour aller gouter toute cette neige.

ao6Un peu dense mais très skiable même avec nos allumettes.

ao7Sur ce coup c’est sûr on regrette nos Powder.

ao8Aucune touchette, 1400 mètres de bon ski, on ne pensait pas trouver de telles conditions cette année.

ao9Pour terminer cette belle matinée un clin d’œil à d’autres habitants des lieux.

ao10Et toujours de ci de là des cascades en fort bon état.

Partager cet article

Repost0
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 16:52

9h30 parking de Casserousse, il fait –12  (pas si pire donc) et il y a, on a compté… 55 voitures garées. Toutes des voitures de randonneurs puisque le téléski et la piste sont fermés. On pourrait donc croire que ça va être la cohue mais même pas, la fréquentation est tellement étalée qu'on croisera assez peu de monde.

eu0Une énième photo de l’aglo grenobloise, une vraie pépinière pour montagnard, ceci et les conditions du moment un peu complexes expliquent parfaitement la fréquentation du jour.

eu1La montée par les Pourettes est toujours aussi jolie, récompensée comme il se doit par l’arrivée au soleil à la brèche Robert nord.

eu2Après cela on file vers le Grand Eulier où sur fond de sommets belledonniens bien connus, Georges passe le bonjour à Cyril.

eu3Il est 11h et malgré les passages seul le versant sud est tracé, on ne se prive donc pas d’en essayer un autre

eu4On y trouve 30 à 40cm de neige légère et non ventée qui si elle est très agréable à skier, impose quand même un peu de retenue dans les zones rocheuses où la sous-couche et l’épaisseur ne sont pas encore assez importantes.

eu5Enfin bon pas mal quand même tout ça d’autant que sur le bas on peut vraiment y aller franchement…

eu6Pour le retour après avoir même tracé un peu, on évite les Pourettes pas encore assez enneigées, pour passer tranquillement par la Croix. L’occasion de se plonger un peu dans l’ambiance station, bien ouverte aujourd’hui. Voilà, tout ça à 2 pas de Grenoble et à 20 minutes de chez Georges… cool on sera largement à l’heure pour notre autre activité préférée : la sieste.   

Partager cet article

Repost0