Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2018 7 21 /10 /octobre /2018 22:26

A l’automne on la connait par cœur mais on ne se s’en lasse pas. Cette fois on décide d’aller y dormir la veille, pour le plaisir d’une nuit sous les étoiles et pour voir le soleil s’y lever. La suite en images...

La magie d'Emparis...

Petit matin frais, on a hâte que le soleil arrive.

La magie d'Emparis...

En attendant on le regarde s'approcher,  vers les Aiguille d’Arves.

La magie d'Emparis...

Ou vers la Meije

La magie d'Emparis...

Puis sur les Grandes Rousses.

La magie d'Emparis...

Et enfin pour nous.

La magie d'Emparis...

L’herbe du bas est encore blanchie par le froid et celle plus haut est déjà réchauffée.

La magie d'Emparis...

A notre tour d’y aller. On a le temps alors on profite du plateau.

La magie d'Emparis...

Je montre à Agnès le début de la descente des Clots, puis on remonte.

La magie d'Emparis...

Le Pic du Mas de la Grave souvenir d’une balade passée  avec Tom.

La magie d'Emparis...

Après le col du Souchet on fonce vers le lac Lérié

La magie d'Emparis...

Le voici.

La magie d'Emparis...

Du dessus.

La magie d'Emparis...

Au retour.

La magie d'Emparis...

Un clin d’œil à dame Meije.

La magie d'Emparis...

Redescente sur le plateau.

La magie d'Emparis...

Pour qu’Agnès se perde dans les steppes

La magie d'Emparis...

Suggestion d’accompagnement….

La magie d'Emparis...

Avant la descente finale sur Besse.

La magie d'Emparis...

Pour retrouver les boulots magnifiquement colorés... magique on vous dit.

Partager cet article

Repost0
5 septembre 2018 3 05 /09 /septembre /2018 21:53

Avant que les jours ne deviennent vraiment trop courts on s'offre un petit Moucherotte en after taf

Moucherotte du soir

Montée classique depuis le stade de neige de Lans

Moucherotte du soir

Il règne un calme minéral ce soir

Moucherotte du soir

Les parapentes en profitent aussi...

Moucherotte du soir

La bière c'est ici, le boulot c'est là bas...

Moucherotte du soir

Et ça vaut toujours le coup d’œil

Moucherotte du soir

Le soleil se brouille un peu mais ça nous vaut quelques jolis tableaux...

Moucherotte du soir

Descente vers l’alpage des ramées pour le pique-nique

Moucherotte du soir

On flâne au couchant

Moucherotte du soir

Avant un ultime ride...

Partager cet article

Repost0
5 août 2018 7 05 /08 /août /2018 21:55

Une dernière petite balade sur la Grimselsee

Du Grimsel à Cogne...

Allez Tom d’ici il reste environ 1H15 de marche pour atteindre l’Eldorado… Non ? Bon d’accord de toute façon ce n’était pas au programme.

Du Grimsel à Cogne...

Du coup après avoir laissé Tom à la gare de Martigny, on continue notre itinérance au gré du vent et on passe une petite nuit au Col du Gd St Bernard. Là-haut l’apéro n’est pas mal du tout …

Du Grimsel à Cogne...

Au matin pour attraper le lever de soleil je m’offre une traversée est/ouest de la Pointe de Drône en mode trail. Petite fraicheur, jolie lumière…

Du Grimsel à Cogne...

Panorama au top… tien des sommets connus !!!

Du Grimsel à Cogne...

L’arête ouest est raide et parfois effilée, je suis seul sur la montagne alors ça me vaut des rencontres sympas sur fond de Val Ferret. A 8h30 je suis de retour au camion pour le petit dej et près pour découvrir de nouveaux horizons… Le massif du Grand Paradis allez pourquoi pas ? On ne connait pas. Plusieurs points de chute sont possibles, on choisit Cogne/Valhontey… mais non, mais non ce n’est pas encore la saison des cascades de glace.

Du Grimsel à Cogne...

De notre camp de base sans bouger la voiture on peut y marcher et c’est fort joli. Témoin cette belle boucle, qui après un départ dans la belle lumière du matin.

Du Grimsel à Cogne...

Le passage au pied de quelques cascades, nous emmène d’abord au refuge Vittorio Sella

Du Grimsel à Cogne...

Puis par une longue traversée

Du Grimsel à Cogne...

1000m au-dessus de la vallée.

Du Grimsel à Cogne...

Super panoramique

Du Grimsel à Cogne...

Parfois vertigineuse

Du Grimsel à Cogne...

Jusqu’aux cabanes d’ Herbelet d’où on aperçoit entre autre le Grand Paradis

Du Grimsel à Cogne...

Petit coup d’œil au passage aux stars de l’hiver, Repentance super, Patri… je vous laisse les reconnaitre dans leurs parures d’été.

Du Grimsel à Cogne...

Pique-nique en face des glaciers.

Du Grimsel à Cogne...

Avant un retour un poil longuet sur la fin, c’est que 7h de balade ça use un peu les souliers…

Du Grimsel à Cogne...

Mais on est récompensé par un ciel du soir de feu, what else…

Du Grimsel à Cogne...

Ben du vélo aussi. Au-dessus de Lillaz on peut monter fort haut, à 2530 au refuge Sogno di Berdzé par exemple. A noter qu’il est aussi accessible aux voitures du coup mais ce n’est pas vraiment gênant car elles ne sont pas très nombreuses. Une route goudronnée au début.

