Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2018 6 28 /04 /avril /2018 20:47

Avec cette météo incertaine on reste en local, en plus c’est la saison des Gd Colon basket alors y a plus qu’à essayer. Les fondamentaux sont là, rendez-vous dans la vallée vers 9h, accès au parking d’été OK.

Un Grand Colon basket...

Baskets et petites fleurs jusqu’à la baraque du Colon.

Un Grand Colon basket...

On chausse juste au-dessus de la cabane (formellement c’est donc un but pour le Gd Colon basket mais bon on le savait avant alors on n’est pas trop déçu…)

Un Grand Colon basket...

On laisse les filles faire la trace.

Un Grand Colon basket...

Juliette, Cécile, Pascal et Lio les summiter du jour.

Un Grand Colon basket...

Jolis nuages et bon vent de sud au sommet alors y a plus qu’à y aller

Un Grand Colon basket...

La calotte

Un Grand Colon basket...

Ses contrastes bleus/verts

Un Grand Colon basket...

Une neige impeccable pour rentrer dans le couloir

Un Grand Colon basket...

Du coup tout le monde s’y jette avec délice.

Un Grand Colon basket...

Le haut est très large.

Un Grand Colon basket...

Le bas passe très bien aussi mais ce n’est pas aussi large qu’on aurait pu le penser vu toute la neige tombée cette année.

 

 

 

Enfin bon  toute cette neige à quand même donnée un belle coulée bien lisse qui nous permet, même si ça devient un peu étroit de faire des virages jusqu’à 1500, soit à 50 mètres de déniv à peine de la voiture.

Vive le Gd colon basket donc, mais ça on n’en a jamais douté…

Partager cet article

Repost0
24 avril 2018 2 24 /04 /avril /2018 08:22

Alléchées par je ne sais quel compte-rendu certaines étaient diablement motivées ce dimanche pour un dernier coucher de soleil tout là-haut. Même après la rando du matin, difficile de résister à cela d’autant qu’elles avaient aussi promis les libations qui vont avec. 

Un dernier Chamechaude

Nous voici donc de retour to « the place to be », l’occasion de faire cette fois-ci la photo qui nous avait échappé la dernière fois.

Un dernier Chamechaude

Après cela le train ce met en marche.

Un dernier Chamechaude

D’une redoutable efficacité

Un dernier Chamechaude

Motivé à mort… euh par le sommet ou la bière allez savoir…

Un dernier Chamechaude

Cecile E en Sibo girl

Un dernier Chamechaude

Juliette tout juste « Torcheuse du Matin »

Un dernier Chamechaude

Cécile D irrattrapable et toute récente summiteuse du seul sommet qui compte vraiment (je veux parler du culmen du seul département qui compte… la Savoie bien sûr).

Un dernier Chamechaude

Une fois là-haut on ne tarde pas à dresser la table.

Un dernier Chamechaude

Et on peut enfin passer aux choses sérieuses… tiens mais quel est cet intrus souriant au milieu de toutes ces bertonchinettes ?

Un dernier Chamechaude

En parlant d’intrus d’ailleurs on est aussi rejoint par Théo et du coup, outre l’ambiance des plus festive, on a droit à un joli démo de drone

Un dernier Chamechaude

L’occasion de coups d’œil inédits.

Un dernier Chamechaude

Il nous filmera aussi à la descente, vraiment bluffant ce petit engin. La descente justement après tout ça elle passe toute seule, faut dire que la neige est encore excellente et continue du haut en bas. Voila merci les ami(e)s pour cette belle journée, une petite, mais costaud rando le matin, une belle après midi en famille et un petit apéro là-haut le soir, un vrai concentré de ce que peut être une dure journée grenobloise... 

Partager cet article

Repost0
22 avril 2018 7 22 /04 /avril /2018 06:51

Repéré lors de la balade de dimanche dernier, cet itinéraire encore intégralement enneigé cette année me faisait bien envie depuis. Une semaine de chauffage intense pour tasser/stabiliser l'ensemble et un regel semblant acceptable au-dessus de 2000 me pousse à aller tenter l’aventure ce matin. Accès mécanisé pour profiter du dernier jour d’ouverture de la station et surtout comme cela, un horaire qui me parait conforme à l’orientation de la face.

Petit Van face sud

10h15 m’y voici donc, bon vu d’ici j’avoue que j’hésite un peu… C’est que c’est austère ce bazar avec ses pentes suspendues et ses 2 couloirs raides encore à l’ombre, tout ceci perché 1800 mètres au-dessus de la Romanche. Pas facile de passer du monde paisible de la combe des Vans à ce versant. Et puis aller je plonge…Quelques mètres en dérapage, effectivement ce n’est pas encore décaillé, je passe ensuite à l’ombre où c’est légèrement goulotté mais plutôt crouté, du coup les virages en deviennent plus facile car je casse cette petit croute.

Petit Van face sud

La banquette médiane, belle exposition mais mon seul passage en moquette de la descente alors ça déroule vite jusqu’au deuxième couloir. En haut de celui-ci j’ai tout loisir de repérer la meilleure trajectoire pour franchir les pentes du bas. C’est qu’elles sont farcies de reptations et autres amorces de coulées pas très sympathiques.

