Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 21:29

tm1-copie-1Un vieux film mais aussi une jolie voie d’escalade dans un lieu où tout commence par un clin d’œil matinal à l’Aiguille des Glaciers.

tm0Avant de se terminer par ce splendide panorama d’automne.

tm2-copie-1Entre les deux, après une approche fraiche et colorée.

tm3-copie-1Notre voie d’escalade donc. 6 longueurs plutôt longues, 2 pour s’échauffer dans un 4c à l’équipement lointain.

tm5-copie-14 ensuite, avec un tout petit peu de 6a mais surtout beaucoup de très joli 5c à l’équipement lui aussi un poil lointain. 8/9 points max (dont quelques spits de 8 pas si modernes...) pour des longueurs d'un bon 45 mètres, ça laisse quelques pas obligatoires pas toujours si près d'un point.

tm4-copie-1Des relais super conforts aussi et ça tombait bien aujourd'hui pour Julie qui avait un peu de mal à supporter ses chaussons. 

tm6-copie-1Enfin bon tout ça avec le sourire.

tm7-copie-1Et coté ciel, s’il y a bien eu quelques voiles, le soleil a quand même été bien généreux avec nous.

tm8J’avais déjà fait cette voie il y a 6 ans, j’ai pris beaucoup de plaisir à la regrimper et à faire découvrir Séloge à Julie, parce que bon, un cadre comme ça, ça se partage.

tm9Et cette vallée des Chapieux décidément je l’adore. 

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 13:13

Ca faisait un moment que j’avais repéré cette voie dans le topo escalade en Maurienne mais elle ne me tentait guère. La photo du topo n’était vraiment pas terrible et lors de mes multiples séjours hivernaux dans le coin je n’avais pas vraiment cherché à situer l’endroit où elle se déroulait. Je pensais que c’était dans la falaise juste au-dessus des blocs de la Tralenta et du coup ça me paraissait bien court.

gdp14Et bien ce n’est pas tout à fait ça, une fois sur place ce dimanche on se rend compte que c’est un peu plus haut à droite et que finalement la falaise a une certaine ampleur. Super il n’y a plus qu’à aller découvrir tout cela.

gdp1Approche tranquille depuis L’Ecot, la dernière fois qu’on était passé ici avec Simon c’était à la sortie des cascades de Lécharenne et on avait vraiment ramé dans neige… 

gdp2Rien de tout cela aujourd'hui, on profite tranquillement du paysage, pas moche dans le secteur et après à peine 3/4h de marche et 250m de déniv on est à l’attaque.

gdp3Une longueur en 4c dit le topo, facile donc…  Alors certes, oui, ce n’est pas très dur, mais pas non plus si facile. C’est plutôt en adhérence, parfois un peu redressé et quelques points ne sont pas tout près... enfin bon fort sympa pour du 4c.

gdp4L2 vraiment facile cette fois, en traversée.

gdp5L3 avec du 5c que l’on n’a pas vraiment vu, par contre ce qu’on a bien vu et bien apprécié c’est le très beau rocher, petite fissure, knobs, ici comme dans tout le reste de la voie, une grimpe super agréable.

gdp6Le joli dièdre de L4, là il y a peut-être un tout petit pas de 5c au départ.  

gdp7Plus haut encore on continue à se régaler sur ces dalles faciles.

gdp8Certes un peu trop facile pour L6 et surtout L7 qui ressemblent plutôt à de la marche.

gdp9Mais bon, L8 avec un denier petit ressaut conclut parfaitement cette jolie promenade.

gdp10Escalade plaisir, cadre splendide, tranquillité absolue et panorama sur tous les glaciers de Haute Maurienne force est de reconnaitre que même en Savoie y a de belles montagnes (pour ceux que ne fréquenteraient qu’épisodiquement ce blog c’est du second degré évidemment…).

gdp12Petit zoom au passage sur la Grande Ciamarella, pas pire pour un début d’automne…

gdp13Et retour paisible vers l’Ecot. Une jolie découverte donc que ce secteur du Faudan. Il faudra y revenir d’autant que les 2 voies voisines de Garden Party (le pilier du Faudan et la voie des Dalles Blanches), de difficultés équivalentes ou a peine plus dures, semblent toutes 2 avoir été récemment rééquipées. 

