Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 août 2007 7 26 /08 /août /2007 22:39

Malgré un très beau week-end, des préoccupations autres ne nous permettent de nous aérer que dimanche matin vers Chambéry. On va donc faire un tour à la Féclaz, il paraît qu’il y a plein de possibilités VTT. C’est vrai que tout le domaine de fond est fléché VTT, on alterne pistes larges plus ou moins caillouteuses avec petits chemins du même tonneau. Mais comme on est presque en permanence en forêt, on a très peu de vue.
Fecla3.JPGDonc même si on peut aisément y faire des km et s’y fatiguer, c’est vraiment monotone et plutôt décevant techniquement. Pour varier un peu on avait débuté par des chemins hors pistes coté falaise entre la Croix du Nivolet et le Revard. Là c’est parfois plus intéressant mais c’était très boueux avec des zones complètement ravagées par le passage des chevaux ou des tracteurs forestiers.

Fecla1.JPGBon alors Agnès pas cap de traverser

Fecla4.JPGHeureusement l’arrivée au Revard, futur station fantôme vue l’évolution du climat ?

fecla2.JPGEt le beau panorama sur Aix et le Lac du Bourget est venu récompenser nos efforts. Au total presque 3h30 de balade mais bien loin de l’intérêt, du cadre et des panoramas du week-end dernier. Il est temps de retourner en montagne

Partager cet article

Repost0
21 août 2007 2 21 /08 /août /2007 07:16

Après une nuit dans un joli coin tranquille, comme nous en permet souvent le Multivan, pour peu qu’on connaisse l’endroit et qu’on ait le temps de chercher un peu avant que l'obscurité gagne, nous irons ce dimanche vers le col du Mont Cenis.
MC0.JPGLe but du jour est le tour du Signal du Petit Mont Cenis, ça fait 25 km pour environ 800 mètres de dénivelé. C’est très panoramique avec tour à tour, Vanoise, Ambin, Guisallet, Ronce, Lamet. Le tracé est très roulant et malgré quelques passages ou il faut s’employer un peu, on peut facilement faire 100% de la balade sur le VTT. La descente finale sur le lac du Mont Cenis est elle aussi assez facile.

MC1.JPGPremière partie en balcon pour rejoindre le « plat des canons » avec de très belles vues sur la Vanoise. Normalement la Dent Parrachée est la vedette du lieu mais ce jour elle est pudiquement restée cachée dans les nuages.

MC2.JPGEnsuite on remonte un peu dans le domaine skiable de Termignon, là on peut voir la face sud de la Grande Casse.

MC4.JPGBeau plateau sommital avant une grande traversée sous le sommet du Signal du Petit Mont Cenis

MC5.JPGLe col est en vu tout au fond (encore 200 m de dénivelé)

MC6.JPGDébut de la belle traversée finale sous le sommet 

MC7.JPGArrivée au col de Sollière (2639 mètres) point culminant du parcours

MC8.JPGDébut de la descente avec le mont d’Ambin, la dent d’Ambin et le mont Guisalet en arrière plan (de bons souvenirs à ski).

MC81.JPGMilieu de la descente avec les pointes de Ronce et du Lamet (d’autres souvenirs à ski…). 

MC9.JPGAprès un superbe passage dans les gypses, le lac du Mont Cenis se dévoile. Le reste de la descente est rapide et on arrivera au lac sous un léger grain qui passera le temps qu’on remonte à la voiture. Un bien jolie tour avec un panorama varié sur un paquet de sommets skiables du coin. C’est aussi un circuit vraiment adapté au VTT qui fait gagner du temps tout en restant un vrai plaisir vue la grande praticabilité des chemins parcourus.

Partager cet article

Repost0
20 août 2007 1 20 /08 /août /2007 12:48

Départ un peu tardif samedi pour la haute Maurienne, c'est vraiment une belle région, parole de savoyard. Après quelques courses en route, à 17h30 nous sommes à l’entrée du Vallon du Ribon. Il y a longtemps que j’avais envie d’y faire un tour ne serait-ce que pour voir ce qui nous attend au cas où l’on passerait par-là l’hiver à ski.
VTTribon1.JPGLes 200 premiers mètres de dénivelé sont très raides et il faut s’exploser pour rester sur le vélo. Ensuite c’est tranquille puisque pour aller jusqu’aux chalets de l’Arcelle, limite de la route carrossable et de notre balade du jour, il n’y a plus que 200 m de dénivelé pour un peu plus de 6 km.