Petit Van face sud

Après une descente rapide du deuxième couloir je n’y traine donc pas trop. Une petite pause au milieu sur un éperon protégé et je me dépêche de gagner la petite côte rocheuse qui me permettra d'accéder à des pentes que je pense bien plus accueillantes.

Petit Van face sud

M’y voilà, je déchausse et une vingtaine de mètres d’escalade en 2 me donne effectivement accès à une confortable selle neigeuse.

Petit Van face sud

D’où il ne reste plus qu’à se laisser glisser tranquillement jusqu’au pied de la face est de la botte et de tous ses petits couloirs cachés. En Voila un joli voyage que ce versant sud, 450 m de pentes sauvages et un vrai contraste avec les classiques pourtant toutes proches.

Petit Van face sud

Y a plus qu’à remettre les peaux pour rejoindre tranquillement la Croix. Le lac des Escombailles dégel tranquillement et à 11h15 je suis de retour à la voiture, prêt pour le barbec familial et la sieste avant le bertonche’s girl apéro prévu ce soir à Chamechaude, mais ça c’est une autre histoire. D'autres infos et photos ici.

Partager cet article

Repost0
19 avril 2018 4 19 /04 /avril /2018 22:57
Hey ho... Hey ho... on va prendre l'apéro...

Mais comme on n'est pas des flemmards on y va tout là-haut... 

Hey ho... Hey ho... on va prendre l'apéro...

Les quantités de neige sont encore conséquentes.

Hey ho... Hey ho... on va prendre l'apéro...

Un dernier effort.

Hey ho... Hey ho... on va prendre l'apéro...

Et hop, la bière blanche choisit par Roz est excellente. 

Hey ho... Hey ho... on va prendre l'apéro...

Ce soir on est seul au sommet et on en profite jusqu'aux derniers rayons.

Hey ho... Hey ho... on va prendre l'apéro...

Avant de s'incliner élégamment devant l'astre finissant. 

Hey ho... Hey ho... on va prendre l'apéro...

Le ski est très bon et si avec les peaux toutes mouillées et un peu collantes j'ai eu un peu l'impression d'avoir monter 2 enclumes, à la descente je ne regrette pas mon choix. Avec un peu d'espace les Faction sont vraiment "de la bombe" dans cette neige ramollie  ... virage facile, relance exceptionnelle et sans effort, ouah c'est impressionnant la vitesse qu'on peu prendre avec ces engins, on à l'impression de voler... un autre monde de sensations pour moi, à consommer toutefois avec modération c'est qu'à ces vitesses on pourrait se faire mal...  Dans un autre registre ici le commentaire réjouissant de Force Roz sur les péripéties qui ont émaillées notre départ de la voiture.

Partager cet article

Repost0
18 avril 2018 3 18 /04 /avril /2018 18:26

Grosse chaleur annoncée aujourd'hui alors pour éviter un départ de nuit skis aux pieds on choisit un versant sud à ouest. L'occasion aussi de découvrir un coin où nous ne sommes jamais allés. Vers 7h15 on quitte donc Daru un petit hameau perché au dessus de la Bâthie juste après Albertville. Au début la neige est un peu discontinue sur la route mais ça ne dure pas et très vite on chausse. Le regel est faible à ces altitudes mais plus haut progressivement ça s'arrange.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Le soleil nous rattrape, comme il est encore tôt ça ne chauffe pas trop.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

On découvre la Pointe de la Grande Journée et sa petite facette sud notre premier objectif de la matinée.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Derrière nous la Pointe de Lavouet qu'on ira voir un peu plus tard.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

L'arête est de la Grande Journée super cornichée comme tous les sommets du secteur.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Un dernier effort

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Et on y est.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Le joli contraste blanc/vert propre au printemps et une température même pas si chaude avec une petite brise qui nous rafraîchit. Il est 10h et il est temps pour nous de plonger dans la face sud vers le Lac sans Fond... Hum, hum tout un programme beaucoup plus corsé en tout cas que le 3.3 théorique du topo.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Après cette belle petite face (petite mais costaud donc...), on repeaute pour rejoindre tranquillement la Pointe de Lavouet.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Encore de bien jolies corniches

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Et l'occasion de jolis angles de vue.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Aller cette fois même si il est à peine 11h c'est l'heure du pique-nique.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Avant de profiter du beau billard de la face sud. Au départ c'est à peine décaillé mais on ne va pas se plaindre puisque c'est plutôt de la neige trop mole dont on avait peur aujourd’hui.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Rapidement ça s'attendrit

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Une petite pause à mi-pente.

Un peu de transfo à cheval sur les corniches du beaufortain

Avant de replonger pour déguster cette belle transfo. A partir de 1700 on passe parfois un peu au ski nautique mais pas tant que ça finalement puisque le neige est assez tassée. Vers 11h45 on est de retour à la voiture, cool on n'a même pas eu trop chaud. On pourrait même aller bosser cette aprem mais bon avec cette météo enfin printanière y a quand même mieux à faire... D'autres infos ici.

Partager cet article

Repost0