Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 19:04

Je ne pensais pas revenir ici à ski cette année, mais c’est vraiment l’endroit que je préfère pour occuper un petit moment. Alors bon comme cet aprem je n’ai qu’un petit moment…Aujourd’hui il n’y a qu’une seule trace depuis les dernières chutes de neige et elle s’arrête bien avant le pas.

dca1Il y a par contre beaucoup de monde qui batifole dans le champ, je n’en avais jamais vu autant ici.

dca2Plus haut avec un planeur en arrière plan, hors cadre il y a aussi un parapente.

dca3Pas farouche et bien occupé à se repaître de l’herbe apparente.

dca4Le pas est encore bien enneigé et c’est sans quitter les peaux que je m’offre la dernière croix de la saison ?

dca5J’ai droit à un petit rayon de soleil pour la descente, cool. Et pour les conditions de neige même si c’est normalement vraiment la fin cette fois : le pas et la traversée passent très bien, dans le champ si on ne peut pas envoyer les grandes courbes en restant dans les petits thalwegs repérés à la montée, en étant méticuleux quoi, ça passe crème…

Partager cet article

Repost0
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 17:10

Aujourd’hui on voulait rentrer tôt avec Manu, on se laisse donc tenter par une face est (la plus belle parait-il) dans le Dévoluy. Le départ est fixé très, très tôt mais ce coup-ci je n’ai pas de problème de motivation. Etienne se joint à nous et c’est à la frontale qu’on attaque. Cet itinéraire est parfois très fréquenté, aujourd’hui il y a bien quelques voitures mais vu notre rythme d’ascension nous ne croiserons personne avant la descente.  

ch1Magnifique levé de soleil, là je suis sûre que vous commencez à reconnaître l’endroit.

ch2Un peu plus haut, notre célèbre itinéraire s’immisce malicieusement à l’intérieure des 2 belles falaises qui barrent l’accès au sommet.

ch3Des Chourums ça s’appelle par ici, Manu dans une variante d’entrée du premier.

ch4Si pendant toute l’approche la neige transfo promet d’être super à la descente, on se posait quelques questions sur l’intérieur des Chourums. Dans le premier c’est encore poudreux mais une coulée venue du haut a bien goulotté le centre.

ch5Sortie de la gueule du loup, splendide ambiance.

ch6Etienne dans la courte pente de neige qui mène au deuxième Chourum.

ch7La neige dans celui-ci semble prometteuse…

ch8Et en effet, elle l’est, elle l’est…Personne n’est repassé par ici depuis la dernière chute alors pour notre plus grand plaisir on trace, on trace.

ch9

Belle trace…non ?

ch10Sortie du second Chourum, toujours de la bonne neige et de l’ambiance.

ch11Ca y est on sort sur la crête du Grand Ferrand, il n’est même pas 9h alors on s’accorde une petite pause. Il fait juste la bonne température mais ça chauffe quand même beaucoup au soleil.

ch12Aller toujours personnes en vue alors on y va. Si ici c’est bien expo comme prévu la neige est excellente.

ch13A l’entrée du premier Chourum, ça y est on entend les suivants et on s’arrête pour les laisser passer.

ch14

8 personnes en tout, groupées en plus ce qui est plutôt pratique pour nous. Tout cela est très convivial et on peut reprendre tranquillement notre descente.

ch15Vraiment en supers conditions ce Chourum du haut. On a du mal à imaginer que parfois un rappel est nécessaire pour le franchir. 

ch16Une fois sur la banquette, les options divergent. Avec Etienne on évite le Chourum du bas en allant carver à mac12 la transfo à gauche. Pendant que Manu et ses petits skis vont taquiner la goulotte. Ca passera aussi assez facilement moyennant une dizaine de mètres de piolet ski.

ch17Quelques minutes après s’être séparé on se retrouve tous en bas. Sur la droite nos belles pentes en transfo.

ch18Le reste de la descente se résume à une longue session de moquette impeccable qui nous ramène en quelques minutes à 50 mètres de la voiture. Il est à peine 11 heures on pourrait presque être de retour pour l’apéro …

Partager cet article

Repost0
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 18:46

Aujourd’hui le créneau promettait d’être court voir inexistant… mais Lio est dispo et on s’était promis de se recroiser rapidement dans des circonstances plus heureuses avec Louis. Alors on ne se laisse pas décourager par un départ de Grenoble sous un ciel qui semble bien bâché, confirmé rapidement par quelques petits plocs/plocs sur le pare-brise.

fut1Et d’ailleurs au départ même si on marche quelques minutes ça ne se présente pas si mal.

fut2Le regel bien que superficiel est plutôt pas mal.

fut3La face du jour, dans laquelle on trace un cheminement un peu plus direct que celui décrit dans le topo, a une belle ampleur.

fut4Bon on a aussi droit à notre bonne averse de neige mais ça met un peu d’ambiance.

fut5Et si le début de la descente se fait un peu sous la neige, ensuite ça s’améliore rapidement et Louis peut envoyer les grands virages  (qu’est ce que ça descend vite ces djeuns en gros skis…).

fut10Nous bin on suit, on suit…

fut6Et comme il se met même à faire même presque beau...

fu7... les couleurs de Laa-Laa redeviennent presque flashies

fut9Sur le bas ça se ramollit un peu mais en restant léger ça passe pas mal. On finit même par de grandes sections de ski sur herbe, vraiment top les pâturages savoyards. Et c’était où tout ça ? bin ici pardi.

