Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 19:11
Petite boucle de 2 heures sur les inépuisables chemins du Mûrier cet aprem. L’un poursuit sa rééducation de manière active. L’autre récupère aussi activement que possible d’une soirée terminée à l’heure où normalement à cette époque on se retrouve pour partir en rando (bin ouais les retrouvailles avec de vieux ami(e)s de fac ça dure souvent jusqu’au bout de la nuit...). Enfin tout ça est bien agréable et se marie très bien finalement.
Et puis bon on ne résiste pas au plaisir de sortir avec nos deux bêtes de courses. Y en a quand même un qui est vachement plus moderne que l’autre… non ? … Bon d’accord mais ça va
sûrement bientôt changer.

Partager cet article

Repost0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 22:22
Le soleil s’obstinant à se cacher en fin d’après-midi ce ne sera pas une sortie vespérale en Voloneige mais la première sortie VTT de l’année. La dernière devait bien remonter à au moins 4 mois mais avec toutes ces randos, même si ce n’est pas exactement le même effort ça monte tout seul. 
Accompagné en plus des voix d'«Antony & The Johnsons» tout ça est diablement léger (essayez vous verrez…) et c’est presque sans m’en apercevoir que j’arrive au fort des 4 Seigneurs. Pour la descente je passe à U2 et j’essaye ma «directe» (c’est à dire des bouts de cheminements raides entre des bouts de piste forestière). Au début ça va ensuite je m’aperçois que tout le versant nord est en pleine coupe forestière…
Ca veut dire chemins encombrés d’arbres ou complètement retaillés et boueux. Ca me vaudra une petite remontée pour rejoindre la descente «classique». Sur celle-ci c’est comme avec les skis larges ça déroule rapidement. Bon le VTT c'est pas désagréable mais vivement la prochaine à ski.  

Partager cet article

Repost0
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 21:22

Eh mon ami t’aime ça les descentes en VTT !
Les descentes pentues, les descentes glissantes, les descentes feuillues,
Ben Uncle tom il a un super pattern pour toi
La descente du Mûrier two thousand eight
Avec la descente du Mûrier two thousand eight,
Tu vas voler, t
u vas glisser, tu vas t ‘éclater…
C’est pas beautiful ça …

Bon aller j’arrête là c’est beaucoup moins bien que l’original et en plus y pas l’accent. Mais c’était aussi pour faire un clin d’œil à Uncle Tom/Robocop/Yannick et à la touche d’humour, à la mode tetesaclaques.tv qu’il a mis dans le film projeté hier au festival du film de montagne de Grenoble et retraçant leur belle expé au Groenland. Aller Yannick bonne rééduc et pas trop de bières...
Sinon quand même, aujourd’hui, avec ces conditions humides et toutes ces feuilles, le Mûrier était un terrain de jeu idéal. Pas de traîtres cailloux cachés sous les feuilles, uniquement le plaisir de la glisse sur 800 m de dénivelé.

Et même sa trace à faire dans l’épais tapis de feuilles presque comme au ski.

Des passages peu ou pas du tout fréquentés (la plupart ne sont pas sur les cartes) avant de terminer par le raide sentier de la combe de Gières. Parmi les multiples façons de redescendre de là haut, par ces conditions, celle-ci est vraiment dans le top (peut-être même dans le top1).

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 12:06

Quand il fait beau mais qu’on a rien prévu, pour improviser quelque chose il reste le VTT. Pour quelques heures et sans aller bien loin la région regorge de possibilités. L’occasion donc aujourd’hui de faire un tour vers St Paul-de-Varces.

En quelques jours la neige a bien fondu et les crêtes Pic Saint Michel/Cornafion retrouvent un look automnal plus classique pour l’époque. Il y avait longtemps que je n’étais pas retourné dans ce coin en VTT et le parcours du jour, que j’avais déjà fait de nombreuses fois dans les 2 sens a un peu changé. Les chasseurs que l’on rencontre sur la montée vers la montagne d’Uriol nous disent que le sentier qu’on prend est barré par le propriétaire de la ferme d’Uriol et qu’on ne pourra pas passer. L’un d’eux nous conseille même de rejoindre la crête par le circuit de la Lampe. On ne sait pas vraiment si c’est juste pour qu’on les laisse tranquille, en effet ils sont en poste jusqu’à la ferme, mais comme on n’est jamais passé par-là on essaye.
Ca monte raide et après un peu de poussage on débouche sur la crête 150 m plus haut qu'habituellement. C’est étroit mais roulant avec de beaux points de vues et quelques passages un peu technique. Pour la suite il nous faut encore ruser avec les barbelés et les panneaux propriété privée (les chasseurs avaient raison ça doit bien être barré à la ferme d’Uriol) puis on retrouve le parcours classique. Un sentier d’abord à flanc, qui semble très peu fréquenté, puis à partir d’Uriol, la large route forestière qui monte depuis Vif.
Si on fait abstraction de l’énorme ligne à haute tension qui barre tout ce versant, la vue est très jolie à cheval entre Drac et Vercors. Il fait bien bon et après l’hiver du milieu de semaine on est revenu à des températures très douces (tien on aurait sûrement pu grimper aujourd’hui…).
Les belles couleurs d’automnes sont toujours là et les arbres ont encore beaucoup de feuilles malgré la tempête de vent d’hier.

Dans les alpages de l’Echaillon, belle ambiance automnale. Il ne nous reste plus qu'à nous laisser descendre (presque) tranquillement vers la voiture pour boucler. Par rapport au parcours d'origine si ce n'est que légèrement plus technique, c'est devenu encore un peu plus physique, toutes choses très diversement appréciées par Agnès...mais bien belle sortie quand même où à part les chasseurs au début nous n'avons pas croisé grand monde. 

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 23:16

Rien ne s’est passé comme prévu aujourd’hui. Ce devait être une journée d’escalade, ce sera simplement un peu de VTT cette après-midi... quelques regrets quand même vue le temps magnifique. Enfin bon, un départ du Sapey vers 15h d’où je dois rejoindre Fontaine vers 17h en passant par le Saint Eynard, le Rachais et le tour du Néron. C’était un peu ambitieux dans le timing prévu du coup je laisserai tomber le tour du Néron pour descendre directement sur Saint Martin Le Vinoux. C’est qu’une fois en bas il faut encore se débrouiller dans les pistes cyclables Grenobloises que je ne connais pas pour traverser Isère et Drac. Ce sera le seul moment ou je sortirai la carte.

Parapente au-dessus du Saint Eynard. Peut-être un jour je reprendrai… En Automne c’est particulièrement tentant. De belles couleurs évidemment, mais quand même vue d’une paroi….

Sentier automnal, joli, joli... mais bon...

Partager cet article

Repost0