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 18:16

Après Nos plus belles années, poursuite de l’exploration des voies faciles, tout près ce coup-ci, juste au dessus de Bourg d’Oisans aux Rochers d’Armentier.

ps0La falaise a bien piètre aspect, il est pourtant possible d’y grimper à la faveur d’une toute petite cascade un Pissat, qui a bien nettoyé le rocher et qui a aussi donné son nom à la voie.

ps15 minutes d’approche et c’est parti, Jean Louis s’extrait de la forêt vierge. Le début est très facile, dans le 4 pour les 4 premières longueurs. Il faut un peu chercher les points parfois assez éloignés, surtout que, comme on a attaqué vers 11h, le soleil tangente la paroi et nous éblouit un peu.

ps2Sur le haut ça se raidit un peu et on passe dans un petit 5 toujours très plaisant.

ps3Même si la route n’est pas loin, le cadre est sympa au dessus de la plaine de Bourg d’Oisans. Le rocher quoiqu'un peu sale parfois est toujours agréable à grimper. Une escalade décontractée donc où seuls les derniers mètres vous demanderont un peu plus de détermination (passage de 5+/6a, passable facilement en A0 à condition de bien se placer entre les 2 premiers points).

ps4Aux rappels possibles on préfèrera le retour par le GR54, atteint facilement par une longue traversée vers la gauche dans les prairies sommitales.

ps5Outre que de profiter du panorama ça permet aussi un coup d’œil à la cascade de Sarenne qui conclut parfaitement cette petite escalade sans prétention mais bien agréable pour une demi-journée.   

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 17:30

Je ne sais pas si elles sont devant ou derrière nous, en tous cas on en a passées un certain nombre en balade tout en bas ou tout là-haut, par ici ou par là bas. Aujourd’hui avec Lio c’est par là bas qu’on va, enfin quand je dis par là bas c’est juste pour dire un endroit qu’on ne connait pas et rien que ça, ça nous va.

nb1La dalle du Bouton située en versant est de la Tournette où se déroule Nos plus belles années notre but du jour. Une petite heure de marche d’approche puis 10 longueurs d’escalade facile et très bien équipée.

nb2Ca ne parait pas si long et pourtant, la voie exploite à merveille les parties les plus rocheuses de la face, les longueurs font presque toutes 50 mètres alors faite le calcul. Vue la difficulté modérée et le style d’escalade je vous conseille vraiment des chaussons confortables…

nb3Pour ce niveau (4), l’escalade est très homogène et s’il n’y a pas une grande ambiance les perspectives sont sympas et quelques passages sont remarquables.  

nb4La fin est bien un peu trop herbeuse mais bon dans ce type de voie c’est un peu inévitable et puis vue la qualité du reste on ne se plaint pas.

nb5Une fois l’escalade terminée, une petite marche pour rejoindre le sommet, donne accès à tout le versant est de la Tournette. On ne connaissait pas, c’est fort joli et ça méritera surement une autre visite (à ski par exemple).

nb6Retour avec vue sur Charvin, Sulens, Etale, ça on connait un petit peu à ski, mais on ne l’avait jamais vu sous cet angle. Un peu de marche encore et on en termine avec cette jolie boucle de 800 m de dénivelé qui enchantera le grimpeur de 4 mais pas seulement.  

Partager cet article

Repost0
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 22:17

En mode flémard avec accès par les remontées et juste pour la matiné, faut pas déconner quand même les vacances commencent alors on ne va pas se fatiguer.

vdc1Coté vue c'est top comme d'hab, en plus on grimpe au frais et à l'ombre.

vdc2Coté escalade, c'est quand même pas très grimpant tout ça, mais bon on est comme Chloé on est en vacances alors...

vdc3Et puis y a quelques passages où il faut un peu chercher (les bonnes prises ou les spits) et il y a même parfois un peu de gaz.

vdc4On débouche sur un pic preque pointu d'où on peut admirer d'autres grimpeurs. Avec Réjane et Robert ça a l'air beaucoup plus sérieux qu'avec Chloé et en plus vous ne trouvé pas on dirait la Corse... En Corse d'ailleurs après dix jours initiaux en Toscane on y sera toute la fin Aout, alors si vous êtes par là bas faite signe on ira boire une Pietra... 

Partager cet article

Repost0