Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 23:01

Ca devait faire dans les 25 ans que je n’étais plus venu grimper à Presles, la faute à une pratique de l’escalade plutôt dissolue et à quelques expériences peu concluantes à l’époque (style d’escalade un peu trop à l’ancienne ou trop dures pour mon niveau).

svp0Mais bon ce coup ci emporté par l’enthousiasme de Lio je me laisse tenter. Si les falaises du secteur paroi rouge s’embrasent rapidement, un départ matinal nous assure un parcours à l’ombre dans le secteur fond du cirque où on va grimper le serviteur du prophète. Une voie récente bien équipée, des passages techniques mais un style plutôt aimable pour l’endroit.

svp12 premières longueurs soutenues, ici Lio dans L2 la plus dure sur le papier (6b).

svp3Un peu plus haut ça se calme mais ça reste toujours joli.

svp4Je m’essaye même en tête dans cette longueur carrément vertigineuse sous cet angle mais beucoup moins raide que ça dans la réalité.

svp2Pendant ce temps c’est la foule au soleil juste en face dans la rampe des commères une voie récente pas trop difficile (7 personnes ce matin).

svp5Quelques vires à bicyclette pour nous dans les parties médianes.

svp6Avant de retrouver des longueurs terminales avec des passages à nouveau assez soutenus (6a+/6b).

svp7Le soleil nous rattrape dans la dernière longueur et après un peu plus de 4h d’escalade on débouche dans les platitudes sommitales où après une petite pause un retour par le pas du Ranc nous ramène rapidement vers la voiture. Très belle matinée, belle escalade où je me suis fait plaisir (c’est donc possible à Presles pour moi !!!) et jolie boucle, voilà tout ce qu’on se dit, à l’heure de la sieste, affalés sur les bottes de paille de la Cabane Café à déguster de la bière et des produits locaux. Merci Lio en tout cas, il aurait été dommage que je ne revienne pas dans ces falaises magiques pour le grimpeur, reste plus qu’à y retourner sans attendre 25 ans car là je ne pourrai plus…

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 23:17

mm1

 

 

 

La voie d’abord, en rouge les relais, en vers le dièdre qui permet d’en redescendre en 4 rappels. Entre les deux, un rocher exceptionnel, de l’escalade toujours très raide et parfois un poil athlétique. Quelques mots sur la cotation et l’équipement, pour cette dernière quelques passages nous ont paru un peu sous coté (L2 : 5b -> 5c ; L3 : 6a -> 6a+ ; L4 : 5c -> 6a ; L6 : 5b -> 5c), pour ce dernier, s’il est bon dans les passages en 6a, il laisse ailleurs quelques pas d’un vrai 5b/c assez loin du dernier point avec de bons vols possibles. Mais bon si on est à l’aise dans le 6a et qu’on accepte un certain engagement en tête (caractéristiques qu’Antoine remplies parfaitement) ç’est vraiment une très très jolie voie, on a même trouvé cela majeur dans ce niveau. La suite en images.

 

 

 

 

 

 

mm3Raide donc, ici c’est coté 6a mais nous on pense le départ plutôt en 6a+

mm2De grandes envolées dans un rocher coloré splendide.

mm4Le cadre n’est pas mal non plus, on est dans le cirque du Dard, avec au loin la Grande Casse qui rythme notre ascension.

mm5Le rythme justement il ne faut pas le perdre et rester concentrer pour aborder ces longueurs exigeantes (ici Antoine au dernier spit de la longueur mais encore pas tout prêt du relais et pourtant ça continue à grimper…).

mm6Même si on est à 2600 il fait bien chaud aujourd’hui, nos réserves d’eau sont quasi à sec alors on se console en matant de superbes cascades juste derrière le col du Grand Marchet.

mm8Sortie sur l’arête, ouah le panorama et comme en plus une petite brise nous rafraichie enfin on serait presque les rois du monde…

mm9Le premier rappel donne une bonne idée de la raideur de la face. Voilà pas de confusion, d’imbroglio, ni de salmigondis, "Méli-mélo" est une voie un poil exigeante mais assurément splendide. Nous avions déjà fait au Grand Marchet "Zone interdite" et dans ce cirque "la voie Vion" en face sud du Petit Arcelin, si celles-ci sont certes un peu plus dures dans leurs cotations, elle sont peut être un peu moins délicates en terme d’engagement.

mm10Il ne nous reste plus qu’à redescendre sur Pralogan et ses bars acceuillants, non sans un petit coucou au passage au Moriond, montagne beaucoup moins fatigante que le Grand Marchet, mais avec néanmoins une fort belle voie, "L’Eté indien" qui vaut elle aussi une petite visite.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 23:30

Une petite grimpette à la demi-journée en Vercors ouest, cool, la voie promet d’être intéressante et ça faisait un moment qu’Antoine l’exilé haut savoyard n’était pas revenu dans ce coin.

kk1Départ vers 11h30 des clos, nos falaises sont encore dans l’ombre, une grosse heure de marche nous attend.

kk2Attaque vers 13h par un petit surplomb en 5+, à l’ombre mais ça ne va pas durer. Le soleil nous rattrape dans L2 et son beau passage de 6a. La traversée de L3 avec encore quelques jolis pas de 5+ finit de nous chauffer et hop…

kk3Antoine est pile à point pour dédaigner la variante en 6a+ et passer en fort bon style le passage de 6c de L4, qui s’il n’a pas une grande d’allure sur la photo est vraiment diablement lisse…

kk4C’est sûr on peut aborder le clou du spectacle sereinement. Pour atteindre R5 par exemple où après une verticale déjà sérieuse la traversée qui suit ne fait pas baisser l’intensité (6b).