VTTribon2.JPGFin de la partie raide, on a plus qu’à admirer le paysage, ici 2 couloirs à empiler l'hiver à ski, Roche Michel et Fallet. On passe aussi sous tout le versant est de la Ronce dont on peut admirer les séracs et cascades.
VTTribon3.JPGCa y est on commence à distinguer le font du vallon, c'est sauvage et beau et il n'y a pas un chat à cette heure (beaucoup de marmottes par contre)

VTTRibon4.JPGLes chalets de l’Arcelle sont en vus

VTTribon5.JPGOn s’arrête là pour aujourd’hui il est presque 19h et on a faim. Le coin est très beau et très paisible à cette heure. On doit pouvoir continuer encore facilement au moins 1 km par un chemin avant que cela ne monte vraiment.
VTTribon6.JPGDescente rapide, en 30 minutes on est à la voiture. C’est sûr qu’à ski, en neige molle ou sans neige, ça doit être une autre histoire. En VTT par contre ça donne une belle balade rapide et facile d'accès dans un joli coin qu'on ne voit pas du tout de la vallée. On va pouvoir maintenant aller gouter les spécialités du coin dans un resto à Bessans et réfléchir à la promenade du lendemain.

Partager cet article

Repost0
20 juin 2007 3 20 /06 /juin /2007 08:31
Ca faisait très longtemps que je n’avais plus été sur le Rachais en VTT. Lorsqu’on habitait Meylan j’y allais très souvent car ce coin regorge de possibilités. Pour le tour du Rachais, après une montée routière au Col de Vence, on ne quitte plus les sentiers.
Rachais1.JPGLes passages verdoyants du haut sont plutôt sympas à cette saison. Le chemin est entouré de hautes herbes en fleurs. Ensuite, après une descente versant ouest il faut trouver une suite de chemins à flanc. Ils ne sont pas très bien repérés sur la carte, quelques pointillés qui en croisent d’autres par-ci par-là. Je me demandais quel allait être leur état depuis le temps, en fait ils sont très biens entretenus. C’est globalement à niveau avec quelques courtes montées nerveuses et descentes un peu techniques.
Rachais2.JPGSi on ne se trompe pas on aboutit directement sur le chemin qui permet de remonter au Jalla.
Rachais3.JPGUne fois là haut, la vue est très belle sur tout le bassin grenoblois. Retour ensuite par le classique chemin de la Vierge Noire. 
Rachais4.JPGAprès cela quelques petits bouts de chemin perdus dans les maisons permettent d’aboutir juste à coté de la mairie de Corenc. Pour aujourd’hui, avec la chaleur du début d’après midi, j’ai réussi à négocier une dépose helico, non je déconne, mais une dépose quand même, par Agnès et Julie au col de Vence. Comme cela il ne reste que 400m de montée (+ la remontée au Murier) pour environ 900 de descente. C’est varié, très roulant, jamais très difficile mais avec quelques passages techniquement plaisants.

Partager cet article

Repost0
13 juin 2007 3 13 /06 /juin /2007 19:29

Je n’avais jamais fait ce single grenoblois classique, donc comme Lisa refuse toujours mes avances en terme d’escalade, ce sera petite boucle en VTT en ce début d’après midi. Montée par la route,  c’est bien raide, bon pourcentage, peu de virages, aucun replat. Sous la chaleur à 3h de l’après midi c’est moyen, heureusement qu’il y a quelques zones à l’ombre.
Chalais.JPGUne fois arrivée sur le plateau, le lieu est très beau et un petit détour vers le rocher de Bellevue s’impose. Ca vaut le coup, en plus pour ceux que ça intéresse il y a des panneaux informatifs sur la géologie du secteur. chalais2.JPGC’est fait par un de mes anciens profs de géologie. D’ailleurs si vous chercher des infos géologiques aller sur son site. Il n’a pas un look des plus moderne mais permet au néophyte comme au passionné de trouver plein d’infos intéressantes.
Après tout ça reste la descente. Je ne sais pas pourquoi je m’attendais à mieux. Du coup par rapport à d’autres descentes grenobloises (Cuche par exemple juste en face) j’ai été un peu déçu. La première partie est plutôt monotone et sans aucun virage.

chalais4.JPGMême s’il y a quelques passages biens roulants et quelques marches j’ai trouvé ça plutôt cassant sans être difficile ni très technique (sûrement qu’avec un tout suspendu ça passe avec plus de plaisir, avec mon semi-rigide ça m’a surtout secoué…).
La deuxième partie après la route de Mont Saint Martin est plus variée avec quelques beaux enchaînements mais on est quand même très loin des descentes autour de Bourg d’Oisans par exemple (Oulles, Malaine, Facteur…). Mais bon c’est tout prêt de Grenoble et facile à caser dans un quart de journée (en choisir un par trop chaud de préférence…).

 

Partager cet article

Repost0