Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 20:49

couvfrancaiseComme polar d’abord avec La Princesse des glaces


Depuis le temps que Jacques me disait de lire ce livre, la semaine dernière un peu pluvieuse m’a permis enfin de m’attaquer et de dévorer ce bon polar. L’action se passe dans une petite ville côtière suédoise où l’enquêtrice doit démêler, un peu malgré elle au départ, une intrigue étouffée par des années d’oubli volontaire. On retrouve un peu les mêmes ingrédients que dans le tome 1 de Millenium, ambiance neigeuse parfois lugubre, intrigue et rebondissement, dévoilant de très lourds secrets familiaux. Pas de violence par contre et même une petite touche romantique à la Bridget Jones entre les 2 acteurs principaux pour un coté plus fleur bleue.

Ce roman est le premier d’une série de Camilla Lackberg avec la même héroïne Erika Falck et je crois que je vais me laisser tenter par la suite.     

 


 

 

Shutter-islandComme film ensuite avec Shutter Island

Plusieurs sentiments m’ont traversé durant ce film. Ca commence comme une enquête policière sur une île inhospitalière qui sert d’asile psychiatrique, huit clôt, ambiance lugubre, faces patibulaires, on a aussi peur des gardiens et du personnel soignant que des patients, on se prépare donc à un film anxiogène à souhait.
Et puis non, chemin faisant les effets deviennent de plus en plus lourds et invraisemblables (limite grand guignol…) donnant à l’ensemble un rythme un peu pataud. Du coup je me suis même un peu ennuyé.
Heureusement le changement de point de vue qui s’opère dans la dernière partie (je ne connaissais pas l’histoire n’ayant pas lu le livre) éclaire l’intrigue sous un nouveau jour rendant un peu de vraisemblance et de force à l’ensemble. Ajouter à cela pour les fans, un Leonardo Di Caprio qui joue diablement bien et finalement j’aurais passé un assez bon moment dans les méandres tordus de la folie des hommes éclairés avec un certain talent par Martin Scorsese. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

denis 15/03/2010 10:32


Desolé Jo de te contredire, mais Shutter Island fait partie des must du genre. Un scenario délirant a souhait, un jeu d'acteur enorme, une ambiance faramineuse. RV aux Oscars 2010 pour compter les
breloques


Jo 15/03/2010 19:30


Salut Denis
certes, certes... mais je m'y suis quand même ennuyé un peu et j'ai jamais eu l'once d'un sursaut....


christiane 08/03/2010 20:56


j'avais lu et beaucoup aimé le livre et même en connaissant le retournement final, je me suis laissée embarquer... quant à di caprio, il prend de plus en plus d'épaisseur -sans mauvais jeu de mot-
au fil des rôles et là, il est exceptionnel. Par contre, le côté "grand guignol" comme tu le dis justement m'a évitée d'être trop gagnée par l'angoisse mais je l'ai été par l'émotion dans les
séquences finales.