Partager cet article

Repost0
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 22:00

Gros manque de motivation hier, un départ prévu très tôt, une nivo/météo qui s’annonce compliquée, et je renonce au dernier moment à accompagner Lio et Manu. J’étais prêt à rester à la maison mais finalement Cécile et Loisyann partant plus tard je les retrouve vers 8h. On n’a pas vraiment de but précis alors on décide d’aller à Prabert avec une idée de balade qu’on adaptera aux conditions rencontrées. Une fois sur place c’est la foule des grands jours et les montagnes sont bien chargées.

Ps1On fait un bout de chemin avec Daniel puis vers 1900 on quitte l’autoroute de la Jasse et du Col de l’Aigleton pour se diriger vers le couloir ouest du pas du Pin. A partir d’ici on ne croisera plus personne à part lors de notre passage au Pas de la Coche.

Ps2Il nous faudra par contre en permanence adapter notre cheminement aux conditions de neige. Ca commence dès le début du couloir ouest ou l’épaisseur de neige très conséquente nous pousse à rejoindre l’arête rive droite.

Ps3Celle-ci nous offre une montée très esthétique et sûre. Une fois au Pas du Pin on ne traîne pas trop car le versant est chauffe bien.

ps4On y rencontre beaucoup moins de neige meuble, la couche n’excède pas 5 à 15 cm sur un fond ferme.

Ps5Belle corniche avec une poudre un peu réchauffée rive gauche.

Ps6Encore bien froide rive droite. Vers le bas du couloir on est obligé d’emprunter des pentes plus chaudes mais moins inclinées et on rejoint les traces en provenance du Pas de la Coche.

Ps7Remontée rapide au départ car ça chauffe bien, puis très vite on atteint des pentes tranquilles, ici sur fond de Grand Pic. Pause Pique-nique au Pas de la Coche, petit retour sur nos pas, certaine ayant oublié quelques affaires en route, et on repart vers la Pointe du Sifflet.

Ps8La montée est tranquille, on reste le long de l’arête pour la vue et pour éviter les pentes sud. Toujours de très jolis passages en arête donc.

Ps9Sommet très panoramique. Une fois qu’on a fini le chocolat on va voir ce que donne la descente la plus soutenue de la journée.

Ps10Si pour la pente c’est bien raide en haut, pour la nivo c’est ici qu’on a rencontré le moins de neige, à peine 5cm sur un fond de veille neige «dure mais tendre».

Ps11Nous avions déjà fait ce couloir avec Loisyan mais on ne l’avait jamais vu aussi rempli. Après le départ assez étroit ça déroule dans une neige assez physique.

Ps12Cécile qui a préféré redescendre par l’arête nous rejoint au pied de la face et on se laisse glisser tranquillement vers la voiture dans une neige encore pas mauvaise. Il est tôt alors on a le temps de profiter du goûter au Mûrier, tarte aux cerises, Perrier, bière, chocolat, un bon cru comme la neige du jour, mais à déguster avec précautions.    

Partager cet article

Repost0
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 22:21

La Dent de Crolles on y est souvent seul et c’est vraiment beaucoup de souvenirs pour notre petite équipe de randonneurs de midi/deux de la zirst, aussi pour conclure la saison en Chartreuse on avait vraiment envie d’aller y faire un tour.

dc1Tout le monde n’est pas dispo, Hugues s’est joint à nous et comme il est parti un peu en avance on est prêt à faire fumer le bitume pour le rattraper.

dc2Comme hier soir à Chamechaude, compte tenu du redoux passé, les conditions d’enneigement sont très bonnes.

dc3Le temps est un peu moins clément et une brise vivifiante nous fouette bien à la sortie du Pas de l’Oeille.

dc4Sourire un peu crispé au sommet, la dernière de la saison dernière c’était un 10 avril finalement malgré un enneigement moindre cette année on y est presque.

dc5Neige assez bonne dans le pas, un peu moins dans la prairie où ça regèle et ça se croûte un peu, mais plus on descend plus ça s’améliore.

dc6Et puis une fois à la voiture Hugues nous a prévu une petite douceur, Tokay vendanges tardives, vraiment excellent. Si c’est pas beau tous ces sportifs en pleine récup…  

Partager cet article

Repost0