kk5Pour The passage de la voie ensuite, une traversée horizontale et même descendante sur la fin où après quelques pas hyper fin on arrive à attraper un surplomb en inversé, très peu de pieds mais des mains assez solides (enfin faut quand même bien serrer…). 

kk6 Antoine ne traine pas et enchaine encore ce beau 6b rapidement pour se poser tranquillement au relais. C’est maintenant à mon tour, ce sera nettement plus laborieux mais l’équipement abondant permet de s’en sortir moyennant quand même une certaine technicité.

kk7R6 un poil gazeux.

kk8Et R7 où Antoine réalise enfin son rêve, se dresser au sommet du Ranc des Agnelons…

kk9Le retour pas l’arête jusqu’au Col Vert est simple, rapide et très panoramique.

kk10

 

 

 

 

 

 

 

En descendant de celui-ci on a tout loisir de mater notre voie du jour, King Kong. Jolie, bien équipée, nous nous y sommes bien fait plaisir. Pour compléter nos impressions voir ici une petite vidéo de l’ouvreur baptisée "King Kong pour les nuls". Avec tout ça vous êtes vraiment paré pour ce voyage court mais plein d'intérêt dans ce joli coin du Vercors est où une fois n'est pas coutume les falaises sont coté ouest.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 20:36

Après un petit tour dans la via Ferrata de la bastille hier, Lisa veut bien regrimper, j’allais pas rater ça… Bon d’abord il faut trouver des chaussons à son pied. Pas évident, même s’il en traine prêt d’une dizaine de paires à la maison. Finalement après une séance d’essayage on tombe d’accord sur des Mythos en 39,5, pour du 41 ça serre un peu mais ça devrait aller.  Pour l’objectif c’est plus simple comme on doit passer à Annecy ce matin, c’est vers le Roc des Bœufs qu’on ira après. La voie de la Dalle Rousse c’est parfait pour une reprise.

dl1220 m d’approche pour une étudiante en pleine fête post examen (réussis) et en pleine préparation de spectacle de danse, c’est pas trop décourageant. D’autant que comme j’oublie mon Apn en cours de route, je suis quitte pour un A/R express qui lui laisse le temps de musarder.

dl2Ensuite 6 longueurs en dalle très bien équipées, centrées sur le 5a/b (on lit parfois du 5c ici ou là, c’est la deuxième fois que je fais cette voie, je le cherche toujours).

dl3L3 la plus lisse, super on fait l’araignée dit Lisa, comme vous pouvez l’imaginer ce n’est pas physique du tout et les bras servent juste à s’équilibrer.

dl4Les 3 dernières longueurs sont même un poil plus facile (4b/c), c’est vraiment le lieu idéal pour lancer quelqu’un en tête. On débouche dans les prairies sommitales, ambiance paisible et jolie vue sur le Lac d’Annecy. De là on peut soit descendre en rappels, soit descendre à pied. Dans ce dernier cas il est mieux de connaître un peu car la sente n’est pas toujours très marquée et elle louvoie pas mal pour éviter de petites barres.

dl5Après une bonne pause c’est l’option à pied qu’on choisit, l’occasion de jeter un œil sur les belles dalles du secteur du haut. J’y ai déjà parcouru 3 voies, c’est plus varié et plus soutenu (jusqu’au 6b/c) et il y a de très jolies cannelures. Voilà à 14h30 on est à la voiture, 6lg, 400m de déniv, pour une reprise c’est pas mal, la voie est ouverte pour des trucs un peu plus ambitieux ? Bon ça on verra.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 21:30

max117h15, fait un poil frisquet mais on profite d’une une lumière contrastée pour admirer le bassin grenoblois. Malgré des prévisions météo encore bien moyennes, il ne pleuvra pas et on a bien fait de venir se faire plaisir dans 9 belles longueurs d’escalade.

max2Avant ça après un départ un peu flémard, vers 11h15 on est en vue de l'objectif du jour, Max d’abord et ses 3 jolies longueurs de 5+/6a sur le pilier est du Grand Eulier puis la petite facette ouest de ce même Grand Eulier où sont tracées sur 2 longueurs à chaque fois, la fin de Max, la fin de Gaspard et Halo range ta chambre (5b/c, 5a/b, 4b/c). Un équipement top et une grimpe plaisante (c’est bien de grimper tranquille après quelques 6b/c un peu trop difficiles pour moi) la suite en quelques images.

max3Après L1 et son petit pas malin au début, Cécile s’attaque au petit surplomb de L2 (apprécié moyennement aujourd’hui...).

max9La dalle fissurée de L3 de dessous

max4ou en reverse caméra, ça grimpe et c’est toujours aussi beau.

max5S’il y a quelques nuages et qu’avec la bise il fait parfois frais on a aussi droit à de bons moments de soleil comme ici à la sortie du pilier.

max6Ou là dans la facette ouest, au départ on ne pensait pas forcément faire toutes ses voies mais comme le temps tient, qu’en 5 minutes on est de retour au pied et que l'escalade et le rocher sont si jolis...

max7On ne s’en prive pas pour une belle journée en montagne tout en plaisir et sans stress.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans Escalade
commenter cet article