Du Grimsel à Cogne...

Puis une piste avec encore quelques sections asphaltées

Du Grimsel à Cogne...

Ça grimpe assez raide

Du Grimsel à Cogne...

Mais après quelques bons km et plus de 1000 m de déniv depuis Valhontey nous y voilà et s’il y a bien 7 ou 8 vélos ils sont tous électriques…

Du Grimsel à Cogne...

Descente plaisante sur fond de cascades, par ci

Du Grimsel à Cogne...

ou par là.

Du Grimsel à Cogne...

Avant une petite pause forcée sous une providentielle chapelle pour laisser passer l’orage du jour et retrouver le soleil pour aller jeter un petit coup d’œil sur une autre classique hivernale du coin, la cascade de Lillaz. Voilà serait–il maintenant temps de rentrer ? Surement mais on va y aller par étapes…    

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2017 6 04 /11 /novembre /2017 19:15

Changement d’ambiance aujourd’hui, après les « hautes plaines » du lac Fourchu hier, les collines plus paisibles mais parfois un peu rappeuses de l’Ardèche.

Un peu de spéléo... non je déconne.

Des pistes en balcon où ça roule facile.

Un peu de spéléo... non je déconne.

Du parcours en forêt où parfois la progression est plus technique qu’il n’y parait.

Un peu de spéléo... non je déconne.

Même si le dénivelé est modeste le sol calcaire réserve en effet quelques passages joueurs à la descente et pêchus à la montée. Toujours de jolies vieilles pierres aussi.

Un peu de spéléo... non je déconne.

Et puis d’un coup au détour d’un chemin… Tien mais on dirait qu’il y a un trou là ?  Ben oui et ce n’est pas vraiment une surprise en fait puisque Claude nous a emmené ici volontairement.

Un peu de spéléo... non je déconne.

C’est la Résurgence/cascade de Bourbouillet où comme il n’y pas d’eau on se glisse à l’intérieur, l’occasion de mêler VTT et spéléo, sympa.

Un peu de spéléo... non je déconne.

Le lendemain il ne fera pas beau mais dans ces cas-là on sait rester zen et se concentrer sur l’essentiel, le déjà fameux Tiramisu au Matcha concocté par Odile (certains ont en entendu parler sur d’autres canaux de diffusion…), avant le retour du soleil dimanche pour un nouveau petit tour au milieu des vignes encore colorées.  

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2017 5 03 /11 /novembre /2017 18:30

Pour continuer de profiter de ce bel automne direction l’Oisans avec le VTT. Chemin faisant je cogite, Emparis évidement mais seul c’est un peu loin, Bourg d’Oisans c’est plus près et puis Oulles et Malaine avec toutes ces feuilles ça doit être une vraie tuerie… oui mais ça manque quand même un peu de hauteur… Quoique Oulles finalement on peut aussi y arriver par le haut, bon sang mais c’est bien sûr, le Fourchu en boucle par Ornon c’est parfait.

Lac Fourchu et Puy d'Oulles en boucle par Ornon

Après une petite session bitume sur la route du col d’Ornon, nous voici y donc. Je me demandais ce que donnait la piste à partir de la Grenonière, c’est très roulant en fait. Du coup j’ai tout loisir de mater Combe Chave, un super souvenir de bambée hivernale avec l’ami Cyril.

Lac Fourchu et Puy d'Oulles en boucle par Ornon

Basse montagne, pas si basse finalement si on vient de tout en bas… A partir de là c’est 300 m de déniv en portage, le temps que je me rappelle comment coincer le VTT sur le sac à dos et hop, une fois l’équilibre trouvé, c’est parti.

Lac Fourchu et Puy d'Oulles en boucle par Ornon

Sur le « Plateau des lacs » ça roule à nouveau et je croise les premiers « groupes du jeudi ».

Lac Fourchu et Puy d'Oulles en boucle par Ornon

Les petits lacs à l’ombre sont déjà gelés.

Lac Fourchu et Puy d'Oulles en boucle par Ornon

Mais pédaler ça réchauffe puisque si tous les gens croisés ont plusieurs couches moi je suis en tee-shirt et je n’ai pas froid.

Lac Fourchu et Puy d'Oulles en boucle par Ornon

Coté cascades il va falloir encore attendre un peu et pas que le froid cette année, puisque ça semble terriblement sec…

Lac Fourchu et Puy d'Oulles en boucle par Ornon

Un petit tour ludique et ensoleillé du lac Fourchu et j’attaque la dernière petite montée.

Lac Fourchu et Puy d'Oulles en boucle par Ornon

Le point haut de la balade, une bien belle descente m’attend...

Lac Fourchu et Puy d'Oulles en boucle par Ornon

La traversée vers le refuge du Taillefer si elle roule très bien est quand même un peu cassante donc pas très fluide je trouve. Ensuite par contre la plongée sur Oulles ne fait qu’accélérer et les freins fument un peu… 

Lac Fourchu et Puy d'Oulles en boucle par Ornon

Pour terminer je choisis Puy d’Oulles que contrairement à Malaine je n’avais pas fait depuis un moment. Un peu plus facile et comme je le disais au début avec un gros tapis de feuilles et un sol plutôt lisse et sans piège c’est une vraie tuerie… Sûr que même si l’automne j’adore aller lézarder sur les rochers du vélo de montagne comme ça on en redemande… 

Partager cet article

Repost0